Nouveau : la synchronisation Google Apps – Outlook disponible

Voilà une fonction réservée aux titulaires de compte pro Google Apps  qui pourrait bien convaincre certains de souscrire à Google Apps Premier Edition (50 dollars/an) tant elle paraît intéressante : Google vient d’annoncer sur son blog destiné aux entreprises le lancement de Google Apps Sync for Microsoft Outlook, qui permet de synchroniser les données Outlook

Voilà une fonction réservée aux titulaires de compte pro Google Apps  qui pourrait bien convaincre certains de souscrire à Google Apps Premier Edition (50 dollars/an) tant elle paraît intéressante : Google vient d’annoncer sur son blog destiné aux entreprises le lancement de Google Apps Sync for Microsoft Outlook, qui permet de synchroniser les données Outlook avec Google Apps et de lancer celui-ci dans Apps à la place de Microsoft Exchange.

Les fonctions principales :

  • Synchronisation de l’email, du calendrier et des contacts.
  • Recherche rapide dans la liste d’adresses afin de planifier facilement des réunions avec des collaborateurs, qu’ils utilisent le calendrier d’Outlook ou celui de Google.
  • Un outil simple de migration des données en 2 clics permet aux collaborateurs de copier les donnés en provenance d’Exchange ou d’Outlook directement dans Google Apps.

Une très bonne nouvelle pour ceux qui utilisent majoritairement Gmail et Google Apps mais qui sont encore liés à Outlook pour différentes fonctions. Reste à savoir à qui profitera le plus le crime : à Google ou à Microsoft ? A moins que ce ne soit aux clients.

Toujours est-il que je ne résiste pas au plaisir de copier ici cette petite phrase extraite du blog de Google Enterprise : « Many business users prefer Gmail’s interface and features to products they’ve used in the past. But sometimes there are people who just love Outlook. »

Ou l’art de s’envoyer des vacheries entre gens bien élevés, l’air de rien.


Nos dernières vidéos

18 commentaires

  1. Quand on voit ce qu’on peut faire avec Gmail/Google Apps (et je ne souscrit plus au premium, pas si utile)

    http://jaxx.org/files/AppsDomains_Labs.png

    Je ne vois en effet aucune raison de garder Outlook 🙂

    Remarque, j’ai connu des endroits où les DSI imposent du produit microsoft… doit avoir eu du graissage de patte et des billets d’avion en jeu… donc certains n’ont ptête pas le choix, tout simplement

  2. Pingback: CLIR » Google Apps : “Et Bing dans ta face !”

  3. Oui, enfin, tout passer par Google, pas sûr que niveau confidentialité, ça soit top, surtout en entreprise. Bizarrement, j’ai un peu plus confiance en Microsoft qu’en Google à ce niveau là…

  4. @cedou77

    Je suppose que tu pense au côté « en ligne » du produit pour la sécurité… c’est certainement aussi sûr que ta banque avec le SSL activé…

    Mais j’ai plus confiance à un Gmail qu’un Hotmail quand même 🙂 et surtout, Google paume pas des mails aléatoirement

    (Nota: chez MS, à une époque y’avait un outil pour les admins réseau pour détecter et diagnostiquer la circulation de mails, ça n’a jamais marché, et dans certains cas, des mails déposés par telnet directement sur les smtp hotmail n’ont jamais étés livrés ni mis en spam… Un véritable Trou Noir ce Microsoft ! 🙂 leur support aussi, j’ai commencé l’apprentissage du Hindi avec eux 🙂 )

  5. Bonjour,

    Je suis tombé sur ce site un peu par hasard. J’ai appris deux/trois truc et astuce assez intéressant après lecture de vos articles : « twitter-10-façons d’augmenter votre nombre de followers ; façons visuelles de valoriser les commentaires dans un blog ; Fonctionnalités d’un blog, plugins WordPress : le minimum vital en 2008 ; 7 façons foireuses de faire connaître son blog » …

    Avez-vous rédigez des articles sur la présentation d’un blog sur le point de vue du design ?

  6. La vraie question, c’est plutôt : en qui avez-vous réellement confiance pour gérer votre messagerie pro?
    Jusqu’à présent microsoft outlook n’analyse pas nos mails pour y insérer de la pub , non?

    >Jaxx
    La comparaison hotmail/gmail ne me semble pas appropriée (évidemment gmail est bien supérieur à hotmail). Le sujet c’est plutôt, délèguer la gestion de sa messagerie(avec le coté intrusif) ou la conserver en interne (exchange, lotus,…)

    Et concernant la sécurité, cedou77 devait évoquer la mainmise de google plutôt que les attaques extérieures.

    Gmail peut convenir professionnellement à de petites structures (souplesse, économies considérables). Parmi mes clients, beaucoup sont passés récemment de lotus à exchange/outlook. L’option gmail n’avait jamais été envisagée comme une solution alternative.
    Et puis, que deviendraient les responsables exchange? 😉

  7. @doctornono

    J’ai l’innocence de croire que la main mise de Google sur les information nous sert plus qu’elle nous dessert, à savoir un meilleur ciblage publicitaire. (Ah, les pubs pour les rencontres gay sur Facebook quand on est « en couple » avec une personne du sexe opposé 😉 ) Don’t be Evil disent-ils !
    Mais c’est un tout autre débat 🙂 et le prix à payer, une manchette de pub qui passe inaperçue, n’a rien d’insurmontable pour un service qui se révèle in fine, de bonne qualité pour une usage non critique. (genre qqs minutes d’outage par mois à la louche)

    A dire vrai, Google Apps se révèle plus fiable que le Mail Gandi jusqu’à présent (sans méchanceté, je les kiffe hein! et ils me le rendent bien), sans parler des fonctionnalités offertes pour des besoins de base en micro-équipe. Manque le carnet partagé à travers le domaine, mais ça viendra je suppose 🙂

    mais ouais, comme tout SaaS-alike, on a moins la main dessus en comparaison aux solutions ‘hosted’ (postfix/qm/zimbra/lotus/openx/exchange/etc…) et je peux aisément comprendre la gêne (et la perte de taff pour nous!), mais encore une fois: c’est une question de moyens/besoins/criticité ( j’ai la même carte que Ségolène mais c’est pas un néologisme 🙂 )

  8. Pingback: » Daily Digest for 11/06/2009 iJulien

  9. les différents agenda de google sont-ils synchronisés ?
    Pour le moment j’ai du me résoudre (en utilisant Sync Google Calendar) a me limiter à un seul agenda car pas moyen d’en synchroniser plusieurs …

  10. Google devrait se concentrer a developper un système de gestion des contacts plus évolué que le address book présent au lieu de se pencher sur des niaiseries comme synchro outlook. On a un gestionnaire de contact qui date des catacombes sous Gmail et pourtant c’est uen fonctionnalité des plus importante et la seule raison qui me ferait passer a Google Apps entreprise.

  11. @Claude:

    Assez d’accord, un format mieux normalisé, une API (quoique, depuis qu’ils ont mis le connecteur activesync/exchange, j’imagine que c’est déjà une methode exploitable), et de la synchro/partage de carnet/groups à travers le domain et/ou vers des comptes externes, et ça déboîterait sévère !

  12. Pour avoir évalué Google Apps Premier Edition contre entre autres Lotus Notes, MS Exchange, Zimbra ou OBM, il ne tient pas encore la route dans beaucoup de cas.

    Déjà 40€ par an et par utilisateur c’est beaucoup dès lors que le poste client reste de toute façon sous windows + office, une software assurance de base incluant les CALs exchange étant plus rentable.

    Les fonctionnalités de Google Agenda sont encore limitées (gestion fine des droits, des ressources, délégation, synchro de plusieurs agendas) de même que les contacts.

    L’interface mail divise, avec autant de gens qui détestent que d’adorateurs (NB: pour info il n’y a pas de pub dans cette version pro); et les fonctionnalités de push mail+synchro avec les PDAs bien qu’elles supportent une très large base de modèle sont plus limitées dans certains cas (blackberry par ex).

    L’intérêt majeur de la solution est qu’étant outsourcée on bénéficie sans investissement d’une l’infrastructure en haute disponibilité comme celle de google.

    Une solution un peu jeune, mais s’ils tiennent le rythme d’ici quelques années elle sera vraiment valable.

  13. @wig
    tiens 40€ ?
    Après ma première année ils m’ont demandé 50€/an, comme j’ai 3 utilisateurs dessus, ça commençait à faire un budget pour un besoin non-professionnel … c’est pour ça que j’en étais parti… (à l’époque, Standard et Premier avec beaucoup plus de différences fonctionnels, là, en dehors de la présence de pub et un peu moins d’API et de Go, c’est kifkif)

Répondre