Suivez-nous

Tests

Test Xiaomi Mi Scooter 3 : la meilleure trottinette électrique du marché ?

Annoncée il y a quelques semaines, la Mi Scooter 3 est désormais disponible. Que vaut la nouvelle trottinette de Xiaomi ? Nous l’avons testée pendant plusieurs jours.

Publié le

 
test xiaomi mi scooter 3 vitesse
© Presse-citron

Annoncée à la rentrée, la Mi Scooter 3 est la nouvelle trottinette électrique de Xiaomi. En France, le succès du constructeur chinois sur ce marché est indéniable. Dans une interview accordée à Presse-citron cet été, le Directeur Général de Xiaomi France expliquait même que la France était le pays où Xiaomi vendait le plus de trottinettes électriques, tous marchés confondus.

En 2020, ce marché a connu une croissance de 34% selon les chiffres de la profession, soit 640 000 unités vendues. Forcément, Xiaomi n’allait pas se reposer sur ses lauriers en 2021. Avec le Mi Scooter 3, il peaufine la recette de son succès. Mais pour quel résultat ? Nous avons eu la chance de tester la Mi Scooter 3 plusieurs jours avant son lancement. Voici notre avis complet.

Prix et disponibilité de la Xiaomi Mi Scooter 3

test xiaomi mi scooter 3

© Presse-citron

La Xiaomi Mi Scooter 3 est dores et déjà disponible au prix de 449 euros. Elle est commercialisée sur le site officiel de Xiaomi ainsi que chez les distributeurs partenaires.

Xiaomi joue la sécurité (et le confort)

Nous ne nous attarderons pas sur le design de la Mi Scooter 3. En dehors des câbles de frein qui passent du rouge au bleu, l’esthétique ne change pas par rapport à la Mi 1S. L’écran LED permet toujours de basculer d’un mode de pilotage à un autre ou encore d’allumer ou éteindre les phares. Bref, c’est du pareil au même.

Pour cette nouvelle version, Xiaomi a effectué un travail en profondeur. L’objectif : conserver un modèle élégant et épuré tout en renforçant le confort et la sécurité.

Le corps de la Mi Scooter 3 est donc constitué d’un alliage d’aluminium utilisé en aéronautique. Plus solide, il assure une conduite plus sûre conforme à la norme « EN17128.2020 ». Soit.

Ne disposant pas des mêmes outils que les organismes de certification, nous nous contenterons d’affirmer que la Mi Scooter 3 respire la solidité. Le repose-pieds est solide et accroche bien la gomme d’une paire de baskets, même lorsque la pluie nous accompagne sur nos trajets. Le caoutchouc utilisé sur le guidon est tout aussi agréable par tous les temps.

Les 13,2 kg de la bête n’empêchent pas de prendre des courbes serrées avec aisance. La maniabilité est bonne, même à vitesse maximale. Les pneus de 8,5 pouces absorbent bien les défauts de la chaussée et se comportent plutôt bien sur sol humide. Le confort de conduite est donc bien au rendez-vous. Enfin presque.

Dans un souci de sécurité, Xiaomi intègre un nouveau système de freinage à double plaquette. Elle s’ajoute à l’E-ABS, un frein moteur qui se déclenche dès que l’on lâche la commande d’accélération. D’après Xiaomi, combinaison de ces deux systèmes de freinage permet de s’arrêter totalement sur une distance de 6,2 m lorsque l’on roule à vitesse maximale sur sol sec. C’est en effet le constat que nous avons fait, à quelques centimètres près.

L’efficacité de ce système de freinage n’est donc pas à remettre en question, notamment dans les situations de freinage d’urgence. Toutefois, le frein moteur est un peu trop brusque lorsque l’on est élancé à pleine vitesse, ce qui nous a valu quelques frayeurs lors de nos premiers essais. Prudence donc.

Nouveau système de pliage

Comme la plupart de ses concurrentes, la Mi Scooter 3 peut se plier en deux afin de faciliter son stockage. Les différents points d’attache sont toujours faciles à verrouiller/déverrouiller. Xiaomi promet qu’il faut moins de trois secondes pour plier la trottinette, nous avons plutôt compté une dizaine de secondes, mais ce n’est qu’un détail.

Retenez plutôt que ses 13,2 kg ne se trimballent pas aussi facilement. Si un utilisateur de 80 kg peut aisément la monter sur plusieurs étages, un plus petit gabarit devra faire quelques pauses sur le palier. Disons que vous aurez des séances quotidiennes de musculation gratuite.

Plus puissante que jamais

Les constructeurs de trottinettes électriques ne disposent pas d’une grande marge de manoeuvre en termes de puissance. La législation française limite la vitesse de ces engins à 25 km/h, pas un de plus.

Pourtant, c’est bien sur ce critère que Xiaomi a aussi choisi de travailler. S’il annonce une vitesse de pointe de 20 km/h seulement, votre humble serviteur et ses 82 kg sur la balance a pu aisément atteindre les 25 km/h sur route plane.

“Mais à quoi bon communiquer sur la puissance quand la vitesse est limitée ?” direz-vous. La réponse est simple : pour l’accélération. Comme une voiture, une trottinette capable d’accélérer plus vite facilite la conduite et renforce la sécurité.

Les 600 W de puissance de la Mi Scooter 3 se montrent particulièrement efficaces en montée. Xiaomi assure que sa nouvelle trottinette peut maintenir sa vitesse avec un dénivelé de 16%. Nous n’avons pas étudié chaque pente de la ville d’Amiens (lieu du test) mais nous connaissons assez ses routes pour affirmer qu’il y a « des descentes que l’on aimerait pas remonter à vélo ». Cela vaut aussi pour les trottinettes, mais nous divaguons.

Retenez plutôt que la Mi Scooter 3 se montre réactive aussi bien sur terrain plat que dans les montées les plus abruptes d’une petite ville. On gagne encore en confort de conduite par rapport à la génération précédente. Le contrat est donc rempli… à condition d’activer le mode S (pour Speed).

Ce dernier permet en effet de profiter de la pleine puissance de l’engin mais consomme aussi beaucoup d’énergie. En mode D (Distance), la Mi Scooter 3 éprouve plus de difficultés dans les montées mais se montre plus endurante.

On recommande donc de rouler avec le mode D tant que la route est plane et d’activer le mode S lorsque cela est nécessaire. C’est, selon nous, le meilleur compromis pour associer puissance et endurance.

Jusqu’à 30 km d’autonomie

L’autonomie, justement, a fait l’objet de quelques améliorations. La Mi Scooter 3 embarque désormais une batterie de 7650 mAh (275 Wh) capable, en théorie, d’assurer 30 km de trajet avant de passer par la case recharge.

Comme sur son ancienne trottinette, Xiaomi ajoute un système de récupération d’énergie cinétique (KERS). Grosso modo, cela permet à la batterie de se recharger un peu grâce à l’énergie générée par le frein moteur.

En pratique, l’autonomie de 30 km dépendra de plusieurs facteurs. D’abord, le poids de l’utilisateur. Les estimations de Xiaomi sont faite pour un sujet pesant environ 70 kg. La Mi Scooter 3 se montrera aussi plus endurante si vous empruntez davantage de routes planes ou de descentes et que vous ne forcez pas sur le mode S.

test xiaomi mi scooter 3 conduite

© Presse-citron

À titre d’exemple, je pèse 82 kg et effectuais des parcours dans une ville truffée de côtes. L’autonomie de la Mi Scooter 3 n’a pas dépassé les 25 km dans le meilleur des cas. En moyenne, elle tenait plutôt 20 km. Pas extraordinaire donc mais suffisant pour les trajets du quotidien.

La recharge quant à elle n’a pas évolué depuis la Mi 1S. Comptez près de 6 heures pour une charge complète. On privilégiera donc la recharge tous les soirs en rentrant du travail.

Précisons enfin que Xiaomi propose un mode veille de la batterie. Lorsque cette dernière reste à un niveau inférieur à 30% pendant 10 à 15 jours, elle bascule en mode veille pour prolonger sa durée de vie. Bien vu.

Mais encore ?

La Mi Scooter 3 se connecte en Bluetooth 4.1 BLE (et supérieur) à n’importe quel smartphone équipé d’Android 4.3 ou iOS 9.0 et supérieur. Elle s’accompagne de l’application Xiaomi Home.

Cette dernière permet d’accéder à des informations importantes comme la distance parcourue ou l’autonomie restante. Elle permet aussi de verrouiller la trottinette et d’être averti en cas de tentative de vol. Rien de nouveau sous les tropiques donc.

Notre avis sur la Xiaomi Mi Scooter 3

Avec la Mi Scooter 3, Xiaomi peaufine une recette qu’il maîtrise bien. Si à première vue rien ne change, les petits ajustements apportés ici et là améliorent encore l’utilisation quotidienne. Plus confortable, plus sûre, la Mi Scooter 3 est aussi plus puissante ce qui permet de se déplacer avec aisance sur des trajets où nous pouvions auparavant nous traîner un peu.

Reste que pour 449 euros, les changements apportés par rapport à la Mi 1S (même si elle emprunte quelques points forts de la Pro 2) sont un peu minces pour justifier un achat. En revanche, si vous aviez un modèle plus ancien ou si vous recherchez votre première trottinette électrique, cette Mi Scooter 3 est sans aucun doute la meilleure proposition du marché à l’heure actuelle.

Xiaomi Mi Scooter 3

449€
9

Design et conduite

8.5/10

Vitesse et accélération

9.5/10

Confort et sécurité

9.5/10

Autonomie et recharge

8.5/10

Rapport techno-prix

9.0/10

On aime

  • Conception solide et design épuré
  • Sentiment de sécurité
  • Conduite agréable
  • Bonne autonomie
  • Bon rapport techno-prix

On aime moins

  • Frein moteur un peu brutal
  • Recharge lente
  • Application Xiaomi Home perfectible
  • Améliorations un peu justes par rapport à la génération précédente
1 Commentaire

1 Commentaire

  1. Mongis

    23 octobre 2021 à 22 h 30 min

    Design et conduite

    10

    Vitesse et accélération

    0

    Confort et sécurité

    9.5

    Autonomie et recharge

    8.5

    Rapport techno-prix

    9

    Je suis utilisateur au quotidien de cette nouvelle Xiaomi que j’ai eu en pré-vente en août et j’en suis très satisfait.
    Par contre si quelqu’un a une astuce pour faire la mise à jour sur Xiaomi home alors je suis preneur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *