Tim Cook voulait supprimer Uber de l’App Store à cause de ses pratiques douteuses

Le New York Times s’intéresse au parcours du patron fondateur d’Uber, Travis Kalanick, et nous livre une information intéressante. En 2015, Tim Cook l’a menacé de retirer son application de l’App Store.

Uber

La vie d’Uber n’est pas un long fleuve tranquille. Entre succès et polémiques, l’entreprise à l’origine du terme “ubérisation” ne laisse personne indifférent. Même Tim Cook, le PDG d’Apple, a suivi de près l’évolution de l’application sur l’App Store et n’a pas hésité à menacer Travis Kalanick.

D’après le New York Times qui s’intéresse au parcours du patron fondateur d’Uber, Tim Cook a fait convoquer Travis Kalanick après avoir découvert que son application ne respectait pas les règles de confidentialité du magasin virtuel d’Apple.

Une accusation grave de la part d’un Tim Cook en colère qui n’aurait pas apprécié le tour de passe-passe d’Uber. Dépendante de son application mobile, la startup américaine aurait utilisé la technique du fingerprinting pour traquer les utilisateurs d’iPhone, même si ces derniers avaient supprimé l’application. Qualifié de successeur des cookies, le fingerprinting crée une empreinte numérique qui ne peut pas être supprimée.

Pour Uber, cette méthode permet de surveiller et de lutter contre la création de comptes frauduleux mais elle est interdite par Apple. La société était en effet confrontée à l’émergence d’un business de faux comptes en Chine. Des iPhones volés étaient remis à zéro puis revendus à des chauffeurs qui n’hésitaient pas à créer de faux comptes clients et à se commander plusieurs courses. Une technique qui permettait de gonfler artificiellement leurs revenus.

Pourquoi Apple a mis plusieurs mois avant de s’en rendre compte ?

Avec cette empreinte numérique unique capable de résister à une remise à zéro de l’iPhone, Uber avait les moyens de mieux surveiller les activités frauduleuses. Pour Will Strafach, expert en sécurité, Uber utilisait un framework privé d’iOS pour obtenir le numéro de série d’un iPhone. Ce dernier explique au site TechCrunch que cette technique ne peut plus être utilisée depuis la sortie d’iOS 9 et son système de sandbox.

On peut alors se demander pourquoi Apple n’a pas découvert rapidement cette technique pourtant interdite. Selon le New York Times, Travis Kalanick aurait tout simplement demandé à ses ingénieurs d’utiliser le “géopérage”, permettant de désactiver ce bout de code et donc de ne pas être détecté par Apple.

Cela n’a toutefois pas empêché les ingénieurs d’Apple de découvrir la supercherie et Travis Kalanick de passer un mauvais quart d’heure dans le bureau de Tim Cook.

A noter que la méthode utilisée par Uber était autorisée par Apple jusqu’en 2013 et qu’un porte-parole de la société s’est défendu d’espionner les utilisateurs. Selon lui, cette méthode et “une méthode habituelle pour éviter les fraudes” comme il l’a expliqué au site Business Insider.

(Sources : New York Times & TechCrunch)

  • On a testé le road trip en camping-car avec Yescapa !

    Vous rêvez de prendre la route des vacances à bord d’un van ou d’un camping-car ? La start-up Bordelaise Yescapa nous a proposé de vivre une expérience inédite sur les routes du Médoc Atlantique. Réservation, assurance, prise en main du […]


Nos dernières vidéos

Send this to a friend

Lire les articles précédents :
Spotify revoit ses tarifs à la baisse pour les étudiants

L'abonnement premium de Spotify coûte deux fois moins cher pour les étudiants.

Fermer