Une suite qui dérange : Le Temps de l’action, Al Gore revient 10 ans plus tard

10 ans après « Une vérité qui dérange », Al Gore signe un nouveau documentaire. « Une suite qui dérange : le temps de l’action » s’inscrit à la fois dans l’euphorie des avancées et la peur de l’échec.  Al Gore poursuit son combat dans Une suite qui dérange « Une vérité qui dérange », sorti en 2006 avait jeté un

10 ans après « Une vérité qui dérange », Al Gore signe un nouveau documentaire. « Une suite qui dérange : le temps de l’action » s’inscrit à la fois dans l’euphorie des avancées et la peur de l’échec. 

Al Gore poursuit son combat dans Une suite qui dérange

« Une vérité qui dérange », sorti en 2006 avait jeté un immense pavé dans la mare. A travers ce documentaire, l’ancien président américain Al Gore, est devenu l’équivalent d’un Michael Moore sur les questions environnementales. S’il avait été nommé dans la foulée co-vainqueur du prix Nobel de la Paix (avec le Giec), son film a lui remporté les faveurs des critiques et du public. 

Il revient donc 10 ans plus tard avec « Une suite qui dérange : le temps de l’action ». Un documentaire qui s’inscrit dans plusieurs logiques. Tout d’abord, celle du bilan. Oui nous avons fait des avancées. Mais aussi celle du défi. Le chemin qui reste à parcourir est encore long. Pour l’illustrer, il nous emmène sur la route avec lui, à la rencontre des défenseurs du climat.

 

Un film aussi en réaction à l’élection de Donald Trump

Les premières images ne laissent aucun doute quant à l’une des principales cibles de ce documentaire. Il s’agit bien entendu de Donald Trump. Le nouveau président américain, élu en fin d’année dernière est un climato-sceptique revendiqué. Il menace notamment de retirer les Etats-Unis de l’accord de Paris. Il a déjà depuis son élection relancé plusieurs projets pétroliers bloqués par Barack Obama.

Toutefois, Al Gore semble vouloir mettre l’accent sur l’optimisme à travers ce film. Pour lui, il n’est pas encore trop tard. Ce qui transparaît dans « Une suite qui dérange : le temps de l’action », c’est que l’ingéniosité humaine peut nous permettre de survive à ce péril. A nous de lui donner raison.

Rendez-vous le 1er novembre pour le découvrir dans les cinémas.


Nos dernières vidéos

Répondre