Steve Job avait anticipé le succès des applications

On peine parfois à imaginer aujourd’hui, le monde sans les applications. Il suffit de jeter un œil sur nos smartphones pour les découvrir par dizaines couvrant tous nos besoins ou presque. Pourtant, qui aurait pu prévoir cela il y a 10 ans ? Personne. Enfin presque personne… On peut tout de même considérer que Steve Jobs a eu une certaine prescience.

Une interview aux prémices des applications mobiles

C’est ce qui ressort d’une interview diffusée par le Wall Steet Journal avec The Information. C’est une interview du génie d’Apple qui date d’août 2008. Elle ressort des cartons à l’occasion des 10 ans de l’App Store. L’occasion de mesurer l’évolution du phénomène mais aussi la vision qu’avait déjà Steve Jobs.

Au moment de l’interview, l’App Store vient de fêter son premier mois. Et la première comparaison qui vient à Steve Jobs c’est avec iTunes. « ‘App Store est à l’iPhone ce que iTunes est pour l’iPod. Tout comme avec l’iPod, que nous avons amélioré grâce un service Internet pour lui apporter du contenu, nous ferons la même chose avec l’iPhone. Nous l’améliorons avec un service Internet pour installer du contenu directement sur le téléphone. Puisque nous apportons déjà le contenu musical au téléphone via iTunes, nous amènerons désormais des applications. »

Nous ne nous attendions pas à ce que cela devienne aussi grand.

Là où on se surprend à sourire, c’est du côté des chiffres. A l’époque, il était ainsi fier d’avoir 50 applications nouvelles par jour. S’il espérait beaucoup pour l’aspect financier, il était pourtant loin des comptes. Son objectif à l’époque ? Un marché de 1 milliard de dollars. Ce sont 100 milliards qui ont déjà été versés aux développeurs.

« Nous ne nous attendions pas à ce que cela devienne aussi grand. L’industrie du mobile n’a jamais rien vu de tel. Pour être honnête, l’industrie informatique n’a pas non plus. [rires]60 millions d’applications téléchargées dans les 30 premiers jours. Un tiers des téléchargements sur iTunes au cours des 30 derniers jours, cela explosait les charts. »

Pour l’histoire, à l’époque, il avait notamment sur son iPhone : Yelp, l’application du New-York Time, de Bloomberg ou encore… le sudoku…


Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Presse-Citron 2005 - 2018 | A propos | Contact | Site hébergé par Cognix Systems | Informations sur les cookies