Une nouvelle fusée dans les airs pour Elon Musk

Ce jeudi 10 mai devait être le jour du lancement le plus important de l’année pour SpaceX, on peut même dire pour l’humanité car le lanceur nouvel génération utilisé est censé offrir une vraie révolution dans la conquête spatiale. La fusée Falcon 9 Block 5 n’a toutefois pas décollé et le fera aujourd’hui.

Atterrissage réussi pour le lanceur de SpaceX

Une nouvelle, nouvelle génération

Les semaines se suivent et ne se ressemblent pas pour Elon Musk. Le génial inventeur était plutôt en difficultés ces dernier temps à cause de Tesla. Son entreprise automobile est en véritable chute libre d’un point de vue économique, selon les analystes.

Heureusement, il peut compter sur son entreprise SpaceX et ses lancements en général réussis. Jeudi 10 mai à 22h12, la version « Block 5 » de sa fusée Falcon 9 devait quitter la Terre. Il s’agit comme son nom l’indique de la 5e génération de sa fusée emblématique. L’entreprise avait déjà fait beaucoup parler d’elle début février avec le décollage réussi de Falcon Heavy. Mais, le lancement de ce jeudi est encore plus important.

Une technologie à 100 usages

L’avantage de cette nouvelle version, c’est que le premier étage pourrait être relancé une dizaine de fois sans avoir à subir de réparations ou modifications, pas même pas les boucliers thermiques. Ces lanceurs seraient réutilisables sous 48h, de quoi pouvoir enchaîner des décollages à très haute fréquence. C’est une nouveauté cruciale pour SpaceX puisque cette partie représente plus de 50% du coût.

Jusque-là, il fallait plusieurs mois pour que les parties soient prêtes à être utilisées de nouveau. L’entreprise a déjà pu faire revoler 11 fois des parties. Mais, le « Block 5 » permettrait si cela se confirme d’être réutilisé 100 fois. Selon Le Figaro, il faudrait seulement faire une maintenance au bout de 10 vols.

L’objectif de SpaceX est désormais de pouvoir récupérer les deux autres parties. En ce qui concerne la coiffe, ce serait en bonne voie. Pour ce qui est du 2e étage en revanche, les choses seraient un peu plus compliquées pour l’instant.

Pour le détail, il ne s’agissait pas ce jeudi soir d’un simple décollage pour la galerie ou pour tester sa fusée. SpaceX doit en profiter pour emmener un satellite de télécommunications du Bangladesh conçu par Thales. Toutefois, le tir a été reporté de quelques heures à vendredi, une minute seulement avant le décollage.

 


Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Presse-Citron 2005 - 2018 | A propos | Contact | Site hébergé par Cognix Systems | Informations sur les cookies