Suivez-nous

Gaming

Test – The Last Of Us Part II

Sept ans après leur première aventure, Joël et Ellie sont de retour dans The Last Of Us Part II. L’occasion de nous plonger une dernière fois dans ce monde incroyable imaginé par Naughty Dog.

Il y a

  

le

 
Test The Last Of Us Part II
© Presse-citron.net

NB : Aucun spoil concernant l’intrigue et l’histoire de The Last Of Us Part II ne sera abordé au cours de ce test. 

Sept ans après le premier opus qui aura marqué deux générations de consoles, Naughty Dog est de retour avec The Last Of Us Part II, la suite des aventures de Joël et Ellie que nous avons découverts en juin 2013 sur PS3, avant de retrouver le jeu dans une version remastérisée sur PS4 dès l’été 2014 pour nous aider à patienter jusqu’à l’annonce de cette Part II en décembre 2016 et sa sortie vendredi prochain, le 19 juin 2020. Nous retrouvons donc Ellie et Joël pour une nouvelle aventure qui va mettre nos nerfs à rudes épreuves. Préparez-vous à un long et douloureux voyage, dans ce test de The Last Of Us Part 2.

PRÉCOMMANDER THE LAST OF US PART II

The Last Of Us Part II – « Les tuer jusqu’au dernier »

Lors de son annonce en décembre 2016, Neil Druckmann, le vice-président de Naughty Dog et directeur du développement de The Last Of Us Part II a été clair. The Last Of Us était un jeu difficile, qui avait pour but de jouer sur nos sentiments, mais il reste une balade de santé à côté des thèmes abordés dans la Part II. Avec cette suite, la haine et la violence seront au centre de l’aventure.

Avant d’aller plus loin, il est important de souligner que ces thèmes difficiles sont là pour une bonne raison, et qu’ils sont totalement justifiés suite au contexte et au scénario. The Last of Us Part II est une fiction et souhaite raconter une histoire et nous montrer jusqu’où nous sommes capables d’aller pour les personnes que nous aimons. Quand est-ce qu’il faut abandonner, nous rendre compte qu’il est trop tard. Le jeu vous fera passer par de nombreux états au cours de votre aventure grâce à une narration et une mise en scène à la hauteur de Naughty Dog.

Depuis plus de 20 ans, le studio se forge cette réputation et excelle dans ce domaine. Et, encore une fois, le studio californien le montre avec l’histoire de The Last Of Us Part II. Tout le monde ne sera pas d’accord, beaucoup risque de passer à côté de nombreuses choses. Il est d’ailleurs d’ores et déjà conseillé de vous lancer dans une seconde partie pour comprendre et découvrir certaines choses qui peuvent vous échapper lors de votre premier run. Mais avant tout, The Last Of Us Part II nous incite sans cesse à nous remettre en question et prendre du recul sur nous et la situation dans le jeu. Et il va falloir avoir beaucoup de recul pour comprendre certains messages et réaliser où les Dogs voulaient nous emmener. Et c’est fait parfois de la plus belle des manières au cours de votre aventure.

Le joli monde de Jackson

The Last Of Us Part II - Jackson

© Naughty Dog

Le jeu commence quatre ans après les événements du premier opus. Nous retrouvons Ellie et Joël, dans la ville de Jackson où s’était installé Tommy, le frère de Joël. Ce dernier est toujours là d’ailleurs. Nous faisons la connaissance également de Jesse et Dina, les deux nouveaux meilleurs amis d’Ellie. La vie semble belle et paisible à Jackson. La ville est hautement protégée, il y a des commerces, des bars, des restaurants, et même des écoles et des potagers. Hommes, femmes et enfants vivent en prospérité en toute sécurité.

Nous oublions même un instant que nous nous trouvons dans un monde post-apocalypse. Tout cela est rendu possible grâce à la très bonne organisation de la ville. Chaque jour, de nombreuses patrouilles sont réalisées pour sécuriser les alentours de la ville. Tout semble aller pour le mieux, mais la paix et la tranquillité ne durent jamais bien longtemps dans un monde où la violence et la peur dominent depuis plus de trois décennies. Alors que Jackson fait face à un hiver glacial, un drame vient frapper les habitants de Jackson, et particulièrement Ellie. La jeune femme de seulement 19 ans n’a d’autres choix que d’entreprendre un périlleux voyage jusqu’à Seattle. Et ce dernier ne sera pas sans conséquence.

L’enfer de Seattle

The Last Of Us Part II - Seattle

© Naughty Dog

Dans la continuité d’un Uncharted 4 A Thief’s End (2016) ou d’Uncharted The Lost Legacy (2017), Naughty Dog propose aux joueurs une vaste map nous permettant de visiter une grande partie de la ville de Seattle. Nous ne sommes pas encore dans de l’open world, mais les Dogs s’en rapprochent de plus en plus. Vous avez le choix de suivre la carte d’Ellie et d’avancer dans les principaux lieux de recherches, ou alors, explorer librement la ville et découvrir des bâtiments secondaires qui ne seront pas exploités dans la trame principale du jeu.

Un peu à l’image d’un monde ouvert avec les quêtes annexes et secondaires, vous allez pouvoir visiter des lieux juste pour le plaisir de découvrir la ville. Par moment, ce seront des lieux déserts avec des objets et collectibles à retrouver. À d’autres moments, vous allez tomber sur des infectés ! Quoi qu’il en soit, cette possibilité est sympa et semble nous indiquer que Naughty Dog commence à se diriger de plus en plus vers les open-world. Un indice pour leur prochain titre ?

The Last Of Us PArt II - Seattle

© Naughty Dog

Parcourir les rues et décors de Seattle nous fait forcément penser par moment au premier opus avec Boston. La ville est méconnaissable, ravagée par plus de 30 ans de pandémies. La nature reprend peu à peu ses droits sur les buildings en partie détruits ou effondrés, des torrents de rivières séparent la ville en deux, et le panorama est de toute beauté. Seattle est une immense zone dangereuse où plusieurs factions s’affrontent.

Une milice avec de nombreux hommes bien armés et assez organisés, qui sont souvent accompagnés de leurs chiens pour nous pister. Cette dernière est opposée à une secte religieuse, très discrète qui privilégie les attaques furtives avec peu d’armes à feu, mais beaucoup d’armes blanches et d’arc avec des flèches qui font vraiment mal. Enfin, il y aura les infectés. En plus des claqueurs, des colosses et des coureurs du premier opus, The Last Of Us Part II apporte son lot de nouveautés.

Vous aurez la chance de découvrir une nouvelle sorte d’infectés qui sont très rapides et qui aiment se cacher pour vous attaquer par surprise (que vous ne pouvez pas détecter avec votre ouïe spéciale). Vous aurez aussi la joie de faire connaissance avec les « puants » la principale nouveauté de cet opus. Des genres de minis-colosses qui peuvent en plus de cela vous envoyer des bombes de spores toxiques. Et ce n’est qu’un exemple des nouveaux ennemis qui vous attendent.

The Last Of Us Part II - Puants

© Naughty Dog

Concernant les ennemis justement. Au niveau des infectés, pas de grands changements. Globalement, si vous êtes discrets, ces derniers ne devraient pas vous poser trop de problèmes (sauf pour les puants ou les colosses qui seront très difficiles à esquiver). Pour les ennemis humains, c’est une autre histoire.

L’IA a été revue et améliorée dans cet opus, avec des ennemis qui sont souvent sur leur garde, qui cherchent dans les moindres recoins, derrière les meubles, sous les véhicules. Il sera assez difficile d’avancer en mode infiltration. Difficile, mais pas impossible. Il est désormais possible de vous cacher sous les véhicules, dans les hautes herbes ou encore sous certains meubles. Cela nous permet d’essayer différentes approches. Mais attention, car les ennemis sont vraiment attentifs et il est assez difficile d’être réellement furtif.

De plus, si un ennemi vous repère et que vous parvenez à le tuer avant qu’il puisse crier ou tirer un coup de feu, les autres ennemis seront tout de même alertés. Et cela est plutôt moyen et à tendance à vite nous décourager de l’infiltration. Attention également aux chiens qui peuvent suivre votre trace avec votre odeur ce qui complique énormément la tâche.

D’ailleurs, les gunfights et les affrontements avec les infectés sont vraiment très nombreux, ce qui tend parfois à casser le rythme du jeu et nous donner un petit goût amer. Le jeu est alors victime de certaines longueurs répétitives qui nous frustrent un petit peu. Parfois, c’est long, on fait la même chose et cela n’aide pas et nous donne un sentiment répétitif. Nous avons qu’une hâte c’est de terminer l’objectif en cours. Des objectifs qui, hélas, sont souvent les mêmes où il faut aller d’un point A à un point B. C’est dommage, car le premier The Last Of Us proposait des séquences plus variées.

The Last Of Us Part II - Gunfight

© Naughty Dog

Fort heureusement, ce sentiment n’est pas le sentiment principal que nous retenons de notre test de The Last Of Us Part II. Le jeu nous propose, de nombreuses séquences fortes grâce à une narration bien ficelée. Mais nous y reviendrons plus tard. Pour en terminer avec le gameplay, nous regrettons donc des séquences similaires, et de nombreux gunfights. Heureusement, il est possible de jouer en mode furtif pour éviter les longs échanges d’armes à feu.

Chaque gunfights peut être passé. C’est-à-dire que vous pouvez ne tirer aucune balle. Ainsi, il est possible de faire toute votre séquence en mode furtif, ou alors, de fuir lorsque vous vous êtes fait repérer. Parvenez à esquiver les balles de vos ennemis, passer dans la zone suivante sans mourir et vous éviterez un long échange de tirs. Pour ce qui est du reste, le gameplay est assez similaire au premier opus.

Ellie peut écouter ses ennemis au loin, vous pouvez toujours crafter des éléments pour améliorer vos armes et créer des pièges. Petite nouveauté, vous pouvez sauter d’une plateforme à une autre, monter et descendre en rappel ou encore ramper sous des objets. Mais pour le reste, le gameplay simple, mais efficace du premier opus est globalement conservé. Notons également que dès le lancement de votre première partie vous pouvez choisir parmi cinq modes de difficulté (très facile, facile, normal, difficile, très difficile) et qu’une nouvelle partie + est disponible après avoir terminé le jeu.

Sony PS4 1 To au meilleur prix Prix de base : 349 €
Voir plus d'offres

Une beauté insolente 

The Last Of Us Part II - Ellie

© Naughty Dog

Naughty Dog est réputé pour proposer des jeux incroyables, autant au niveau de son scénario, de sa narration, mais aussi au niveau de sa réalisation. Graphiquement superbe, avec un grand souci du détail, et des animations excellentes. The Last Of Us part II est l’un des jeux du studio qui a subi le développement le plus compliqué. Le studio californien fut touché par de nombreux soucis qui sont abordés dans ce documentaire « The Last Of Us Part II – Le récit d’un jeu maudit » et que nous vous conseillons pour comprendre à quel point le jeu revient de loin.

Malgré ça, Naughty Dog et The Last Of Us Part II s’en sortent relativement bien. On sent que plusieurs équipes ont travaillé sur le jeu, puisque ce dernier est assez inégal dans son ensemble. Vous ne trouverez à aucun moment des séquences mal réalisées ou moches graphiquement. L’ensemble du jeu est vraiment beau, et très bien réalisé. Cependant, par moment, vous allez faire face à des séquences et des paysages incroyablement beaux. Et c’est les parties vraiment bluffantes techniquement qui font de l’ombre aux parties « juste » belles. Certaines animations des visages, ou mimiques de certains personnages sont vraiment incroyables.

The Last Of Us Part II - Bateau

© Naughty Dog

Le jeu vous fera voyager. Des montagnes enneigées de Jackson, au centre de Seattle, en passant par la périphérie de la ville ou encore les quartiers résidentiels, le jeu vous proposera de très nombreux paysages variés et somptueux. Certains effets de lumières et reflets sous la pluie sont vraiment bluffants et frôlent le photo-réalisme. Si certains plans sont plus jolis que d’autres, dans son ensemble, The Last Of Us Part II reste très beau et très impressionnant sur PS4 Pro.

Une douce mélodie narrative…

The Last Of Us Part II - Ellie Guitare

© Naughty Dog

Malgré ses qualités et ses défauts, il y a un domaine dans lequel The Last Of Us Part II excelle… C’est sa narration. Naughty Dog a marqué le jeu vidéo avec la première partie. Ils nous ont fait vibrer avec la narration d’Uncharted 4. Et ils récidivent dans cette Part II. La mise en scène est brillante, le jeu alterne entre présent et passé par l’intermédiaire de flash-back bien pensés. Nous n’aborderons pas le scénario pour éviter le moindre spoil. Cependant, nous pouvons d’ores et déjà vous dire que Naughty Dog avait raison, le jeu va diviser. Certains accepteront l’histoire, d’autres ne l’accepteront pas.

Le jeu va diviser et beaucoup risquent de passer à côté de nombreux sous-entendus, de nombreuses références et autres easter eggs. Mais lorsque l’on prend le temps de tout analyser et prendre du recul, on ne peut y voir qu’une grande réussite. Le jeu va vous surprendre, vous faire sourire, vous émouvoir, et même vous toucher. Il vous mettra en colère et vous fera vivre des moments assez incroyables avec un beau message à la clé. Et rien que pour cela, il mérite que vous passiez par quelques longueurs et quelques gunfights un peu répétitifs.

The Last Of Us Part II – La survie pour tous

The Last Of Us Part II - Accessibilité

© Naughty Dog

Nous ne pouvons pas terminer ce test de The Last Of Us Part II sans parler de l’accessibilité. À ce jour, il s’agit sans doute du jeu Naughty Dog le plus accessible et de l’un des jeux PlayStation les plus accessibles. D’innombrables options sont proposées pour rendre le jeu accessible à une grande partie de joueurs en situation de handicap.

Au niveau des sous-titres, il sera possible de choisir la taille, la couleur, de les disposer avec un fond pour mieux les lire. Il est possible de configurer votre manette comme vous le souhaitez pour avoir une configuration personnalisée et de manière la plus confortable pour vous. Mais le gros effort vient du mode spécial pour les personnes avec des soucis un peu plus problématiques.

Il est possible de rendre le jeu en « négatif » noir et blanc, avec des ennemis qui apparaissent en rouge, des objets à ramasser ou à collectionner en jaune et notre personnage avec nos alliés en bleu. Sans oublier la possibilité d’activer le guide avec la direction à suivre pour continuer votre jeu. L’idée est d’aider les personnes qui ont du mal à se repérer dans l’espace. De gros efforts sont ainsi faits et apportés pour rendre le jeu le plus accessible possible et c’est vraiment un beau geste à souligner et mettre en avant.

Concernant l’interface du jeu, là encore c’est simple, minimaliste, mais efficace. Un peu comme ce que fait Naughty Dog depuis The Last Of Us et Uncharted 4. Un menu très simple. Un ATH discret à l’écran qui nous plonge en immersion. C’est simple, facile à utiliser et même instinctif.

Mon avis sur The Last Of Us Part II

The Last Of Us Part II - Avis

© Naughty Dog

Après sept ans d’attente et une fin plus que suffisante, c’est avec beaucoup d’impatience et pas mal d’inquiétude que nous nous lançons dans l’aventure de The Last Of Us Part II. Le premier est tellement parfait et marquant, qu’une suite n’était pas nécessaire. Alors, lorsque Naughty Dog nous annonce en 2016 qu’ils ont eu les idées pour faire une suite, c’est avec beaucoup de hype et conscient de l’énorme défi que nous attendons le jeu. Pour être tout à fait honnête, cette suite est un cran en dessous du premier. Car oui, il n’y a pas cette magie de la « découverte » de ses personnages, de l’ambiance et des lieux. Quelques moments avec des airs de « déjà vu », quelques longueurs, et quelques gunfights trop répétitifs suffisent à pénaliser The Last Of Us Part II et ne lui permet pas d’égaler le premier opus.

Cependant, Naughty Dog a tout de même relevé le défi. Car oui, cette suite est clairement marquante et elle est totalement légitime. Elle est porteuse d’un message fort qui va en perturber plus d’un. Le jeu nous suspend et nous éblouit de nombreuses manières au cours de cette longue aventure (environ 30h de jeu). La narration et la mise en scène sont incroyables avec un souci du détail bien présent. Certaines séquences vont vraiment vous marquer et vous rendre mal, car tout peut arriver. Le cœur qui bat, l’angoisse et la peur de voir certaines scènes arriver. Assister impuissant à des événements que l’on ne peut pas changer. Le jeu ne remportera pas l’unanimité et va diviser rien qu’avec ses choix scénaristiques.

Nous avons l’impression qu’avec The Last Of Us Part II, Naughty Dog avait envie de nous dire que la vie est parfois dure. Ce qui est le plus frappant dans cette suite, c’est que le jeu est crédible du début à la fin. Chaque scène, quelle soit dramatique, ou joyeuse est vraiment réalisée de manière très réaliste. On regrettera même un choix osé de faire passer la musique au second plan, avec très peu de moments marquants, et des mélodies discrètes qui se ressemblent beaucoup. Même lors de scènes intenses, il n’y a pratiquement pas de musiques, comme si certains moments forts nous arrivés pour de vrai dans la vie. Le calme nous glace le sang et l’on assiste parfois à des choses terribles, sans pouvoir faire quoi que ce soit. Car oui, Joël nous le dit au cours du jeu : « Je sais que tu aurais voulu que cela se passe autrement. Et moi aussi. Mais c’est comme ça ».

PRÉCOMMANDER THE LAST OF US PART II

Et vous, êtes-vous impatients de tester The Last Of Us Part II ? Donnez nous votre avis dans les commentaires.

The Last Of Us Part II

56,99€
9

Note Globale

9.0/10

On aime

  • Une mise en scène et une narration incroyables.
  • Des passages vraiment marquants.
  • Un choix scénaristique brillant au cours du jeu.
  • Certaines animations bluffantes.
  • Les options d'accessibilités.

On aime moins

  • Quelques longueurs et un sentiment de répétition à certains moments (gunfight, loots, objectifs similaires…).
  • Des musiques moins présentes et moins marquantes que dans le premier opus.
  • Quelques petits bugs (qui seront sans doute corrigés avec le patch Day One).
2 Commentaires

2 Commentaires

  1. Grunner

    14 juin 2020 at 9 h 17 min

    Note Globale

    9

    Belle article, agréable a lire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la une

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests