Suivez-nous

Tests

Test DJI Action 2 : notre avis sur la rivale de GoPro

DJI repart de zéro avec sa caméra d’action, l’Action 2. Le choix d’un produit en trois modules est un vrai parti pris. Que vaut-elle face à une GoPro Hero 10 Black ? Bien moins chère, sa prise en main était nécessaire pour se familiariser avec son format tout en compromis.

Publié le

 
Test DJI Action 2
© Presse-citron

Elle s’était placée face au géant américain, à un prix légèrement moins élevé que sa Hero 7 Black. La DJI Osmo Action est entrée en concurrence face à GoPro en 2019 et voilà que son offre va connaître une grande mise à jour avec l’Action 2.

Pour la deuxième itération du modèle de caméra de sport, la marque chinoise a choisi de concurrencer l’Américain sur un autre pan que celui de la simple grille tarifaire. Loin d’une copie de la dernière Hero 10 Black, DJI a travaillé l’Action 2 de sorte qu’elle soit plus petite et plus pratique.

DJI Action 2 Bundle énergie au meilleur prix Prix de base : 399 €

Mais ne la comparez pas avec l’Insta360 Go 2 : plutôt qu’un seul petit module transportable partout, la DJI Action 2 emporte trois modules de même taille. À vous de les emboîter (par une accroche magnétique) en fonction de vos besoins en stockage et en batterie. Un parti-pris de format en guide de fil rouge de ce test.

DJI Action 2 2021

La nouvelle DJI Action 2 ne pèse que 56 grammes © Presse-citron

Pour qui ? Pour quoi ?

Avant d’entrer dans le détail de notre test de la DJI Action 2, parlon de sa cible. À l’instar des appareils photo, les caméras font face à une concurrence importante. Celle-ci ne vient pas du nombre d’acteurs, mais de la diversité des formats. Pour s’équiper d’une bonne caméra pour enregistrer des souvenirs de vacances et de voyage, les caméras d’action sont une solution au même titre que les smartphones, les appareils photo hybride et les concepts plus petits et discrets : Insta360 Go 2, DJI Pocket 2.

En 2021, la caméra d’action de DJI a pris un virage. Elle s’est éloignée de la proposition de GoPro pour créer son format spécifique. Selon DJI, l’Action 2 s’adressera à la fois au grand public pour des souvenirs de vacances tout comme à des sportifs pour enregistrer leurs exploits personnels. “Vous pouvez utiliser cette caméra pour des promenades en famille, de l’action pure comme en pratiquant un sport à sensations fortes, dans un festival ou un concert”, déclarait l’un de ses responsables produit.

Pour ce faire, la DJI Action 2 est repartie de zéro. Elle s’accompagne de multiples accessoires et son format carré est bien plus petit et discret. Fini le double écran, la ressemblance avec GoPro, et l’aspect caméra d’action. À l’occasion d’une prise en main d’une journée complète, nous avons pu tester la caméra à vélo, à bout de bras, mais également en parapente. À l’ombre comme en plein soleil, nous avons pu tester son autonomie, ses capacités de stockage, sa stabilisation et bien évidemment sa qualité d’image.

À conseiller pour :

  • Le grand public
  • Certains sportifs (pour certaines pratiques)

À déconseiller pour :

  • Les pratiques nautiques
  • Les budgets inférieurs à certaines caméras/smartphones (+700 €)
DJI Action 2 module ecran 2021

DJI prend le parti de diviser sa caméra en plusieurs modules, ici l’Action 2 est connectée au “module-écran” © Presse-citron

Caractéristiques de la DJI Action 2

Trois modules, trois configurations

Reprenons du début. La nouvelle DJI Action 2 a délaissé le form factor façon GoPro et celle-ci s’articule maintenant autour de trois modules :

  • le module caméra
  • le module-écran
  • le module batterie

Le module caméra possède sa propre batterie et son propre écran, rassurez-vous. Mais DJI a conçu un autre module pour lui ajouter un deuxième écran (cette fois-ci orienté en position selfie) et un autre module pour lui ajouter une deuxième batterie.

Le résultat s’est directement fait sentir sur le poids. 56 grammes, au lieu de 124 grammes sur l’Osmo Action de 2019. Sans accrocher la caméra avec son module-écran tiers ou son module batterie, le format de l’Action 2 est donc bien plus petit et discret, aux faux aires de GoPro Hero 5 Session, le modèle au même format du concurrent mais qui ne possédait pas d’écran.

À l’achat, les trois modules ne sont pas disponibles dans le même pack. De base, la caméra est livrée avec le module-écran. Frustrant de ne pas avoir le module batterie ? En fait… non. Car DJI a intégré une batterie supplémentaire dans le module-écran, également. Une configuration un peu casse-tête aux premiers abords. Retenez : le module-écran et le module batterie possèdent tous deux une batterie supplémentaire. Mais celle du module-écran possède est plus petite que celle du module batterie.

En possédant les trois modules, les utilisateurs peuvent donc former quatre versions de la caméra. La première, sans module supplémentaire, est forcément la plus pratique et discrète. Mais elle ne possède pas une grande autonomie, le stockage est limité (le slot micro-SD est dans le module-écran) et le son est moins bon (les micros stéréo sont placés dans le module-écran).

La seconde configuration, naturellement, est de connecter le module-écran par son accroche magnétique. La caméra prend tout de suite des ères d’Osmo Action, son format d’origine. D’ailleurs, DJI a développé un nouveau boîtier antichoc et résistant à l’eau qui ne change pas de l’ancien. Il reprend un format rectangulaire comme vous pouvez le voir ci-dessous.

DJI Action 2 double ecran

Le boîtier étanche et antichoc de la nouvelle DJI Action 2 © Presse-citron

La troisième configuration concerne les clients qui achèteront le pack avec le module batterie. Avec ce dernier, il sera possible d’embarquer une sorte de batterie supplémentaire, pour recharger la caméra lorsque le module-écran est lui aussi à plat.

Batterie et autonomie

Sans transition, parlons autonomie. Selon les chiffres annoncés par DJI, voici l’autonomie de la nouvelle Action 2 :

  • 50 minutes d’autonomie sans module supplémentaire
  • 160 minutes avec le module double écran
  • 180 minutes module batterie

Ecran OLED

Tournons-nous maintenant du côté des deux écrans. DJI améliore sa proposition et passe du LCD à l’écran OLED sur la nouvelle Action 2. Les deux écrans mesurent 1,76 pouces de diagonale. La dalle est protégée par un verre Gorilla Glass, à la manière d’un smartphone. Attention aux micro rayures lorsque la caméra n’est pas protégée dans son boîtier antichoc. La luminosité des deux écrans est très bonne et les rendus des prises sont tout à fait lisibles malgré la taille des écrans. Pour ce qui est de la navigation, nous y reviendrons dans notre partie consacrée aux menus et au software.

Action 2 DJI ecran

La DJI Action 2 passe à l’écran OLED, mais il est bien plus petit que celui de la première génération © Presse-citron

Résistance à l’eau

En tant que caméra d’action, la nouvelle DJI Action 2 est résistante à l’eau. Mais attention. Sur ce point, le choix de configuration est important. En utilisant le module de la caméra sans le boîtier antichoc résistant à l’eau, il sera possible d’immerger la caméra jusqu’à 10 mètres de profondeur. Mais gare à ne pas connecter le module écran ou le module batterie. Ils ne sont pas résistants à l’eau. Pour pouvoir les connecter, vous devrez passer par le boîtier antichoc. Étanche, il permet cette fois-ci d’emmener la DJI Action 2 jusqu’à 60 mètres de profondeur.

Dommage que DJI n’ait pas trouvé une solution pour rendre étanches ses deux autres modules. Ils n’ont aucun intérêt pratique à pouvoir être immergé dans l’eau sachant mais certains clients pourraient bien se tromper en pensant que si la caméra est étanche sans boîtier, ses modules tierces le seront aussi. Pour pouvoir être étanche, le module caméra ne possède ni slot micro-SD ni accès à la batterie.

Format vidéo/photo

Avant de passer au test et donner notre avis sur la nouvelle DJI Action 2, passons en revue les différents formats proposés en vidéo et photo. Contrairement à GoPro, DJI ne va pas plus loin que la 4K. Celle-ci est disponible en 24, 30 ou 60 images par seconde, et 120 images par seconde pour des vidéos en ralenti. Dès le menu d’accueil, les clients peuvent choisir entre un format 16:9 ou 4:3. Les dimensions sont les suivantes :

  • 4K (4:3) 4096×3072 pixels en 24/30/60/120 fps
  • 4K (16:9) 3840×2160 pixels en 24/30/60/120 fps
  • 2.7K (4:3) 2688×2016 pixels en 24/30/60/120 fps
  • 2.7K (16:9) 2688×1512 pixels en 24/30/60/120 fps
  • 1080p 1920×1080 pixels en 24/30/60/120/240 fps

Comme vous pouvez le voir, un mode ralenti en 240 fps est aussi disponible mais ne concerne que le format 1080p sur cette nouvelle DJI Action 2.

Comme chez GoPro, DJI propose aussi un mode photo pour sa caméra. Il est même possible de capturer des photos au format RAW en plus de JPEG. La résolution maximale est de 4000×3000 pixels, au format 12 MP. L’ouverture maximale de l’objectif est de ƒ/2.8 et l’angle de 155°. Du côté du capteur (1/1.7″ CMOS) la plage de sensibilité à la lumière court de 100 à 6400 ISO.

Selon nos tests, en photo comme en vidéo, la DJI Action 2 peut monter jusqu’à 1600 ISO au maximum avant que la qualité de l’image ne soit détériorée par le bruit. De retour du côté du shutter, les utilisateurs pourront prendre des clichés de 1/8000 à des pauses de 30 secondes.

DJI Action 2 4K

La DJI Action 2 propose la 4K à 60 images par seconde, stabilisée © Presse-citron

DJI Action 2 : prix et disponibilité

Dernier point avant de passer au test de la DJI Action 2, les prix et dates de sortie. La marque chinoise vient à peine de lever le voile sur sa caméra et la rend disponible dès aujourd’hui à la vente via sa boutique et chez les e-commerçants. Toutefois, il n’est pas possible d’acheter le pack comprenant le module batterie dès le lancement. Il faudra attendre la fin du mois de novembre.

DJI Action 2 Bundle énergie au meilleur prix Prix de base : 399 €

La nouvelle caméra DJI Action 2 est lancée au prix de 399 € dans un pack comprenant la caméra et le module batterie. Pour acheter la nouvelle DJI Action 2 avec le module-écran, il faut compter 519 €. À noter que les accessoires sont vendus séparément, mis à part le cordon magnétique et le support d’installation magnétique.

  • DJI Action 2 Combo Double écran : à partir de 519 €
  • DJI Action 2 Combo Energie : 399 € (disponible fin novembre)

Découvrir la DJI Action 2

Notre test de la DJI Action 2

Pour vous donner notre avis sur la nouvelle DJI Action 2, nous avons pris en en main la caméra pendant une journée avec ses différents modules et accessoires proposés par la marque. Dès la présentation du produit, l’accent était mis sur les nouvelles accroches magnétiques. À l’image d’Apple avec ses connecteurs sans fil MagSafe, DJI a adopté les aimants et en propose depuis l’arrivée de son stabilisateur Osmo Mobile 4. Sur la nouvelle DJI Action 2, on en trouve pour les attaches entre chaque module, et du côté des accessoires.

Accessoires : gare à la chute !

Les attaches entre modules sont sécurisées par deux crochés, en plus des aimants, qui viennent verrouiller les modules sur la caméra. Lors de notre prise en main, nous avons pu constater des aimants puissants et des crochés solides. Mais l’un d’eux possédait un peu de jeu. Le souci n’était pas retrouvé sur les autres exemplaires. À un mois de la sortie du produit, il s’agissait certainement d’un exemplaire de pré-série.

Le gros problème provient des accessoires magnétiques. Il en existe deux principaux. Le premier est un pendentif à venir placer sous un t-shirt façon Insta360 Go 2. Lors de notre test, le dispositif ne donnait pas le sentiment d’être bien fixé. En pull, par exemple, la couche entre le pendentif et la caméra réduit la puissance du magnétisme. Lors d’une balade à vélo, un confrère avait fait tomber sa caméra sans s’en rendre compte. Finalement, en fin de journée de test, les équipes de DJI nous conseillaient de ne pas utiliser ce pendentif et préférer les autres accessoires avec de meilleures fixations à vis d’accroche.

De notre côté, nous avons principalement opté pour le support magnétique à placer sur sa tête sous forme de bandeau. En vue de nos activités, le dispositif n’a pas bougé. Mais avec du vélo de descente pour des activités nautiques, pas sûr que la caméra s’en sorte indemne.

Un format plein de compromis

Pour pouvoir s’afficher à seulement 56 grammes et prendre GoPro de cours avec une caméra bien plus petite, DJI a dû faire des choix. En prenant en main la nouvelle Action 2, les avertissements fusaient chez les équipes techniques. Étanchéité, stockage, batterie… la caméra sans ses modules reste très limitée et selon votre usage, il vous sera très vite indispensable d’ajouter le module-écran ou batterie.

Cela commence avec le stockage. DJI a eu l’intelligence d’ajouter un stockage interne à sa caméra, qui propose 32 Go d’espace. Cela reste insuffisant pour remplir une journée entière. En 4K, cela correspondra à une dizaine d’enregistrements de moins de 3 minutes. Pour pouvoir augmenter le stockage et connecter une carte micro-SD, il vous faudra connecter le module-écran.

Le frein à l’utilisation de la caméra sans son module n’aurait pas eu lieu s’il était possible de connecter le module-écran pour décharger automatiquement les fichiers du stockage interne vers la carte micro-SD. Mais cela n’est pas possible, il faut connecter la caméra à un ordinateur ou télécharger les enregistrements depuis l’application mobile.

Le frein de la batterie est moins problématique. Mais tout de même : sans son module, la DJI Action 2 ne permet pas de faire une journée entière. Après quelques enregistrements, la caméra a tendance à très vite chauffer et les 50 minutes d’autonomie défilent à vitesse grand V. Avec une température autour des 25 degrés, en enregistrement 4K, nous avons très rapidement perdu la moitié de l’autonomie après cinq enregistrements variant de 30 secondes à 2 minutes.

Le module-écran ou batterie est donc indispensable pour dépasser l’heure d’autonomie, ou recharger la caméra entre deux prises.

Action 2 module ecran

Les modules écran ou batterie sont indispensables pour pouvoir avoir une bonne autonomie © Presse-citron

Pour l’étanchéité, en revanche, DJI va devoir renforcer ses avertissements pour faire comprendre aux clients que les modules écran et batterie ne peuvent pas être immergés. L’étanchéité à 10 mètres de la caméra sans son petit boîtier/scaphandre est un trompe-l’œil pour les deux modules. Pensez à bien emporter l’accessoire avec vous, d’autant plus qu’il n’est pas livré par défaut avec la caméra : il s’agit d’un accessoire comme un autre qu’il faudra acheter en supplément.

4K stabilisée : notre avis

Venons-en à la qualité vidéo de la nouvelle caméra DJI Action 2. Autant le dire tout de suite, nous avons principalement testé la qualité 4K, tout en sachant que GoPro sur sa dernière Hero 10 Black propose des vidéos en théorie meilleure, à 5.3K. Problème : nous avons téléchargé l’ensemble de nos vidéos 4K sur l’application mobile, tant celles-ci étaient stockées sur le stockage interne de la caméra et ne nous permettaient pas de récupérer les images sur une carte micro-SD. Par ce moyen, il n’est pas possible de télécharger les images en dimensions maximales. Ou tout du moins, nous n’y sommes pas arrivés.

Par conséquent, les vidéos téléchargées était de dimension 1440×1080 pixels. Que nous avons modifié en 1080p lors de notre montage sur ordinateur. Un partage d’expérience, un avertissement : le tout pour vous montrer l’importance du port micro-SD et la nécessité de connecter le module-écran pour pouvoir récupérer les vidéos en stockage externe. Voici le résultat :

Pour vous rendre compte de la qualité de la caméra, sans le problème de compression de l’image, rendez-vous sur les plans ci-dessous, tournés en qualité 2.7K à 25 images par seconde. Certains des plans ont été tournés au ralenti, également, et en zone ombragée pour se rendre compte de la gestion des contrastes de la DJI Action 2.

Troisième échantillon d’images tournées lors de notre test de la DJI Action 2 : la stabilisation. Sur une portion de route irrégulière, avec des dos d’âne et des trous, la caméra s’en est très bien sortie. DJI dit que l’Action 2 passe à la deuxième génération de sa technologie de stabilisation RockSteady. Attention toutefois, malgré sa très bonne capacité, il ne s’agit que d’une stabilisation électronique de l’image.

Que retenir des capacités en vidéo de la nouvelle DJI Action 2 ? Globalement, il s’agit d’une suite sans grande évolution de la première itération sortie en 2019. La caméra tient tête à GoPro en qualité, bien qu’elle ne propose pas de fichiers supérieur à de la 4K.

Nous apprécions la gestion des couleurs, bien qu’un peu plus désaturée, mais nous regrettons que DJI n’ait toujours pas trouvé de moyen de régler le problème de flare, ces halos lumineux du soleil sur l’objectif. En rendu, ils dérangent beaucoup l’enregistrement et il n’est pas possible de récupérer ces blancs au montage. À notre goût, également, DJI aurait pu travailler un peu plus sur le logiciel pour gérer les contrastes. On perd vite en information dans les zones ombragées en dessous de la 4K.

Pour arriver avec des nouveautés, la nouvelle DJI Action 2 a introduit la fonction “HorizonSteady”. Il s’agit d’un programme du logiciel permettant d’aller plus loin dans la stabilisation, avec un maintien de la ligne d’horizon. Activé, il est censé maintenir vos plans qu’importe que vous filmiez des scènes inclinées, “débullées” comme on le décrirait dans le milieu du cinéma. Cela dit, le résultat lors de notre test n’est pas à la hauteur. Tout d’abord, le programme nécessite de filmer en 1080p. Ensuite, le maintien est difficile et les corrections du logiciel sont visibles à l’écran, rendant le résultat pas très réaliste. On préférera faire sans.

Test Action 2 capteur photo

En mode photo, la DJI Action 2 offre des clichés bien détaillés et aux couleurs fidèles, bien que la gestion du contraste ne soit pas encore un succès © Presse-citron

Test Action 2 photo

Une photo prise avec la nouvelle DJI Action 2 © Presse-citron

Un écran petit mais très pratique

Revenons aux questions pratique avec l’utilisation de la caméra, de son écran, de ses boutons et de son logiciel. Globalement, c’est un coup de coeur. Et une vraie prouesse. Sur un écran aussi petit que celui de la DJI Action 2, la navigation ne semble pas facile à première vue. Mais après quelques dizaines de minutes avec la caméra et sans briefing, il est possible de commencer à filmer et manier les paramètres. L’interface de la DJI Action 2 est intuitive.

DJI Action 2 stockage

© Presse-citron

Un appui court sur le seul et unique bouton situé sur le haut du module permettra d’allumer rapidement le dispositif. Un second appui permet directement de filmer, ou de prendre une photo si le mode photo est activé. Pour mettre fin à l’enregistrement, il suffit d’appuyer une seconde fois sur le bouton.

En prenant en main la caméra, nous voilà prêts à naviguer dans les menus. À partir de l’écran d’accueil, il suffit de glisser son doigt vers la gauche, la droite, le haut ou le bas pour trouver chacun des menus concernant la qualité d’image, les modes (photo, vidéo, ralentis, timelapse, …), visualiser la galerie des vidéos enregistrées (il est possible de les regarder facilement depuis le petit écran) et jeter un coup d’oeil à l’espace de stockage restant.

Notre seule difficulté fut de régler la luminosité de l’écran. Par une fausse manipulation, nous avons baissé celle-ci au minimum sans savoir comment la changer. Après quelques recherches, il fallait entrer dans la galerie et glisser le doigt vers le haut. Notez que la luminosité est plutôt bonne.

DJI Action 2 ecran qualite

© Presse-citron

Notre avis sur la DJI Action 2 (2021)

Lors de son lancement, en 2019, l’Osmo Action n’avait qu’un but : montrer au marché que GoPro n’était pas le seul à pouvoir proposer une caméra d’action digne de ce nom. On appréciait son double écran, sa stabilisation et sa qualité d’image qui arrivait à tenir tête à l’ancienne Hero 7 Black de l’époque.

Depuis, DJI a choisi la différenciation. Ce pas sur le côté, avec le format de la nouvelle Action 2, est un vrai parti pris. Et on est à se demander s’il n’était pas préférable de conserver l’écran plus grand de la première génération, le format plus simple en une seule pièce, et la plus grande autonomie sans ajout de module supplémentaire.

Aussi, sans l’ajout de module, un slot de carte micro-SD aurait été présent de facto. Sans le besoin de décharger manuellement les images du stockage interne vers le stockage externe. Les risques liés à l’étanchéité des modules supplémentaires n’auraient pas été présents non plus, tout comme les accessoires aux accroches magnétiques défectueux.

Pourtant, on ne peut que saluer et apprécier la DJI Action 2 une fois dans notre main, ou sur notre tête. Petite, légère et discrète, elle ne trouve pas d’équivalence chez la concurrence. En travaillant son logiciel, DJI nous a fait oublier la taille de l’écran, que l’on préférera tout de même éteindre pour conserver la faible autonomie du produit. La qualité en vidéo est bien présente et la stabilisation tient tête à GoPro.

DJI accessoires Action 2

© Presse-citron

Nous aurions aimé un travail sur le flare, un défaut toujours présent depuis la première génération, et des forts contrastes. Nous regrettons également que la DJI Action 2 ne soit pas livrée avec plusieurs autres accessoires en plus des deux accroches magnétiques. Le scaphandre, nécessaire pour utiliser le module-écran sous l’eau, n’est pas compris avec le prix de la caméra.

A 399 €, la DJI Action 2 est légèrement plus chère que la première Osmo Action à sa sortie (379 €). Nous sommes loin des 529,99 € de la nouvelle GoPro Hero 10 Black, ce qui pourrait donner l’avantage à DJI et lui pardonner les limites du produit. Mais les Hero 9 et 8 Black concurrencent fortement la marque chinoise, tout en sachant que ces produits restent très récents.

DJI Action 2 Bundle énergie au meilleur prix Prix de base : 399 €

Du côté des caméras alternatives, DJI ne trouve vraiment de concurrence pour les sportifs. Mais quand il est question de souvenirs de vacances et de voyages, DJI et les caméras d’action rivalisent avec les smartphones (comme le dernier Pixel 6) ou les caméras discrètes et très pratiques (Insta360 Go 2, DJI Pocket 2), voire les petits compacts comme le Sony ZV-1 (plus à même de jouer sur les focales, proposer du flou d’arrière-plan, prendre des photos ou encore se filmer au format vlog.

DJI Action 2

399 €
7.8

Format

8.0/10

Qualité vidéo

7.5/10

Stabilisation

9.0/10

Autonomie

6.0/10

Prix

8.5/10

On aime

  • Discrétion et poids
  • Stabilisation
  • Interface logiciel
  • Moins cher que GoPro

On aime moins

  • Trois modules
  • Autonomie
  • Gestion du flare, des contrastes
  • HorizonSteady
  • Accessoires magnétiques
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *