Suivez-nous

Internet

Un logiciel français interdit en Chine pour son engagement en faveur des droits de l’homme

L’auteur français du logiciel d’édition de texte Notepad++ a des convictions politiques et les exprime à travers diverses éditions de son outil, ce qui ne plait pas vraiment aux autorités chinoises.

Il y a

  

le

 

Par

Notepad++
© Notepad++

Magie de l’informatique, on peut être français et dissident en Chine. Don Ho, le créateur français de célèbre logiciel d’édition de texte (et de code, surtout) vient d’en faire l’expérience. Le site web de Notepad++ est interdit en Chine depuis lundi, en raison de la publication d’éditions spéciales intitulées « Free Uyghur » et « Stand with Hong Kong ». La contestation, les autorités chinoises n’aiment pas trop beaucoup ça.

Notepad++ est un logiciel gratuit fonctionnant sous Windows et disponible en 90 langues. Jusque là tout va bien, mais l’histoire montre que même un logiciel permettant d’écrire et éditer des lignes de code peut avoir des opinions politiques. En tout cas celles de son auteur. Dans ses avis de publication pour les deux éditions, Don Ho a ouvertement exprimé ses préoccupations concernant les conditions des droits de l’homme, respectivement dans la région autonome du Xinjiang et à Hong Kong.

Interdit de téléchargement (mais pas de visite)

Selon nos confrères de TechCrunch, l’interdiction de Notepad++ ne s’appliquerait qu’à sa page de téléchargement – qui présente les éditions spéciales et donc susceptibles d’être censurées – lorsqu’on essaie de l’atteindre à partir des navigateurs chinois développés par Tencent (QQ Browser et le navigateur intégré de WeChat), Alibaba (UC Browser), 360 et Sogou. Ces services signalent la page comme contenant des contenus « interdits » par les régulateurs locaux.

La page d’accueil de Notepad++, en revanche, reste accessible, et il est toujours possible de naviguer dans le site complet depuis Chrome et DuckDuckGo en Chine.

Il faut dire qu’en matière de message politique, Don Ho n’en n’est pas à son coup d’essai, puisque déjà en 2014, il avait publié une édition délivrant un message lié aux manifestations pro-démocratiques de Tiananmen. Par ailleurs, plus près de nous, d’autres versions du logiciel affichaient déjà une prise de position politique à la faveur d’évènements marquants en France, tels que les éditions « Je suis Charlie » et « Gilet Jaune ».

Lorsque la version « Free Uyghur » est sortie à la fin de l’année dernière, cela n’avait pas été du goût de certains citoyens chinois, qui avaient montré leur désaccord de façon massive sur le dépôt GitHub de Notepad++.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les meilleurs forfaits

Les tests