Test NBA 2K18 : plus King que jamais !

Une fois de plus, les amoureux du ballon orange vont pouvoir s’adonner virtuellement à leur passion favorite, avec un NBA 2K18 assez extraordinaire.

Un NBA 2K18 optimisé, et toujours plus impressionnant

Les plus anciens se souviennent certainement de la saga NBA 2K, initiée sur la défunte Sega Dreamcast, qui a s’est ensuite émancipée sur les consoles concurrentes. Rapidement, la saga signée Visual Concepts a écrasé le NBA Live d’Electronic Arts, et chaque année, on retrouve une simulation d’une richesse assez exceptionnelle. Avec ce cru 2018, NBA 2K ne se contente pas de se reposer sur les excellentes bases de l’opus précédent, mais peaufine encore un peu sa réalisation globale, tout en remodelant habilement le gameplay, pour aboutir sur un jeu assez irréprochable.

Côté habillage, ce NBA 2K18 perpétue la tradition, avec une richesse juste époustouflante, et une présentation générale qui écrase cette fois non seulement la concurrence, mais aussi l’intégralité des autres jeux de sport. Le jeu est bourré de vidéos, d’images, d’informations, de stats, de transitions, d’interludes, d’interviews… bref, le rendu est toujours plus spectaculaire, et les férus de basketball en prendront plein les yeux (et les oreilles). Côté modes de jeu, là encore, NBA 2K18 se montre très généreux, avec la possibilité de participer à des rencontres « classiques » bien sûr, mais aussi de prendre part à une Carrière scénarisée, sans oublier la possibilité de jouer avec des équipes historiques, comme les Chicago Bulls des années 80 pour ne citer qu’eux. On peut également s’adonner aux joies du management si on le souhaite, mais aussi participer à des rencontres de rues (en 1 vs 1, 2 vs 2, 3 vs 3…) avec toujours cette pointe de réalisme à couper le souffle.

Pour ce nouveau cru, NBA 2K18 propose également des animations revues, pour des mouvements toujours plus fluides à l’écran, afin de profiter d’un dynamisme accru, ce qui n’est pas un mal. Le gameplay profite de l’occasion pour s’offrir une belle dose de souplesse supplémentaire, avec des changements de direction plus naturels et un rythme globalement plus soutenu. Côté commandes, on reste dans du classique, avec toutefois la gestion des tirs qui a été revue. On retrouve ici une jauge plutôt classique, permettant d’observer en un clin d’oeil si le ballon a été relâché trop ou trop tard, ou pile dans le timing, auquel cas la jauge sera verte. Globalement, le gameplay a bénéficié d’un rééquilibrage plutôt agréable, si bien que ce NBA 2K18 s’avère nettement moins rigide, et finalement plus agréable à jouer, y compris pour tous ceux qui ne sont jamais parvenus à dompter la jouabilité de la saga. Attention toutefois, si les bases sont indéniablement plus accessibles, il faudra apprendre les nombreuses astuces de gameplay pour espérer tromper l’IA dans les niveaux de difficulté supérieurs.

Graphiquement, le jeu affiche toujours une forme olympique, avec des athlètes parfaitement modélisés, tout comme les différentes aires de jeu, sans oublier cette ambiance (visuelle et sonore) incroyable. Les animations sont elles aussi admirables de précision, et on pourra simplement pester face à quelques visages assez moyens selon les joueurs, et quelques regards désespérément vides. Quel plaisir également de retrouver quelques légendes de la NBA aux commentaires, à commencer par l’indispensable Shaq. Côté confort de jeu, rien de bien grave à signaler, hormis quelques chargements un chouia longuets, tout s’enchaîne de manière impeccable. On regrette quand même le côté « tout connecté » du jeu qui peut finir par gonfler le joueur solo, tant le online semble plomber l’interface parfois. Certains pesteront également face aux nombreux boosts et autres bonus à acheter avec la monnaie virtuelle du jeu, distribuée de manière assez avare, une manière sans doute de pousser les joueurs à dépenser de la vraie monnaie.

En bref

Pas de mauvaise surprise avec ce NBA 2K cuvée 2018, et le joueur retrouvera un jeu d’une qualité assez phénoménale, tant au niveau du gameplay (renouvelé pour l’occasion) que de la richesse du contenu, sans oublier ces animations parfaitement détaillées. L’ambiance générale est juste extraordinaire, et le jeu déborde littéralement de modes de jeu, y compris le très réussi mode « Street », avec en prime la possibilité d’incarner les légendes d’antan. On regrette simplement le côté « tout connecté » du jeu qui a tendance à alourdir l’interface, ainsi que quelques légers bémols, sans compter ces vilaines micro-transactions, mais le fan de ballon orange sera ravi de pouvoir disposer de cette simulation sportive plus aboutie que jamais.

Test réalisé à partir d’une version éditeur au format Blu-Ray, sur PS4 Pro


Nos dernières vidéos

Répondre