Une extension Chrome pour contrôler votre bureau à distance

Souvent utilisé pour l’assistance informatique à distance dans les entreprises, l’entraide entre particuliers ou encore le simple accès à sa machine personnelle depuis l’extérieur, la fonctionnalité de contrôle de bureau à distance s’invite… dans Chrome !

Souvent utilisée pour l’assistance informatique à distance dans les entreprises, l’entraide entre particuliers ou encore le simple accès à sa machine personnelle depuis l’extérieur, la fonctionnalité de contrôle de bureau à distance s’invite… dans Chrome !

Développée par Google, une extension Chrome (Bureau à distance Chrome BETA) sortie vendredi dernier vous permet en effet de partager votre machine et vos fichiers à distance, s’apparentant à un véritable logiciel de bureau à distance, à l’exception que celui-ci est intégré dans votre navigateur. L’extension est multiplateforme, supportant les systèmes d’exploitation Windows, Mac, Linux, ainsi que celui des Chromebooks, les ordinateurs portables de Google. Le seul prérequis est donc la présence du navigateur Chrome et de l’application sur chacun des deux ordinateurs.

Une fois l’extension installée, il vous faut lancer l’application. Cela peut se faire depuis le Chrome Web Store en cliquant sur le bouton “Lancer l’application”, ou directement depuis votre menu d’applications accessible depuis Chrome.

> Lire aussi :  Sur Android Go, Google Chrome fait aussi office de lecteur multimédia

A la première exécution, l’application vous demande de lui autoriser un accès étendu à votre ordinateur : accès à vos fichiers, votre compte Google, et possibilité d’envoi et de réception de messages de chat. Une fois la permission validée, un bouton “Partager cet ordinateur” apparaît. Dès que celui-ci est cliqué, l’application génère un code d’authentification unique de 12 chiffres, qu’il vous faut communiquer à la personne à laquelle vous allez donner accès à votre machine. Si le temps d’attente est trop long, la recherche de connexion alors lancée est interrompue par mesure de précaution.

Si vous souhaitez accéder à un ordinateur partagé, il vous suffit de cliquer sur le lien “Accéder à un ordinateur partagé” se trouvant juste sous le bouton évoqué précédemment. Il vous suffira alors de renseigner le code que votre interlocuteur vous aura fourni dans un champ texte. Une fois le code saisi, la session de partage (sécurisée) est lancée. La personne aux commandes peut dès lors manipuler votre PC comme si elle était directement devant, l’affichage étant effectué depuis Chrome (l’application propose un mode plein écran).

> Lire aussi :  Géolocalisation : première plainte contre Google

Une fenêtre de notification indiquant que la connexion a bien été effectuée est affichée. La connexion peut à tout moment être interrompue en cliquant sur le bouton “Arrêter le partage” depuis Chrome, ou sur “Déconnecter” depuis cette fenêtre.

Toute modification apportée sur la machine concernée est effectuée en temps réel, celle-ci étant visible de l’autre côté après un petit délai (qui au cours de mon test s’est avéré assez court).

L’application a en majeure partie été développée pour permettre l’usage d’une telle fonctionnalité dans un contexte d’entreprise, de nombreuses sociétés songeant en effet à investir dans les nouveaux PC de Google, les Chromebooks. Un petit plus qui devrait donc jouer en faveur de ces machines tournant sous Chrome OS. Well done, Google.


16 commentaires

  1. Je ne vois pas trop l’interet en entreprise (même en mettant de coté le fait que l’extention en question fonctionne super mal).

    – Necessité de lancer l’appli (via chrome) dans une session (windows/linux/mac) déjà ouverte, ça condamne donc un ordi (le « serveur »).

    – Pas de notion d’invitation.

    – Pas d’utilisation de proxy / socks et ça passe par des ports autres que les standard web (ceux qui sont justement bloqués en entreprise …).

    – Concurrence avec des applications déja existante, extremement performante et trés trés simple à mettre en oeuvre.

  2. Même si je peux comprendre et féliciter la démarche de ces développeurs, je n’aurai pas une entière confiance dans ce genre de module. Imaginez qu’il y a une faille ? S’il y a bien un logiciel qu’on ne veut pas voir en panne de sécurité c’est bien notre navigateur vedette.

  3. C’est intéressant pour faire de l’aide sur des taches non critiques, du type aider grand mère à faire une manipulation. Par contre, pour l’utilisation en entreprise, ça me fait un peu peur, au moins pour l’instant. Je me demande vraiment quel est le but de GG dans cette extension … ça ne doit pas être pour faire plaisir à x ou y, sachant que chrome s’impose déjà et qu’il doit bien les aider dans les résultats des serps …

  4. j’étais un utilisateur de Firefox, mais depuis que j’ai testé chrome et sa créativité je ne peux plus en changer, et cet outil va m’être très utile pour dépanner ma pauvre mère qui à toujours besoin d’assistance !!

  5. J’ai déjà dépanné de cette façon mes parents via MSN Messenger il y a – au moins – 5 ans… Je ne sais pas au juste quand cette fonctionnalité est apparue, mais ça ne date pas d’hier.
    Quant à l’utilisation dans le cadre d’une entreprise… à mon avis, c’est une trèèès vaste blague – mais bon, je peux me gourer ! 🙂

    Donc, au final, qu’est-ce qu’on a ?
    Juste une extension en plus pour Chrome, intéressante certes, mais pas transcendante ni même innovante non plus…

  6. Pingback: links for 10/14/2011 « Alan Vonlanthen's blog

  7. Pingback: Nouvelle extension sur Google Chrome | Qype Pro

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.