Suivez-nous

Séries

The Witcher Netflix : analyse du teaser

The Witcher arrive sur Netflix à l’automne prochain. Décryptage du teaser et retour sur certaines attaques contre les actrices.

Il y a

  

le

 
© Netflix

La série The Witcher n’a pas encore de date de sortie officielle, on sait qu’elle est attendue sur Netflix entre octobre et décembre prochain. L’objectif de cet article est d’enrichir votre expérience du teaser, de revenir sur des points de débat et de vous donner mon ressenti.

S’abonner à Captain Popcorn

Le Witcher, ou Sorceleur, celui des livres !

Pour commencer on parle ici de l’adaptation des livres et pas des jeux vidéo, sinon ce serait une adaptation d’adaptation, un exercice un peu casse gueule.

La première saison comptera 8 épisodes qui seront tous disponibles à la sortie de la série, comme d’habitude pour les contenus directement produits par Netflix.

Personnellement, j’aurais préféré une diffusion hebdomadaire des épisodes, pas uniquement pour faciliter des analyses épisode par épisode, mais aussi pour permettre à la série de respirer et de faire parler d’elle sur une période plus étalée et de laisser le temps au bouche à oreille de faire son effet si elle est réussie.

Henry Cavill est le Witcher

De manière générale, ce teaser m’a donné envie de voir la série et m’a plutôt mis en confiance sur certains points et particulièrement sur le personnage de Geralt de Rive. Même si on continue forcément de voir Henry Cavill en costume pour le moment, tout se jouera avec la façon dont il aura à s’emparer du personnage et à s’effacer derrière lui au cours des épisodes.

Un grand fan de The Witcher, jeux vidéo comme livres

Il faut quand même savoir que Cavill est un énorme fan de The Witcher, aussi bien les jeux qu’il a séchés que les livres et il a insisté à fond pour avoir une chance d’obtenir le rôle. Il n’est pas là par hasard et ce n’est pas Netflix qui est venu le cherche. En résumé, si la série est immersive, je pense qu’on oubliera qu’on a le puissant menton de Superman sous les yeux.

Yeux jaunes et bodybuilding

En parlant d’yeux, on constate en effet que Geralt a bien les yeux jaune doré, mais pas de pupilles verticales comme un chat. Je pense qu’il faut surtout y voir la volonté de ne pas gâcher les scènes de jeu et d’émotion interne avec un élément trop marquant qui risque de trop capter l’attention du spectateur.

Les cheveux me semblent bien faits et pour ce qui est des fameux muscles saillants de Cavill, je suis partagé.

D’un côté, c’est clair qu’un homme dont le quotidien consiste à voyager, combattre et manger en quantités variables ne pourrait jamais avoir un tel physique. Il devrait être plus élancé et nerveux que massif.

D’un autre, on peut aussi penser à l’effet des traitement alchimiques sur le corps de Geralt et puis il faut souligner qu’Henry Cavill assure seul toutes les cascades de la série et notamment les combats.

Même en dehors du tournage, il a passé sa vie une épée à la main et s’il est capable de bouger avec fluidité avec une telle masse musculaire, alors il marque clairement un point. En résumé, un Geralt massif pourquoi pas, ça le rend intimidant.

Épées et médaillon du Witcher

Au passage, il est normal de voir Geralt avec une seule épée la plupart du temps. Son épée d’argent est réservée à des créatures très particulières et elle reste au fourreau, suspendue au côté de sa jument Ablette la plupart du temps.

Toujours sur le personnage central, certains se sont plein du médaillon de witcher, trop plat à leur goût. Il faut savoir qu’il correspond assez précisément à la description des livres et que la tête de loup stylisée en 3D est une invention des jeux.

Des costumes plus ou moins décevants

De manière générale, je suis carrément convaincu par les vêtements et l’armure de cuir clouté de Geralt alors que pour d’autres personnages, la garde-robe pose parfois problème.

La plupart des costumes m’ont semblé assez peu remarquables et, quand je les ai remarqués, c’était parfois avec un sentiment mitigé ou négatif.

Par exemple, la robe de Tissaia de Vries, la mentor de Yennefer, me renvoie trop à un style presque victorien qui me fait penser davantage à Harry Potter qu’à l’univers du Witcher.

Le pourpoint de cuir de Sac à Souris me semble trop neutre et ne donne vraiment pas l’impression que le personnage est un druide. Pour moi, ce costume n’est pas assez distinctif.

Evidemment, en termes de costume, le pire concerne les armures des soldats de l’Empire de Nilfgaard, qu’on pourrait comparer à la peau fripée d’un testicule de rhinocéros.

Mais bon est-ce vraiment si grave ? Il faudra juger sur pièce. Pour Nilfgaard, si les plans sont en mouvement et rapides, ça peut clairement passer.

Par ailleurs, d’autres costumes s’en sortent bien comme les armures d’autres soldats ou les vêtements des dryades, même s’il est particulièrement délicat d’habiller des personnages aussi proches de la nature.

Une Dryade noire ! Oh, mais quel scandale !

Pendant que j’y suis, oui la meneuse des Dryades a la peau noire, oui et alors. En quoi cela pourrait poser problème en termes de cohérence pour des créatures qui ont des couleurs de peau très variables et peuvent éventuellement recueillir des humaines rejetées de leurs communautés ?

Certes, les livres Witcher se situent de base dans un contexte slave, mais d’une part c’est une adaptation et d’autre part, le continent ne distingue pas spécialement des « races humaines » notion totalement arriérée et désuète. S’il y a du racisme, il est surtout orienté vers les espèces non-humains et notamment les Elfes ou, dans une moindre mesure, les Nains.

Une deuxième noire, mais… c’est honteux !

Apparemment, la magicienne de l’empire de Nilfgaard Fringilla Vigo est également noire de peau.

Personnellement, c’est le genre de point qui m’est indifférent et il serait absolument ridicule d’affirmer qu’il y a là de quoi gâcher la série ou autres inepties du même genre. Plusieurs personnages de Game of Thrones étaient interprétés par des acteurs d’origines différentes des traits physiques décrits dans les livres et cela n’a gêné en rien l’histoire. C’est plutôt l’histoire qui s’est gênée toute seule, mais bon, autre débat.

Triss Merigold : rousse, châtaine, auburn, métisse ? ON S’EN FOUT.

Pour rester sur un sujet épineux, parlons de Triss Merigold qu’on aperçoit discuter avec un Geralt en convalescence. Alors oui, elle n’a pas les cheveux roux incandescents, mais plutôt auburn foncés. Mais, si l’actrice est convaincante, qu’est-ce que ça change au juste ?

J’imagine bien certains rageux typique d’internet à ce sujet, « oh làlà je m’étais touché le zizi en pensant à la rousse du jeu vidéo, Netflix a tué tout mon bonheur sensuel ! » Consternant.

L’actrice, Anne Shaffer, semble avoir du charme (on jugera du talent en voyant de véritables scènes) et si vous l’aviez en face de vous, ceux qui s’excitent comme des ahuris lui diraient bonjour en bégayant.

Yennefer, elle aussi attaquée sur ses origines et son physique…

Même déferlement de connerie contre Yennefer. J’ai vu passer des commentaires agressifs sur le physique et les origines de l’actrice et je trouve ça tout bonnement hallucinant. C’est malheureusement représentatif de cette frange d’internet composée des ces « keyboard warriors » qui déversent leur crétinerie dans un total manque de respect en pleurant sur la fin de l’ère bénie du cinéma 100% mâle blanc alpha.

Surtout, la performance d’actrice est ultra prometteuse !

Anya Chalotra, habitée par le personnage

L’écart est frappant entre la Yennefer jeune, battue et bossue qu’on pourra découvrir dans la série, ce qui est un ajout par rapport aux livres qui ne font qu’évoquer ce passé, et la Yennefer transformée et irradiant de sensualité et de contrôle. Evidemment, la même actrice joue les deux versions.

Justement, ceux qui étaient au comic-con et ont vu une autre scène de Yennefer ont souligné la qualité de son jeu. Alors un conseil, si vous vouliez voir Megan Fox en mini-short, retournez mater Transformers, The Witcher ne sera sans doute pas pour vous.

Au passage, une citation venant directement des livres avec le point de vue de Geralt : « Quant à Yennefer, si elle était attirante à sa manière, elle ne pouvait pas passer pour une beauté. »

L’interprétation avant tout, le reste n’est que détail

Sur la base du peu qu’on a vu jusqu’à présent, les choix de casting pour Yennefer, Triss et Ciri me semblent a priori convaincants.

De toute façon, l’essentiel et de loin, c’est le jeu, l’interprétation, la capacité à faire surgir le personnage et ça, on ne pourra pas le juger sur la base d’un teaser.

La musique du teaser n’est pas celle de la série

Il y autre chose qu’un teaser ne permet pas d’évaluer, c’est la musique ! Si, comme moi, vous avez été un peu déçus par celle de ce teaser, sachez au moins que ce ne sera pas celle de la série.

En effet, comme souvent pour les teasers, c’est une musique à part, qu’on retrouve sur la chaîne Youtube d’Audiomachine.

La vraie BO de la série est composée par Sonya Belousova et Giona Ostinelli et j’espère qu’on pourra s’approcher du génie slave qu’on trouvait dans celle de The Witcher 3 notamment.

Jaskier et tonalité sombre

Avant d’oublier, c’est vrai, ce teaser ne montre pas Jaskier, mais n’ayez crainte, le teaser laisse énormément de personnages de côté et Jaskier sera bel et bien présent, sans doute pour alléger le ton très sombre qui dominera logiquement la série.

En effet, ce qui caractérise notamment la richesse de The Witcher, c’est l’ambiguïté morale de quasiment tous les personnages.
Geralt est perçu comme un monstre sans cœur alors qu’il est certainement ce qui se rapproche le plus d’un héros dans un monde réaliste et violent.

Geralt, héros incompris

Il est prêt à supporter cette réputation, notamment celle de boucher de Blaviken par exemple, si cela permet d’éviter un mal plus grand encore et des victimes un peu plus innocentes que celles qu’il doit envoyer lui-même dans l’au-delà. Selon moi, il ne fait guère de doute que c’est bien le fameux combat de Blaviken qu’on aperçoit et ça devrait bien piquer comme il faut.

Yennefer est particulièrement insaisissable elle-aussi en termes de moralité et d’après certains retours, la série parviendrait à saisir cette notion d’incertitude, alors que le spectateur changera d’allégeance au fur et à mesure des épisodes, ne trouvant pas forcément de bons ou de méchants.

Les monstres du teaser du Witcher

S’il y a bien une partie du teaser qui m’a vendu du rêve, c’est celle consacrée à la chasse aux monstres et notamment l’ambiance de dingue qui se dégage des scènes autour de la fameuse Strige.

C’est un face à face particulièrement prenant et encore une fois complexe moralement dans le premier tome et j’ai bien l’impression que la série a parfaitement saisi tout ça avec un monstre très dérangeant et effrayant.

L’autre scène de monstre, c’est évidemment la Kikimorrhe qui surgit du marécage en toute fin de teaser. J’ai trouvé la créature bien répugnante. Quant à l’effet sur les yeux de Geralt que certains trouvent « cheap », personnellement il me convient très bien.

Le Witcher : contes pour adultes

Un mot sur le scénario maintenant. Pour bien comprendre l’essence du Witcher en termes de style, il faut avoir en tête la version dure et cruelle des contes populaires.

A Blaviken notamment, un personnage fait clairement penser à une version hardcore de Blanche Neige et dans une autre nouvelle du premier tome, on retrouve un peu de la Belle et le bête.

Quelques références des livres (parmi bien plus !)

Pour aller un peu plus loin, et entrer sur le terrain du léger spoiler, on remarque la Reine Calanthe de Cintra en armure durant ce qui est très certainement la bataille du Marnadal qui oppose les troupes de Cintra à celle de l’Empire de Nilfgaard.

Vous reconnaîtrez peut-être l’actrice, Jodhi May qui a interprété la voyante Maggy la grenouille dans Game of Thrones.

Pour les connaisseurs du premier livre, on devrait retrouver des éléments de la plupart des nouvelles dans cette première saison, mais aussi des passages qui ne viennent que dans les tomes suivants afin d’introduire assez tôt des personnages comme Ciri et Triss.

Il y aura notamment le dernier vœu qui correspond sans doute à cette brève scène de Yennefer, mais on reconnaît aussi Pavetta et la scène du banquet et en étant très attentif, on peut même apercevoir le chevalier hérisson dans toute sa splendeur.

Une image de réunion de 12 personnes en cercle ne peut pas correspondre à la loge des magiciennes qui sont 12 en théorie, mais qui ne comptent normalement que des femmes. Il s’agit peut-être du chapitre des talents et des arts, mais ce groupe compte moins de membres dans les livres.

Quant à la scène d’orgie, elle correspond certainement au festival de Bellteyn où Geralt croise Yennefer, sachant que c’est juste un rêve lié à un souvenir de rencontre dans les romans.

Un visuel prometteur, reste à juger sur pièces

Le visuel est parfois très prometteur, comme dans la forêt de Brokilon, cette scène de mort autour de l’attelage et surtout comme déjà souligné, pour les scènes de la strige dont Geralt tente de lever la malédiction.

En résumé, même si le teaser n’est pas parfait, il est selon moi largement assez bon pour donner très envie de voir le résultat final. Bien évidemment, je serai au rendez-vous pour analyser les épisodes, on verra alors sur quel rythme !

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

2 Commentaires

2 Commentaires

  1. Henrikson

    26 juillet 2019 at 15 h 53 min

    Ton article est bien trop subjectif. Il aurait été intéressant de prendre du recul et d’éviter les phrases comme « J’imagine bien certains rageux typique d’internet à ce sujet, « oh làlà je m’étais touché le zizi en pensant à la rousse du jeu vidéo, Netflix a tué tout mon bonheur sensuel ! » Consternant. » qui te font passer pour un adolescent.

  2. Johnny Sixter

    26 juillet 2019 at 16 h 46 min

    Première image, je me dis : Tiens une nouvelle saison pour « Into the badlands »…

    Sinon, pourvu qu’ils flinguent pas la franchise, pourvu qu’ils flinguent pas la franchise.
    Croisons tout ce qu’on peut croiser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests