Un bookmarklet pour voir le web en 3D d’un clic

Un projet de Mark Beasley, créateur, designer et expérimentateur américain, qui a décidé de nous faire voir le web en 3D.

Un projet de Mark Beasley, créateur, designer et expérimentateur américain, qui a décidé de nous faire voir le web en 3D.

Mark Beasley a créé un bookmarklet, ce petit bout de programme en JavaScript qui se glisse dans la barre de votre navigateur pour en modifier certains comportements, qui transforme toutes les images d’une page web en anaglyphes 3D.

Il suffit alors de s’équiper d’une paire de lunettes 3D basiques (rouge/vert) afin de voir la page en 3D. Si vous n’en n’avez pas sous la main, hop : Fabriquez vos lunettes 3D en quelques secondes gratuitement 🙂

C’est expérimental, ça ne sert pas à grand chose et le rendu est très aléatoire, mais cela permet de se poser la question de l’utilité d’un web en 3D et d’imaginer ce que cela pourrait donner, notamment en termes de re-design des pages.

Si toutefois ceci devient réalité, bien sûr, ce qui à mon avis n’est pas pour tout de suite. En attendant, vous pouvez essayer, de préférence sur une page Flickr, Google Images ou Picasa.


Nos dernières vidéos

6 commentaires

  1. Pingback: Voir le web en 3D, ça vous dit ? | Blog Aushopping

  2. Je trouve l’initiative intéressante surtout à une époque où la 3D arrive de tous les côtés. Je vais essayer un peu voir ce que ça peut donner même si je ne m’attends pas à des miracles sur des images qui ne sont pas faites pour ça au départ.

  3. La 3D se veut se plus en plus présente..Mais là, adapter pour el web, je n’en vois pas trop l’intérêt!ça reste quand même un peu gadget!

  4. N’importe quoi. Une partie de l’industrie en multi-media s’est donné le mot pour planter la 3D. Autant mettre des arbres en papier carton dans les forêts. Toutes ces applications essayant de donner une 3D a partir d’un seul point de vue sont ridicules. La nature nous a donne deux yeux dotés d’un certain écart, c’est pas pour
    rien. Vivement qu’on dépasse ce stade de fausse 3D et qu’on assume la difficulté et nos limites, vivement qu’on assume le vrai défi dans toute sa recherche de qualite et splendeur. Je suis peut-être idéaliste mais c’est juste pour donner un cap… En attendant vive le réalisme.

Répondre