Ubisoft repousse Skull & Bones

Mauvaise nouvelle pour ceux qui rêvaient de prendre les commandes d’un bateau pirate et d’écumer les 7 mers avec un équipage sans foi ni loi. Pour Skull & Bones, il va falloir s’armer de patience. Le projet présenté par Ubisoft lors de l’E3 2017 semble encore très loin d’être prêt. C’est ce que l’on apprend à la lecture des résultats de l’année 2017-2017 de l’éditeur.

Report du jeu de pirates Skull & Bones d'Ubisoft

Les pirates vont devoir attendre

Sur le site, on peut ainsi lire : « En ligne avec sa pratique précédente, forte de l’accélération de la transformation digitale, de la progression du back-catalogue et de l’excellente dynamique de ses récents lancements, la Société a décidé de donner plus de temps de développement à Skull & Bones et d’offrir ainsi aux joueurs une expérience toujours plus engageante. Skull & Bones est dorénavant attendu sur l’exercice 2019-20. »

Reste à voir ce que compte vraiment proposer Ubisoft. Le jeu devrait être disponible sur PC, Playstation 4 et Xbox One. Il ne devrait pas en être question lors de l’E3.

Des chiffres très bons pour Ubisoft

Si cela ressemble surtout à une marche arrière violente pour un projet qui reste encore très discret, Ubisoft se gargarise en revanche de ses autres succès. On peut notamment parler de Far Cry 5 (2e meilleur lancement de l’éditeur), des ventes toujours bonnes de la franchise Assassin’s Creed, et bien sûr des millions des joueurs de Rainbow Six, The Division ou Ghost Recon. Bref, il y a beaucoup de raisons de se réjouir chez Ubisoft.

A ce rayon, on retrouve aussi les résultats économiques. Son chiffre d’affaires annuel de 1,73 milliard d’euros est supérieur à l’objectif initial. De plus, l’entreprise réussit à dégager 300  millions d’euros de résultats opérationnels. Pour l’exercice à venir, Ubisoft espère atteindre les 2 milliards d’euros. Trois gros projets sont au rendez-vous : The Crew 2, The Divison 2 et une autre franchise encore inconnue. Patience, patience, l’E3 est tout proche…


Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Presse-Citron 2005 - 2018 | A propos | Contact | Site hébergé par Cognix Systems | Informations sur les cookies