Suivez-nous

Tech

Une étude pointe les risques physiques liés à l’utilisation de la VR (et les moyens d’y remédier)

La réalité virtuelle peut occasionner des douleurs cervicales ainsi que des blessures musculaires. Des chercheurs tentent de trouver un moyen de les éviter.

Il y a

  

le

 
réalité virtuelle
© Unsplash / Eddie Kopp

Saluée pour ses multiples prouesses et avantages, la réalité virtuelle (VR) est aussi parfois l’objet de critiques pour la gêne qu’elle occasionne à ses utilisateurs. Une étude menée par l’Université d’état de l’Oregon a tenté d’en savoir plus à ce sujet.

Il y a en effet urgence à agir car comme le souligne le chercheur Jay Kim qui a participé à ce travail : « Il n’y a pas de normes et de directives pour les interactions de réalité virtuelle et augmentée ». Dès lors, l’objectif des scientifiques est d’évaluer les risques encourus et de voir quelles mesures pourraient permettre de lutter contre les troubles ressentis.

Des préconisations pour lutter contre les risques

La recherche a consisté à faire pratiquer des mouvements tridimensionnels du corps aux participants équipés de casques. Des capteurs placés sur leurs articulations et leurs muscles ont permis d’enregistrer leurs actions. Le résultat de ces tests a permis de mieux jauger le comportement des utilisateurs et de noter les conséquences récurrentes de l’utilisation de la réalité virtuelle. Elle peut notamment entraîner des problèmes tels que des douleurs aux bras ou des blessures musculaires au niveau de l’épaule. Le port d’un casque VR lourd peut aussi augmenter la charge pesant sur les cervicales.

De quoi permettre aux auteurs de tirer des conclusions précises : « Sur la base de cette étude, nous recommandons que les objets avec lesquels l’utilisateur interagit le plus souvent soient plus proches du corps. Et ils devraient être situés au niveau des yeux, plutôt qu’en haut ou en bas», précise Jay Kim. Le message est transmis et les scientifiques espèrent ainsi éveiller les consciences.

Au delà de ces risques musculo-squelettiques désormais bien identifiés, une utilisation de la VR trop importante peut générer d’autres problèmes tels que des maux de tête ou des nausées. Certains ophtalmologues appellent également à la prudence concernant la santé des yeux et notamment le problème de la lumière bleue ou de la sécheresse oculaire.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

2 Commentaires

2 Commentaires

  1. Raito

    19 janvier 2020 at 19 h 22 min

    La vr nous fais faire des mouvement naturelle en générale ou des mouvement qu’on aurait quand même pu faire sans, ce qui s’applique à la vr devrait théoriquement s’appliquer dans la vie tout cours non ? Même si il y a le facteur de la tentions lié aux objets non réelle qui n’exerce pas de poids ni de frein qui change certain aspects

    • kolxo

      20 janvier 2020 at 14 h 20 min

      C’est la répétition de ces mouvements, pourtant naturels, qui peuvent être traumatisant pour les articulations. Ça, plus le poids du casque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests