Suivez-nous

Vidéo

Sur YouTube, certains créateurs ont-ils droit à un traitement de faveur ?

Des modérateurs assurent que certains créateurs de contenu ont droit à certains traitements de faveur sur YouTube, mais de quoi s’agit-il ?

Il y a

le

Article 13 YouTube
© Pexels / Pixabay

Certains modérateurs travaillant chez YouTube assurent que des YouTubeurs ont droit à des passe-droits spéciaux accordés en raison du nombre très conséquent de vues qu’ils génèrent. Cela serait par exemple le cas de l’américain Logan Paul.

Si l’on en croit un récent article du Washington Post, la modération sur YouTube ne serait pas la même pour tous, si bien que les règles seraient assouplies pour certains. En effet, des modérateurs indiquent que la monétisation n’est pas supprimée sur certaines chaînes et vidéos alors que le contenu de celles-ci est bel et bien en infraction avec les règles de la plateforme américaine appartenant à Google.

Des créateurs de contenus favorisés par YouTube au détriment d’autres ?

En ce sens, des modérateurs assurent que les demandes visant à démonétiser certains contenus sont « rejetées par les supérieurs » en raison du grand nombre de vues qu’ils peuvent générer. Les YouTubeurs qui bénéficieraient de privilèges seraient des créateurs de contenus comme Logan Paul, PewDiePie ou encore Steven Crowder.

Pour rappel, Logan Paul est la cible régulière de polémiques suscitées par le contenu de certaines de ses vidéos. Lors d’un vlog à l’étranger, il avait tout de même filmé un cadavre avant de partager la vidéo sur YouTube. Si ce type d’images est une violation directe des règles de la plateforme, l’américain n’avait écopé que d’une suspension de sa chaîne de deux semaines et de son éviction d’un programme de publicités spécifiques. À l’inverse, plusieurs comptes plus petits enfreignant des règles bien moins importantes voient leur vidéo démonétisée, ou plus.

En ce sens, les modérateurs qui témoignent jugent que YouTube pratique une modération à deux vitesses, favorisant forcément les chaînes aux grands nombres d’abonnés que celles qui n’en ont pas beaucoup. Pour eux, cela serait donc directement liés aux revenus que la plateforme peut engranger, car plus les vidéos sont visionnées, plus YouTube gagne de l’argent grâce aux publicités.

Pour sa part, YouTube assure que son système de monétisation est uniforme est que chaque créateur de contenu est logé à la même enseigne.

Dans une récente vidéo de 17 minutes, le YouTubeur français Mastu avait également abordé la question, affirmant du même coup qu’il était blacklisté auprès de la plateforme de vidéos. Il avait alors défendu son point de vue en prenant l’exemple d’une vidéo démonétisée alors qu’elle ne contenait aucune information offensante ou gênante. Lorsqu’il avait partagé la même vidéo sur la chaîne de l’un de ses collègues, celle-ci n’avait pas été démonétisée.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests