Tablettes : l’iPad confirme sa domination écrasante

L’iPad continue à largement dominer le marché mondial des tablettes avec des ventes 12 fois supérieures à celles de son premier concurrent, le Samsung Galaxy Tab. Mais le challenger Windows 8 pointe le bout de son nez et pourrait bien redistribuer les cartes.

Je me souviens de quelques commentaires début 2011 alors que le CES de Las Vegas, puis le Mobile World Congress de Barcelone, étaient le théâtre de la grande offensive des tablettes concurrentes de l’iPad, qui devaient laisser l’ardoise d’Apple K.O. debout en quelques mois. Le plus radical disait quelque-chose comme –  de mémoire –  « l’iPad est mort, fin 2011 on n’en parlera même plus ». J’avais quelques doutes sur cet oracle, mais j’évitais soigneusement d’exprimer mon avis de façon trop marquée afin de ne pas heurter certaines sensibilités :-). J’avais juste risqué cette petite prédiction (pas très risquée en fait) : « les gens ne veulent pas une tablette, ils veulent un iPad ».

ipad 3

Une nouvelle étude, publiée cette fois par ABIresearch, semble une fois de plus confirmer la totale suprématie de l’iPad sur le marché des tablettes. En substance, on retiendra surtout que pendant qu’il se vend douze iPad, il se vend « seulement » une  Samsung Galaxy Tab. Et pourtant la gamme Samsung Galaxy Tab est le premier concurrent de l’iPad, avec plusieurs modèles (trop ?), et on sait que le constructeur coréen ne lésine pas sur les moyens marketing et publicitaires pour vendre ses tablettes. Il faut voir notamment le gigantisme des stands Samsung sur des salons comme le CES, le MWC ou encore l’IFA (Berlin), salons où Apple n’est même pas présent.

Côté chiffres, l’étude de ABIresearch indique que 18,2 millions de tablettes ont été vendues au cours du premier trimestre 2012, parmi lesquelles 11,8 millions d’iPad et 1,1 million de Galaxy Tab, le podium étant complété par le Kindle Fire d’Amazon, dont les ventes semblent décliner, après un démarrage sur les chapeaux de roues lors de son lancement. L’iPad occupe environ 65% du marché des tablettes dans le monde, avec 67 millions de livraisons au cours de ses deux premières années d’existence. Un succès qui s’explique aussi par le fait qu’avec les anciens modèles (iPad 1 puis iPad 2) Apple occupe un segment de prix plus attractif coupant l’herbe sous le pied des concurrents qui misaient sur un prix moins élevé pour écouler leurs tablettes.

Windows 8, la vraie alternative ?

Si les concurrents de l’iPad, principalement équipés d’Android –  à l’exception du BlackBerry PlayBook – n’auront donc pas réussi à faire vaciller la tablette d’Apple, le danger pourrait peut-être venir de là où on ne l’attendait pas vraiment, à savoir… Microsoft et Windows 8. Plusieurs arguments plaident en faveur de Redmond. Tout d’abord, on sait que la prochaine version de Windows, dont le lancement est imminent (d’ici quelques semaines tout au plus) a été pensée et conçue avec un usage sur tablette en tête. Dès la première présentation mondiale de Windows 8 en septembre 2011 à Los Angeles, Microsoft avait fourni aux développeurs mais également à la presse sur place une tablette Samsung spécialement fabriquée pour l’occasion, embarquant non seulement un OS mais également un hardware « hybrides » (tablette + clavier + souris) transformant l’ardoise en ultrabook selon l’usage.

tablette Windows 8

D’autre part on sait également que Microsoft prépare deux évènements importants fin juin, au cours desquels des annonces concernant Windows 8 et Windows Phone pourraient être faites. Enfin, à titre plus personnel, lors de mon test de la tablette Windows 8 à L.A. l’an dernier, j’ai pu constater un engouement inédit dans les réactions, aussi bien chez les lecteurs qu’au sein de mon entourage. De nombreux professionnels habitués à l’environnement Windows sont plus qu’impatients de voir arriver ces tablettes d’un nouveau genre, alors que les tablettes Android, qui copient l’iPad sans rien apporter de vraiment innovant (ou en moins bien, diraient les mauvaises langues), n’ont jamais réellement suscité d’enthousiasme en dehors du cercle habituel de geeks et professionnels du web. En fait, concernant l’investissement dans une tablette autre que l’iPad, l’équation pourrait être la suivante : on achète Android parce-qu’on n’aime pas Apple, par goût des challengers (ou curiosité), ou pour un usage bien précis inexistant sur l’iPad. Alors qu’on achètera une tablette Windows pour des raisons pragmatiques, à savoir pour ce qu’elle propose vraiment.

Ajoutons à cela les mises à jour successives du BlackBerry PlayBook et l’arrivée prochaine de BlackBerry 10, et on pourrait en déduire que la vraie compétition pour les tablettes pourrait réellement démarrer à l’automne 2012 ou début 2013… Faites chauffer vos ardoises, et votre porte-monnaie !


Nos dernières vidéos

22 commentaires

  1. Pingback: Tablettes : l'iPad se vend 12 fois plus que son premier concurrent | Social and Mobile experience | Scoop.it

  2. Huhu Moi je n’écoute pas les oracles qui prédisent avec leur boule de cristal, mais ceux sur iPad oui ^^
    Merci pour cet article! On attends la riposte de Microsoft alors! (Même si j’y crois pas trop)

  3. Je suis curieux de voir en quoi le lancement du « nouvel iPad » a représenté un point d’inflexion dans cette domination. Il a bien relancé les ventes et graphiquement ça doit être assez impressionnant.

  4. Le vrai problème pour moi me semble être le fait que Microsoft va vouloir imposer sur les ordinateurs un OS essentiellement prévu pour les tablettes.
    Le tactile, personnellement je m’en fiche et dans les grandes dimensions. Et je sais de quoi je parle, puisque j’ai un ordinateur « tout en un » de Sony.
    Les tablettes et les portables me semblent relever de démarches différentes. Windows 8 va être le mariage de la carpe et du lapin.

  5. Euuuh rappelez-moi, une tablette ça sert à quoi ???
    Et dire qu’il y a encore des gens qui se plaignent de leur pouvoir d’achat et qui achète des produits futiles… Que peut-on faire un iPad que l’on ne peut pas faire avec un PC portable pour le même budget ?

    Sinon concernant l’article : 65% iPad c’est une sacrée chute ! On se rappelle qu’au lancement de la galaxyTab c’était 80%… Le reste était pour le kindle. Samsung à donc bien joué sont coup dans ce marché (de mode).

  6. Le succès éclatant d’Android sur les smartphones est gênant pour le duopole MSFT et AAPL qui utilise toutes les manœuvres possibles (procès à répétition, matraquage marketing,…) pour éviter la contagion aux tablettes (contagion en cours) qui est suivi par les chromebook, chromebox
    (https://www.google.com/intl/en/chrome/devices/)
    et autres google TV et tout l’environnement applicatif en ligne de Google.

    Sur les tablettes, le segment 50 à 300 €, dominé par Android, constituera la plus grosse part des ventes dans les 12 prochains mois. Et les manœuvres n’y pourront rien changer…

    • Eric

      @1trloc : « Sur les tablettes, le segment 50 à 300 €, dominé par Android, constituera la plus grosse part des ventes dans les 12 prochains mois. » On a lu cette prédiction des dizaines de fois depuis deux ans. On a vu le résultat. Je n’y crois plus. Même si la part de marché des tablettes Android progressera forcément et mécaniquement, l’iPad écrasera le marché de sa domination pour encore de longues années. Les gens ne veulent pas une tablette, ils veulent un iPad. Et pour cela ils sont prêts à mettre 100 euros de plus, on ne concurrence pas Apple en faisant du low cost, comme on ne concurrence pas Porsche ou Audi en vendant des Dacia…

  7. Tout à fait d’accord. Windows 8 va peut être remettre les pendules à l’heure. Après le pick oil, nous sommes peut-être arrivé au pick Apple, ou pas bien loin 😉

  8. Je comprends et ne comprends pas cette dominance. Mettez entre les mains de n’importe quelle personne une tablette Android ou un iPad et on s’y retrouve aussi rapidement et pratiquement toutes les applications d’usage courant sont disponibles sur les deux plate-forme.

    J’ai l’impression que certaines personnes ne veulent pas prendre de « risque »… Je ne sais pas…

  9. Et ben ça fait mal ! On comprend mieux les chiffres et les bénéfices records annoncés par Apple trimestre après trimestre, on verra si Windows 8 changera quelque chose… Pour le moment je n’y crois pas ! Mais ça pourrait changer dans le temps, surtout en l’absence de feu Steve Jobs :-/

  10. Sur l’ensemble 2012, la part de marché de W8 sur les tablettes sera inférieure à 5% et probablement même à 1%; les premiers produits seront disponibles à l’achat au dernier trimestre 2012 et avec un positionnement qui ne sera pas concurrentiel par rapport aux tablettes Android et iOS.

  11. La veritable alternative et contre offensive arrivera au dernier trimestre… Elle se nomme BlackBerry 10, sur Smartphone comme sur tablette. Si Rim a le temps et les moyens de lancer cet OS, alors une nouvelle page de l’histoire s’annonce. Cet OS, ses innovations et capacités pourraient bien bousculer de nombreuses certitudes. C’est tout simplement ce qui se fait de mieux aujourd’hui, de l’avis même des développeurs comme la bonne majorité des utilisateurs y ayant goûté (OS du PlayBook actuellement).
    Wait & see…

  12. @Valentin : tu raisonnes par le petit bout de la lorgnette du geek. Beaucoup de gens n’ont pas besoin d’un portable pour travailler chez eux. Par contre pour rédiger qq mails, surfer, regarder des photos, une tablette suffit largement. C’est encore plus vrai pour les néophytes en informatique genre ma mère. Avec une tablette, il n’y a pas trop de risque pour qu’elle mette le dossier système à la poubelle par inadvertance ! Je précise que je n’ai pas de tablette, pas d’Ipad (et ma mère non plus, du moins pas encore 😉

  13. @Valentin
    En % l’iPad baisse mais en volume cela s’accroît de par l’accroissement du marché.

    @autres
    Rien d’étonnant : l’iPad ça fonctionne, c’est stable, réactif, on peut le laisser dans un coin pendant 2 semaines et hop il se réveille instantanément sans avoir consommé quoi que ce soit dans l’intervalle.

    db

  14. Je suis toujours étonnée que l’on puisse pas voir l’intérêt de la tablette. Avec Windows, ce sont des milliers d’applications et de développeurs qui vont venir s’ajouter. Les usages et les applications vont se développer. Je pense même que bientôt on ne fera plus la différence avec l’arrivée des portables à écran tactile.

  15. Pingback: Tablettes : l'iPad se vend 12 fois plus que son premier concurrent | Actualités 2.0 & Innovation | Scoop.it

  16. « fin 2011 on n’en parlera même plus »

    Je me souviens que les gens disaient ça, on est loin du compte, moi je dis plutôt que les ePC sont morts depuis l’ipad (et les tablettes en générale).

    Je ne m’en passe plus, pratique car il me suis partout dans la maison, surtout pour mater la TV dans le bain (un rêve de gosse d’avoir un écran dans la salle de bain). Merci Steeve

  17. Cette phrase résume à elle seule le success d’Apple: « les gens ne veulent pas une tablette, ils veulent un iPad ». La marque à la pomme a su proposer un produit hype là où ses concurrents Android semblent encore se chercher.
    En revanche, oui Microsoft est à suivre de près. J’ai récemment discuté avec un representant de Nokia au Vietnam qui m’a présenté son Lumia sous W7 : impressionant! L’interface W7 a un vraie « personalité ».
    Maintenant le probleme va rester le meme: l’offre d’apps sous iOS est encore largement loin devant. Microsoft devra convaincre la communaute des developpeurs a investir dans son OS.

  18. Pardonnez moi, mais je ne partage pas la vision de « l’Apple inattaquable » (qu’il s’agisse du marché des Smartphones ou des tablettes) pour les années à venir et moins encore le maintien de son écrasante domination. « Les gens ne veulent pas une tablette, ils veulent un iPad » : c’est assez vrai, mais ce phénomène fonctionne toujours à court terme, ou tout au moins tant que la marque innove, voire révolutionne.

    Le problème d’Apple est double : 1- L’obligation de se démarquer par l’innovation : c’est ce que les consommateurs attendent de la pomme, du rêve, du Whaouu, du nouveau à chaque génération. 2- L’impossibilité de pouvoir encore aujourd’hui réellement innover, révolutionner, car (et c’est tout le paradoxe) cette marque se retrouve piégée par son succès et donc obligée de maintenir une compatibilité ascendante et descendante de toute sa gamme. Double challenge quasi impossible à tenir que nombre de marques ont connu dans leur histoire. Et bien qu’Apple soit au sommet, déjà pouvons nous entendre les premières sirènes des problèmes retentir. Du premier iPhone au 4S, aucune révolution sinon la progression du hardware. Du premier iPad au modèle présent, idem. Et pendant ce temps là ? 2 types de concurrents s’affirment : ceux qui reproduisent « la formule magique » (Google avec Android côté OS, qui n’est autre que le Samsung d’Apple côté hardware, Tizen, … pouvant de fait s’autoriser des tarifs plus attractifs puisque non novateurs et qui s’octroient des parts de marché « différentes » mais très importantes) et ceux qui, au fond du gouffre (ou des nouveaux venus), risquent fort à leur tour de chambouler le marché grâce à une vraie innovation, puisque dans l’obligation de repartir de zéro mais donc aussi avec la possibilité d’innover et d’apporter du neuf : Microsoft avec Windows OS, RIM avec BlackBerry 10.

    Pour finir, si l’on ajoute à cela une fidélité très relative du consommateur sur ce type de marché en lien direct avec un renouvellement générationnel extrêmement rapide vs. le marché de l’automobile que vous citez en exemple, l’histoire est loin d’être écrite et tout peut changer vite, très vite.

  19. Pingback: Un émulateur iOS pour la tablette PlayBook

  20. iPad perd du terrain face à Android. Auteur: Android RSS. 0 commentaire. Alors que les compagnies aériennes ne jurent que par les iPads aussi bien pour alléger leurs avions qu’ aider leurs pilotes…

Répondre