Un pirate met la main sur l’inventaire des sites web Nord-Coréens, ce n’est pas folichon !

Un hacker a mis la main sur un fichier contenant la liste de tous les sites web présents en Corée du Nord et on ne peut pas dire que le pays soit un grand fan d’internet, en voyant ce « lieu-dit » du web. Voilà une info assez surprenante…

StarCon, le facebook nord-coréen a été piraté quelques jours après son lancement... par un adolescent

Ce mardi 20 septembre, un chercheur Matthew Bryant, a su profiter d’une erreur d’un informaticien Nord-coréen pour accéder à l’ensemble de l’internet de la Corée du Nord. Il a dérobé l’inventaire des noms de domaines (DNS) du pays et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’on ne doit pas passer beaucoup de temps sur internet dans ce pays !

Un petit tour sur le web Nord-coréen, juste pour le fun ?

Avant de commencer cet article, à votre avis, de combien de sites dispose le réseau internet de la Corée du Nord ? 10 millions ? 1 millions ? 5000 ? 100 ? Vous avez une petite idée ? Le régime de Pyongyang ne semble pas être le meilleur endroit pour être webmaster, webmarketer ou même community manager. Le hacker a découvert que la carte des sites web nord-coréens ne compte que 28 sites ! Vous avez bien lu, 28 sites web…

De nombreux sites sont proposés dans plusieurs langues (parfois jusqu’à 9) et sont évidemment destinés à la propagande du régime. Il faut toutefois relativiser ce chiffre ridiculement petit, car le régime étant renfermé sur lui-même, il propose une grosse partie en Intranet uniquement et il faudrait aussi ajouter les quelques sites hébergés à l’étranger, car seuls les sites hébergés en Corée du nord ont été recensés dans la liste que nous vous proposons ci-dessous et consultable sur le site de nos confrères de chez LesEchos.

Liste des 28 sites web Nord-coréens

– gnu.rep.kp (Radio de Pyongyang)
– rodong.rep.kp (quotidien officiel « Rodong Sinmun »)
– vok.rep.kp (« Voix de la Corée », radio internationale)
– ryongnamsan.edu.kp (Université Kim Il Sung)
– ma.gov.kp (Agence maritime)
– nta.gov.kp (Office national du tourisme)
– airkoryo.com.kp (compagnie aérienne)
– friend.com.kp (Comité pour les relations culturelles)
– kiyctc.com.kp (Association de voyage pour la jeunesse)
– knic.com.kp (compagnie d’assurance)
– koredufund.org.kp (Fonds pour l’éducation)
– bkorelcfund.org.kp (Fonds pour les retraités)
– korfilm.com.kp (site de films)
– sdprk.org.kp (sport)
– naenara.com.kp (Centre informatique de Corée)
– portal.net.kp (clone de Yahoo!)
– silibank.net.kp (service de mails et de messagerie)
– cooks.org.kp (site de recettes de cuisine)
– kass.org.kp (Association pour les études sociales)
– star.net.kp
– star-co.net.kp
– star-di.net.kp
– rcc.net.kp
– star.co.kp
– masikryong.com.kp

Voilà, vous avez le tour d’internet ! Pas fort intéressant tout cela… Toujours motivé pour aller lancer un site web là-bas ?

Source


Nos dernières vidéos

4 commentaires

  1. Ben en même temps ils ont que 2 plages IP publiques la 175.45.176/24 et la 210.52.109/24 😉

    D’ailleurs dans les films bidons à la CSI:Cyber ou autres au lieu de taper une IP improbable voir impossible, ils feraient mieux d’afficher une de leurs IP 🙂

  2. Et sinon on a des nouvelle de leur RSSI ? je dis ça parce que là-bas quand tu te plantes tu passes par la case peloton d’exécution direct non ? 😉

Send this to a friend