Test lecteur : Sony Xperia XA1, un milieu de gamme sans surprise

Notre test du Xperia XA1, le nouveau smartphone milieu de gamme de Sony.

Sony Xperia XA1

Cet article sur le Sony Xperia XA1 est le deuxième de notre nouvelle rubrique : les Test Lecteurs. L’idée, collaborative : nous recevons fréquemment des produits à tester et nous avons décidé de vous en faire profiter. Nous vous prêtons le produit pendant quelques jours afin que vous puissiez le découvrir et l’utiliser à votre rythme, et si cela vous dit vous nous faites un petit test (écrit + photos et éventuellement vidéo) que nous publions sur Presse-citron. Et quand nous pouvons, avec l’accord de la marque, nous vous offrons le produit, que vous pouvez donc garder pour vous après le test.

Comment participer aux Tests Lecteurs ? C’est simple, il suffit d’être Lecteur Premium et de vous inscrire ensuite à notre Groupe Facebook privé Lecteurs Premium Presse-citron.

Sony Xperia XA1 : présentation

Dans le cadre des Tests Lecteurs Premium Presse Citron (Merci Éric pour ta confiance !), je vous propose aujourd’hui de tester le Sony Xperia XA1, smartphone de milieu de gamme que l’on trouve à un peu moins de 300 euros, dans toutes les bonnes crèmeries.

Commençons très succinctement et rapidement avec les éléments techniques, l’objectif ici n’étant pas de vous abreuver de technique mais plutôt de vous faire part d’un test en real life !

Le Sony Xperia XA1 est un smartphone de 145 mm de longueur et 67 mm de largeur, il a une épaisseur de 8 mm et pèse 143 grammes.

L’écran IPS est de 5 pouces avec une résolution de 1280 x 720 pixels.

Il fonctionne sous la version 7.0 du système Android (Nougat) sur lequel Sony a installé sa propre interface, Xperia UI.

J’ai entre les mains le coloris blanc (il existe également en noir, rose ou or).

Sony Xperia XA1 : prise en main et premières impressions

Roulement de tambour… il est l’heure pour moi d’ouvrir la boîte (packaging blanc et sobre) du Sony Xperia XA1, dans laquelle je découvre, en plus du matériel, un cordon USB et son bloc d’alimentation secteur ainsi que les documents techniques et de garantie habituels. Déçu de ne pas y trouver d’écouteurs (peut-être lié au fait que nous sommes avec un produit de démo).

Je sors le smartphone de son film plastique. Toute première impression : je le trouve plutôt facile à tenir dans la main. Il ne glisse pas et est agréable au toucher.

Au niveau du design, je suis assez convaincu. Je trouve le mobile séduisant et esthétiquement réussi. Il y a des bordures assez fines à droite comme à gauche, ce que je trouve plutôt sympa, par contre, les bordures très larges en haut et en bas, gâchent, à mon avis, un peu le design global tout en ne voyant pas trop l’intérêt en terme d’utilisation. J’aurais préféré un écran plus grand étant donné la surface disponible.

Au niveau des matériaux, le smartphone est habillé de verre et de métal, l’arrière étant quant à lui uniquement en plastique, ce qui me semble un peu dommage surtout, qu’outre l’aspect esthétique, cela rend fragile le matériel. Il faut s’attendre à mon avis à des rayures voire pire. Pour les traces de doigts par contre, le plastique mat est adapté.

Le smartphone est assez épais mais au final cela ne me choque pas plus que ça. Il est relativement léger et peu encombrant. Il tient bien dans une poche de jean ou de pantalon, sans risque de l’abîmer ou de le plier.

A gauche du téléphone, on retrouve l’emplacement pour la carte nanoSIM et la carte microSD, (emplacement unique donc si vous voulez retirer la carte microSD vous déconnectez votre carte SIM en même temps) facilement ouvrable, trop peut-être à mon goût (pas besoin de petit outil comme sur beaucoup de smartphones) puisqu’il suffit d’un coup d’ongle pour ouvrir la trappe.

A droite, rien de particulier puisque l’on retrouve le bouton d’alimentation ainsi que les touches de volume. A signaler, sur le bas de la tranche, un bouton permettant de déclencher l’appareil photo. Nous y reviendrons plus tard.

En haut, nous trouvons une prise mini-jack 3,5 mm et en bas le port USB permettant de recharger le smartphone, à côté du haut-parleur.

En face avant, la caméra frontale de l’appareil photo. Pas de bouton d’accueil en bas en revanche, le verrouillage / déverrouillage se faisant à l’aide du bouton d’alimentation et la navigation avec les boutons virtuels qui apparaissent à l’éclairage du smartphone, ce que l’on voit sur de plus en plus de mobiles. Pas de lecteur d’empreintes digitales donc.

Sony Xperia XA1 : écran & interface

Il est, à présent, temps de tester l’appareil proprement dit.

Lors de l’allumage et pour la mise en route, il est bien évidemment proposé de configurer le téléphone… Je vous passe ici les détails. Une fois toutes les étapes réalisées, nous arrivons sur l’écran d’accueil. A signaler que des applications sont préinstallées comme PlayStation, Xperia Lounge ou encore Amazon.

L’interface Xperia UI est moderne et intuitive. Aucune fioriture (changement de thème possible bien sûr) donc ça me va bien ! En terme d’utilisation, hormis la définition HD 720p que je trouve légère pour un mobile de moyenne gamme, la réactivité de l’écran tactile est assez bonne.

De manière générale, l’interface est facile à utiliser et la navigation fluide pour accéder aux différents réglages et aux applications. J’ai simplement eu un grand moment de solitude lorsque j’ai voulu quitter le jeu que j’étais en train de tester… Sans bouton d’accueil, où appuyer ? Il fallait simplement faire glisser le menu de la droite vers la gauche pour faire apparaître les différents boutons de navigation…

Petit bémol concernant le clavier (lié à la taille de l’écran me direz-vous) qui est assez petit pour des gros doigts comme les miens.

Au niveau de la luminosité, je constate un gros problème en basse lumière. J’ai l’habitude de consulter mon smartphone toutes lumières éteintes au réveil ou le soir et, même en réglant au minimum la luminosité, l’écran reste très éblouissant ce qui n’est pas du tout confortable pour les yeux.

Pour le transfert des fichiers (photos, vidéos, documents), il suffit d’installer Android File Transfer 3.0 sur le mobile et sur son MAC ou PC. Cela a parfaitement et rapidement fonctionné.

Sony Xperia XA1 : qualité des photos

Le Sony Xperia XA1 est pourvu d’un appareil photo arrière de 23 mégapixels, avec une ouverture à f/2.0 et bénéficie d’une stabilisation optique intégrée.

A l’avant, nous avons un appareil photo de 8 mégapixels, lui aussi avec une ouverture de f/2.0.

Partant de là, j’imaginais réaliser de beaux clichés. Au final, je suis déçu par rapport à Sony qui pour moi reste une référence en optiques photos. Force est de constater que sur son propre matériel, le résultat n’est malheureusement pas au rendez-vous.

Au niveau des détails et du rendu des couleurs, je m’attendais clairement à beaucoup mieux avec un objectif de 23 mégapixels. Avec de bonnes conditions d’éclairage (jour de beau temps) et si vous n’êtes pas trop exigeant, le matériel saura vous restituer des photos acceptables mais si vous souhaitez remplacer votre appareil photo par le Sony Xperia XA1, réfléchissez à deux fois.

Les clichés ont tendance à être un peu « fades » et le niveau de détails est vraiment trop juste. Il faut véritablement un bon éclairage pour ne pas trop avoir de bruit. Le contre-jour n’est pas très bien géré non plus.

En faible luminosité, le Sony n’échappe pas à la règle des mobiles de sa gamme, le matériel est en réelle difficulté, malgré le passage en mode « manuel ». Et même si l’on ne peut pas comparer, mon Galaxy S7 Edge répond à mes attentes sur ce point.

Sony a intégré quelques effets (réalité augmentée, créatif, photo avec son) qui restent un peu gadget. Un mode HDR est bien entendu proposé mais, pour ma part, il a rarement amélioré le rendu des photos.

Au niveau du capteur avant, les 8 mégapixels sont suffisants pour réaliser des « selfies ».

Voici quelques clichés comparatifs :

Clichés avec le Sony Xperia XA1 (Jour Plein Soleil & Coucher de Soleil) – 16:9 / 20 MP (cliquer pour les photos en HD)

On peut constater un manque de détails, de bruit et surtout d’éclairage. Cela étant, derrière mon constat certes un peu sévère, les images restent très acceptables pour celles et ceux qui auront un usage « familial » de l’appareil.

Clichés avec le Samsung Galaxy S7 Edge  (Jour Plein Soleil & Coucher de Soleil) – 16:9 / 9,1 MP

Sony Xperia XA1 : qualité des vidéos

La qualité vidéo est hélas du même niveau que la qualité photo. Le smartphone permet de capter des vidéos en Full HD 1080p, à 30 fps mais là aussi, je trouve les vidéos très grises et ternes et cela même avec un bon éclairage.

Sony Xperia XA1 : qualité sonore

Notons pour commencer qu’il s’agit d’un son mono et pas stéréo.

La qualité du haut-parleur est assez moyenne. Le smartphone souffre d’un manque de puissance mais le son ne sature pas ce qu’il faut quand même souligner.

J’ai testé la prise mini-jack avec mes propres écouteurs (Samsung) et si, comme moi, vous êtes assez éclectique, vous constaterez que le smartphone fait le job… sans plus. Là encore, notamment au niveau des basses, malgré les réglages, il s’avère impossible d’obtenir un son totalement satisfaisant.

En communication la qualité reste néanmoins acceptable. Sur ce dernier point, je précise que je n’ai pas poussé les tests très loin.

Sony Xperia XA1 : performances

Le smartphone est pourvu de 3 Go de RAM et 32 Go de stockage interne (ROM).

En usage quotidien, la réactivité est relativement bonne. Je n’ai pas eu de gros crashs ou de bugs mais quelques ralentissements et plantages (notamment sur la lecture de vidéos Youtube…).

L’Xperia XA1 reste un peu lent par rapport à mon Galaxy S7 Edge mais, après tout, ils ne boxent pas dans la même catégorie.

J’ai téléchargé le jeu « Racing Fever » sur le PlayStore, rien à redire en terme de fluidité et de jouabilité.

En usage quotidien (Gmail, navigation web…), le Sony Xperia XA1 s’en sort donc parfaitement bien.

Sony Xperia XA1 : autonomie de la batterie

La capacité de la batterie est de 2300 mAh, je ne suis pas un spécialiste mais cela me semblait un peu court pour un modèle de cette gamme.

Il faut compter 2 heures environ pour charger le smartphone. Il tient sans problème une journée en utilisation standard, voir plus. Dès lors qu’on regarde des vidéos ou que l’on s’en sert pour réaliser des photos ou des vidéos, rien de plus normal, l’autonomie s’en ressent forcément mais pas de quoi crier au scandale.

L’autonomie est donc, pour moi, plutôt bonne.

Conclusion

Pour un usage polyvalent, le Sony Xperia XA1 est un smartphone qui répondra à vos attentes et qui, pour ce niveau de prix, reste bien placé je trouve. Il est facile à utiliser et peu encombrant, esthétiquement réussi et a une bonne autonomie. Pour un usage plus intensif et professionnel, passez votre chemin. Et si, comme moi, vous attachez de l’importance à la qualité photos/vidéos, il faudra à mon avis privilégier un autre modèle.

Ce que j’ai aimé

  • La prise en main
  • Le design
  • L’interface épurée

Ce que j’ai moins aimé

  • La qualité des photos et des vidéos
  • La qualité du son
  • L’utilisation en basse lumière

  • Blood Drive, une série complètement déjantée

    Blood Drive, la nouvelle série diffusée sur Syfy depuis la semaine dernière se révèle très très surprenante. Si vous aimez les séries B, Mad Max ou le genre Grindhouse alors ce show est pour vous !  Blood Drive entre gore et ridicule “Dans un futur lointain… en 1999, la raréfaction de l’essence a ravagé la [... […]

  • Nouvelle A8 : Audi tease ses nouvelles technologies

    Officiellement annoncée le 11 juillet, la nouvelle A8 découvre une à une ses nouvelles technologies innovantes à travers de nombreuses vidéos teasers. […]

  • Re-Animator, l’oeuvre de Lovecraft bientôt adaptée en série

    Re-Animator, l'oeuvre de H.P Lovecraft a déjà été adapté dans un long-métrage, il y a plus de 30 ans. Aujourd'hui, un auteur italien s'est replongé dans ce symbole de l'horreur pour pouvoir en faire une nouvelle série. On vous explique les détails de ce projet. […]

Nos dernières vidéos

Répondre

Send this to a friend