Connect with us

Réseaux sociaux

Supprimer son compte Facebook prend désormais 30 jours au lieu de 15

Alors qu’il fallait 15 jours pour que la suppression d’un compte Facebook soit prise en compte par l’entreprise, il en faut désormais le double, soit 30 jours. Une conséquence aux récentes polémiques ?

Il y a

le

Suppression compte Facebook piratage

Là où Facebook permettait à ses utilisateurs de réfléchir à la suppression de leur compte durant 15 jours, ce délai est désormais doublé. À l’origine de la découverte, The Verge indique que l’entreprise de Zuckerberg a confirmé cette modification. De fait, cette dernière déclare : « Nous avons vu des gens essayer de se connecter à des comptes qu’ils ont choisi de supprimer après la période de 14 jours. L’augmentation donne aux gens plus de temps pour faire un choix en toute connaissance de cause ».

Si un compte n’est pas restauré automatiquement en cas de connexion (durant cette période), une « option » est tout de même disponible pour « annuler la demande » de suppression.

30 jours plutôt que 15, une conséquence des récents scandales ?

Force est de constater que l’allongement de ce délai signifie aussi qu’il faudra désormais 30 jours et non 15 pour que les données du compte d’un utilisateur soient définitivement supprimées. Pour ceux qui voudraient quitter le réseau social, il vaut donc mieux faire la demande dès maintenant. À l’inverse, les autres auront plus de temps pour déterminer s’ils veulent passer leur quotidien avec ou sans la plateforme bleue.

> Lire aussi :  Facebook déploie le design simplifié de Messenger. Le mode sombre est pour bientôt

Nul doute que l’augmentation de ce délai est en lien indirect avec les scandales dans lesquels baigne Facebook. En effet, la plateforme a dû se confronter à l’ingérence russe et à l’affaire Cambridge Analytica, qui constitue certainement la polémique la plus importante du réseau depuis sa création en 2004. Plus récemment, Facebook a révélé une faille affectant plus de 50 millions d’utilisateurs, si bien que 90 millions de personnes ont été forcées de se reconnecter. Si la plateforme a joué le jeu de la transparence en faisant le choix d’en informer rapidement le public, reste qu’une telle annonce ne rassure pas les utilisateurs sur la question de la gestion des données personnelles.

Par conséquent, il est logique que le réseau social veuille laisser plus de temps à ses utilisateurs qui voudraient prendre la décision de partir. Un moyen, peut-être, d’espérer mieux les retenir ?

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests