Suivez-nous

Internet

Tonga : comment un pays a vécu deux semaines sans Internet ?

A cause d’un câble endommagé, l’archipel Tonga a été privé d’accès internet pendant deux semaines.

Il y a

le

La francophonie perd la guerre d'Internet

Une panne enfin réparée

Imaginez, quand votre Internet est coupé pendant quelques heures. nous sommes certains que vous avez tendance à maudire votre opérateur, à tenter de relancer la box à plusieurs reprises. Bref, vous êtes dans un véritable petit enfer… Après tout, si couper Internet est une atteinte aux droits de l’homme, il y a bien une raison.

Maintenant, imaginez être coupé d’Internet pendant deux semaines. C’est ce que viennent de vivre les habitants des îles Tonga. 100.000 personnes. Le 20 janvier, le câble sous-marin qui les connecte au réseau mondial a été endommagé. La situation a finalement été réglée durant le week-end mais on peut parier qu’ils ne risquent pas d’oublier cet épisode rapidement.

Le traumatisme pour les habitants de Tonga

Au-delà du traumatisme individuel, cette histoire a aussi montré la dépendance à Internet. Les activités économiques et touristiques ont été fortement pénalisées. Les paiements par carte bleue ou les appels internationaux étaient très difficiles, voire même impossibles. Impossible aussi de recevoir de l’argent de la part des expatriés.

« On a dû apprendre à se parler sans messagerie internet« , raconte Joshua Savieti, qui travaille dans les arts créatifs. « On ne savait rien, on ne savait pas ce qu’il se passait, on n’avait pas d’informations, on ne savait pas s’il y avait un cyclone« .

Bien sûr, il y avait des connexions par satellite, mais leur débit était limité et surtout elles étaient réservées à l’État, aux banques ou encore aux compagnies aériennes en priorité. Facebook et YouTube ? Interdits, pour ne pas encombrer la bande passante. Malgré tout, on a pu voir des files d’attente de plusieurs heures pour des personnes qui essayaient de se connecter quelques minutes.

Le coût pour les îles Tonga, sans les réparations, serait de 870.000 euros. Suite à cette affaire, les autorités devraient inciter l’archipel à se doter d’un véritable plan B. Une mission impossible en l’état actuel des choses. On ignore aussi encore l’origine de la panne. La théorie de l’accident par un bateau pétrolier avec son ancre aurait été écartée suite à l’inspection du câble.

 

Source

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

1 commentaire

1 Commentaire

  1. patrick

    17 février 2019 at 12 h 59 min

    Et ils n’avaient pas la radio pour s’informer ?
    Entre autres la FM, ou d’autres fréquence ?

    Les adultes de lus de 25 ans n’ont-ils jamais vu un poste de radio de leur vie ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Advertisement RED

Les tests