Test du LG Optimus 4X HD (P880)

Alors que LG entame son renouveau dans le domaine des smartphones avec le LG Otpimus G et peut-être avec un modèle de Nexus basé justement sur l’Otpimus G, il nous a paru pertinent de faire le test de l’Optimus 4X HD (P880).

Il s’agit du fleuron des smartphones LG (en attendant l’Optimus G qui débarquera en France au premier trimestre 2013) avec l’Otpimus Vu. Le constructeur sud-coréen l’avait dévoilé au MWC 2012.

Dans la boîte

Le LG Optimus 4X HD vient dans une superbe boîte noire et rouge. Outre le smartphone, on trouve plusieurs accessoires:

  • chargeur ac/dc
  • câble USB vers microUSB
  • des écouteurs intra-auriculaires
  • tags autocollants NFC

A l’instar de Sony, LG fait donc l’effort d’ajouter des tags NFC dans la boîte du smartphone. Plutôt bienvenus puisqu’ils vous permettront très rapidement grâce à l’appli LG Tag+ de programmer une petite macro sur l’autocollant que vous pourrez alors coller sur votre table de nuit, votre bureau ou encore le tableau de bord de votre voiture.

LG et le processeur d’application

Impossible de faire ce test sans évoquer la stratégie de LG en terme de SoC (System on a Chip). Le constructeur sud-coréen était encore récemment fidèle à la société Nvidia (malgré un SoC Snapdragon présent dans la première déclinaison compatible 4G LTE de l’Optimus Vu). Ainsi le LG Optimus Vu (version annoncée en août pour l’international) et le LG Optimus 2X intègrent respectivement un Tegra 3 et un Tegra 2.

L’Optimus 4X HD ne déroge pas à la règle et embarque le Tegra 3 de Nvidia. La puce intègre quatre coeurs à architecture Cortex-A9 cadencés à 1.5 GHz.

Toutefois, notons que depuis lors, LG a conclu un partenariat avec Qualcomm qui a été annoncé en grande pompe en septembre dernier. Ainsi, l’Optimus G, le nouveau modèle haut de gamme du constructeur, est équipé de la puce APQ8064 de la famille Snapdragon S4 Pro de Qualcomm qui intègre 4 coeurs « Krait » cadencés à 1.5 GHz.

Toujours pas de SoC maison à l’horizon comme on aurait donc pu le penser plus tôt dans l’année. Ce sera peut-être à l’occasion de futurs modèles de la gamme 2013.

Spécifications

Si les Samsung Galaxy S III (lire notre test complet) et HTC One X (et One X+) sont sous les feux des projecteurs, l’Optimus 4X HD n’a vraiment pas à rougir de la comparaison.

Le terminal est équipé d’un Tegra 3 avec processeur (4+1 coeurs) cadencé à 1.5 GHz. Celui-ci est épaulé par 1 Go de mémoire vive et intègre 16 Go de mémoire Flash interne. Toutefois, l’utilisateur ne dispose que de 12.3 Go sur ces 16 Go. Il est cependant possible de l’étendre avec une carte microSD grâce à l’emplacement dédié. A cet effet, il convient de retirer la coque arrière du téléphone mais sans avoir à retirer la batterie (ce qui n’est pas le cas pour la carte SIM qui nécessite que la batterie soit retirée).

L’écran n’est pas en reste puisqu’il repose sur une dalle IPS True HD de 4.7 pouces affichant 1280 par 720 pixels. Le « True » vient du fait qu’il s’agit d’une matrice RGB et non PenTile (comme c’est le cas sur le Galaxy S III et le Galaxy Note II par exemple). Les pixels qui assurent la résolution HD sont tous constitués de trois sous-pixels (Rouge, Vert et Bleu). L’écran est protégé des rayures par un verre Gorilla Glass signé Corning.

L’écran offre une résolution de 313 ppp comparable aux 312 ppp du HTC One X et aux 306 ppp du Samsung Galaxy S III (lire notre article).

L’APN principal dispose d’un capteur de 8 MPixels, d’un flash LED et est autofocus. Il est secondé par un APN en façade avec capteur de 1.3 MPixels faisant office de WebCam.

On notera la présence de la radio FM ce qui n’est pas le cas sur de nombreux autres smartphones.

L’ensemble est alimenté par une batterie de 2150 mAh. 2100 (Galaxy S III ou encore HTC One X+) ou 2150 mAh semble être devenu un standard pour les constructeurs proposant des smartphones Android avec processeur quad coeur et écran de 4.7 ou 4.8 pouces.

Ergonomie

LG a opté pour des formes anguleuses.

Le terminal est plutôt classe avec un double cerclage en aluminium. La coque arrière en plastique dispose d’aspérités pour un rendu cuir plutôt agréable au toucher et qui de surcroît permet au terminal de ne pas glisser dans la main.

La prise en main est excellente. L’aspect anguleux permet cette ergonomie.

L’emplacement des boutons physiques est parfaite : bouton power au sommet, bouton volume sonore sur la tranche gauche ce qui évite les appuis intempestifs (ce qui est le cas avec le Galaxy S III) et prise casque au sommet qui permet d’écouter de la musique, smartphone en poche. Enfin, la prise microUSB se situe sur la tranche du bas. A noter que celle-ci a un petit défaut (sur le modèle testé du moins) puisqu’il faut approcher le connecteur microUSB en l’inclinant légèrement.

Le terminal mesure 132.4 mm par 68.1 mm. Il est très fin avec 8.9 mm d »épaisseur. Avec 133 grammes (batterie comprise), il affiche un poids comparable à celui des modèles concurrents.

Connectivité

C’est un quasi sans faute dans ce domaine. La connectivité est un des éléments les plus importants d’un smartphone. Il convient donc d’examiner les spécifications avec attention.

L’Optimus 4X HD est compatible avec le WiFi a/b/g/n, le Bluetooth 4.0, le NFC et le GPS avec support de l’aGPS. On regrettera l’absence de support du GLONASS qui permet de basculer d’un système à l’autre en fonction de la réception et donc d’économiser la batterie du téléphone lorsqu’on utilise le GPS.

Côté connectivité cellulaire, le terminal supporte le GSM sur 4 bandes (850/900/1800/1900 MHz) et la 3G sur trois bandes (900/1900/2100 MHz). Il est compatible avec la HSPA (en download et en upload : HSDPA et HSUPA), ce qui lui confère des débits théoriques maximum de 21 Mb/s et 5.76 Mb/s (respectivement en download et en upload). Petite déception donc puisqu’il n’est pas compatible avec le DC-HSPA (Dual Carrier HSPA) qui lui aurait permis de doubler ces débits. Pas de comptabilité avec la 4G LTE non plus : dommage puisque les nouveaux modèles qui arrivent sur le marché le sont pour bon nombre d’entre eux (l’Optimus 4X HD est toutefois arrivé un peu plus tôt dans l’année).

Il supporte également le WiFi Direct qui fonctionne à l’instar du WiFi ad hoc et permet de connecter directement deux appareils qui le supportent sans passer par un réseau WiFi (d’une box, d’un routeur ou d’un HotSpot).

On notera que LG a pensé à fournir des tags NFC avec le smartphone.

ICS et Optimus UI

L’Optimus 4X HD fonctionne sous Android 4.0, alias Ice Cream Sandwich (et non Jelly Bean). Le constructeur a modifié la ROM ICS pour intégrer son interface Optimus UI qui vient dans la version 3.0. Très fluide et plutôt discrète, elle a le mérite d’apporter des applications intéressantes au smartphone.

En premier lieu, on peut constater que si l’écran des applis peut se diviser en Applications et Widgets avec ICS, LG a ajouté une catégorie « Téléchargements » qui correspond aux applis que l’utilisateur aura téléchargées.

Le lecteur vidéo intégré par LG (appelé simplement Lecteur Vidéo) est vraiment meilleur que l’appli native Android Play Films). Il offre une meilleure compatibilité avec les différents formats vidéo que Play Films (divx, xvid et même mkv). De surcroît, il possède plusieurs fonctionnalités intéressantes comme une vignette de pré-visualisation animée qui apparaît lorsqu’on navigue sur la timeline de la vidéo en cours de lecture. Il est également possible de pré-visualiser des vidéos de la bibliothèque alors qu’on regarde une vidéo.

SmartShare est compatible avec le DLNA et permet ainsi de partager du contenu avec différents appareils (également compatibles DLNA) de votre réseau local. L’utilisateur pourra aussi utiliser un boîtier MHL afin de rediriger la lecture vidéo vers une HDTV (via son port HDMI) par exemple. L’application supporte les formats divx et xvid.

Le lecteur audio pré-installé par LG apporte également quelques fonctionnalités. Il est notamment compatible avec le mode Dolby Mobile (déjà accessible via l’appli Lecteur Vidéo). Il est nécessaire d’utiliser un casque audio pour en profiter.

L’appli QuickMemo est accessible directement depuis le volet de notifications. Elle permet de rédiger des notes et de les adjoindre à des photos et même de faire des captures d’écran.

LG met également le NFC en avant via l’application LG TAG+ pré-installée qui permet de programmer des macros sur des tags NFC. A cet effet, le constructeur sud-coréen fournit plusieurs tags NFC avec le smartphone.

D’autres fonctions sont pré-installées par LG. On notera en particulier le magasin d’applis SmartWorld qui offre du contenu exclusif aux possesseurs de terminaux Android estampillés LG.

Photo et vidéo

Autant le dire tout de suite, la photographie n’est pas le point fort du 4X HD. Toutefois, elle reste très bonne pour un usage moyen même si elle souffre de la comparaison avec les smartphones concurrents : Samsung Galaxy S III, HTC One X, iPhone 5 (et même 4S)…

L’Optimus 4X HD est pourvu d’un APN avec un capteur CMOS de 8 MPixels (secondé par un second APN en façade avec capteur de 1.2 MPixels). Les photos sont correctes mais souffrent de certaines aberrations chromatiques. L’APN peine également en faible luminosité.

On notera que le bouton volume permet de prendre les photos. Toutefois, via ce bouton, il est impossible de faire la mise au point en appuyant légèrement dessus. Pour cela, il faudra utiliser le bouton de déclenchement virtuel de l’écran.

L’APN principal permet de filmer en 1080p. Cela fonctionne très bien même si la mise au point ne fonctionne pas toujours correctement.

LG a ajouté un mode fantaisiste qui fait penser à Photo Booth sur l’iPad. Plusieurs traitements de l’image en temps réel sont proposés : grands yeux, petits yeux, grosse bouche… S’il s’agit d’un gadget, la fonctionnalité marche plutôt bien et vous garantira quelques tranches de fou rire. Dommage qu’elle ne soit pas accessible via l’appli photo.

Performances

Le Tegra 3 est présent dans de nombreuses tablettes et smartphones. S’il s’agit d’un SoC puissant (notamment avec la dernière déclinaison T33 qui peut être cadencée jusqu’à 1.7 GHz), d’autres SoC le dépassent désormais en puissance pure : A6 d’Apple (présent dans l’iPhone 5) mais aussi Snapdragon APQ8064 (embarqué dans le LG Optimus G et le Xiaomi MI2).


Classement benchmark AnTuTu


Score benchmark AnTuTu

Autonomie

Elle se situe légèrement au-dessus de la moyenne des smartphones de la concurrence. Ainsi, en utilisation « moyenne » (3G, un pu de WiFi…), elle dépasse les 24 heures. En lecture continue de vidéos, on atteint plus de 5 heures.

Conclusion

Si vous désirez acquérir un smartphone haut de gamme, l’offre est étoffée et il sera difficile de faire le choix approprié entre le Galaxy S III, le Galaxy Note II, le LG Optimus Vu, l’iPhone 5, le HTC One X (et One X+)… Le LG Optimus 4X HD pourra simplifier votre choix avec un rapport qualité prix très intéressant. Le terminal est complet à tous les niveaux.

Plus et moins

Plus

  • Rapport qualité prix (400€)
  • Connectivité plutôt complète
  • Optimus UI 3.0 qui apporte des fonctionnalités intéressantes
  • tags autocollants NFC
  • bonne autonomie

Moins

  • L’APN ne fait pas d’étincelles
  • quelques erreurs de traduction en Français dans l’interface Optimus UI
  • pas de DC-HSPA

Merci à Expansys pour le prêt du LG Optimus 4X HD qui a permis de réaliser ce test. Expansys le propose à 400€ sur son site.


5 commentaires

  1. Très bon test, bien complet, mais rien d’extraordinaire au final sur ce LG, qui suit la voie du hardware du 2X en mode 2.0, mais sans les innovations ou être le précurseur de quelque chose.

    Petite coquille par contre, la matrice du Galaxy Note II est bien du RGB, contrairement au Galaxy S III

  2. Très bon test ! J’ai ce téléphone depuis 2 semaines et il ne m’a pas deçu ! L’écran 4,7 en 720p c’est du bonheur pour le surf sur le net ! Ça ne rame pas du tout !
    Le seul truc qui me gène c’est de savoir si LG fera prochainement des mises a jour vers android 4.1 voir 4.2

  3. @max : c’est sur qu’avec LG, il y a de quoi appréhender au niveau des mises a jour… après, comme il y a une volonté de renouveau de la part de la marque on peut éventuellement espérer une amélioration mais sinon, je pense qu’il faut se tourner vers les ROMs custom..

    • Rénald

      @Bobby , LG a effectivement laissé ce goût amer à de nombreux utilisateurs avec les MàJ Android. En France (et dans d’autres pays), ils ont cette image négative qui leur colle à la peau. Espérons (comme tu le dis) que cela change avec cette volonté de renouveau (LG Optimus G et Nexus 4)…

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.