The Huffington Post se francise

Les mordus d’actualité maîtrisant un minimum la langue de Shakespeare connaissent déjà sans doute The Huffington Post. Lancé en 2005 par Arianna Huffington, ce média d’information présent exclusivement sur le web a très vite su trouver une place dans la cour des grands. Après les Etats-Unis, le Canada et le Royaume-Uni, c’est désormais au tour de la France d’avoir son HuffPost.

Ça y est : la page HuffingtonPost.fr est accessible, en ce 23 janvier. Celle-ci remplacera Le Post, qui appartenait au Monde. Après un week-end passé à préparer le lancement de leur bébé, l’équipe du HuffPost français est prête à couvrir l’actu, à ouvrir et alimenter les débats.

La version française du site, parrainée par Arianna Huffington et en partenariat avec Le Mondeles Nouvelles Editions Indépendantes et le Huffington Post Media Group, sera dirigée par Anne Sinclair et Paul Ackermann, la première occupant la fonction de directrice éditoriale, le second de rédacteur en chef. La particularité du Huffington Post est d’offrir deux types de contenus. D’une part, comme tout bon média d’information, le site relaie les dernières infos ; cette tâche sera assurée par une équipe de jeunes journalistes.

D’autre part, le site accueillera des chroniqueurs qui prêteront leur plume, que ce soit pour un article seulement, ou pour un rendez-vous régulier, dans le but de donner leurs opinions et d’ouvrir les débats. Ainsi, Anne Sinclair nous informe dans son premier post introductif des collaborations de Rachida Dati et de Julien Dray, en passant par Nicolas Bedos.

Le lancement du HuffingtonPost.fr semble réussi, le site étant d’ores et déjà bien fourni et s’affublant d’une présentation épurée, semblable à la version américaine. On retrouve ainsi sur la page d’accueil un article mis en avant, en dessous duquel apparaissent 3 colonnes : les billets « d’opinions » des blogs des contributeurs, les dernières actualités, et l’activité sur les réseaux sociaux.

Le Huffington Post s’aventure dans la jungle des pure players et devra se démarquer des Rue89 et autres Slate. Ce qu’il parviendra très certainement à faire.

 


Nos dernières vidéos

7 commentaires

  1. Pingback: Un Suisse à la tête du tout nouveau Huffington Post – Le Matin Online | Suisse – iWooho.com

  2. Le HuffPost se francise, mais aussi se « suisse-romandise »… yeah! Paul Ackermann est genevois… Les rédac’chef potentiels en France ont gentiment décliné l’offre… Bosser pour AOL ne les motivait pas outre mesure. C’est tout à leur honneur.

  3. C’est quand même un truc de fou de passer de lepost, à ça. Je dis pas que c’est nul, loiiiin de là, mais quel changement quand même.
    Anne Sinclair était excellent à l’époque ( avec ses émissions, comme sept sur sept ), à voir si elle le sera toujours aujourd’hui.

  4. Pingback: Huffington Post, entre attente et critiques - Tout foot le camp | Tout foot le camp

Répondre