Suivez-nous

Tech

Vers un (gros) problème environnemental pour la recharge sans fil ?

La hausse de la consommation d’électricité due au passage à la recharge sans fil sur nos smartphones serait considérable.

Il y a

  

le

 
Charge sans fil
© Presse-citron.net

« Le monde serait probablement mieux si nous nous en tenions tous à de bonnes prises à l’ancienne », regrettait Eric Ravenscraft, à la suite d’une publication alertant sur les technologies de recharge sans fil pour nos appareils électroniques. Dans un article, le journaliste et expert informatique rappelait que ces deux dernières années, le nombre de smartphones compatibles avec ces socles de recharge sans fil sont en plein boom. Apple, qui produit les iPhone, a atteint un stade où l’abandon total des câbles de chargement est envisagé, pour ne pas dire souhaité.

Il faut dire que tout semble aller à l’avantage du sans-fil. L’usure des câbles, l’aspect pratique et rapide de n’avoir qu’à déposer son mobile sur un socle et la possibilité pour les marques de supprimer leurs connectiques ressemble à une évolution logique des technologies. Une tendance qui a conduit le spécialiste de la tech à se pencher sur la question, en s’appuyant sur des données de OneZero relayé par le média OneZero.

Une perte considérable d’électricité

En mesurant la dépense énergétique réelle des différents matériels de recharge sans fil disponibles sur le marché, ils ont pu constater une perte considérable d’électricité comparée aux câbles traditionnels. Les mesures sont approximatives car la consommation dépend des matériels utilisés, mais également du positionnement des smartphones sur la ou les bobines à induction. Mais les données sont alarmantes : de 39 à 80 % d’électricité utilisée supplémentaire…

La technologie de recharge sans fil, à induction, possède une limite : une partie de l’électricité est perdue, en particulier en énergie thermique (chaleur). Les tests effectués ont pris en compte différentes surfaces à induction. L’une des meilleures, la Pixel Stand, se démarque par sa conception renforcée : sur un socle tenant le smartphone dans une position inclinée, la bobine est bien alignée en hauteur.

Problème : l’alignement latéral n’est jamais optimal, et c’est en particulier de par ce défaut que l’énergie est perdue. Avec un socle horizontal, où le positionnement du smartphone est moins guidé, OneZero et iFixit ont mesuré une hausse de 80 % de l’électricité supplémentaire nécessaire pour recharger le smartphone, par rapport à un câble sur un chargeur classique.

« Un impact mesurable sur le réseau électrique mondial »

Autre limite détectée sur les chargeurs à induction : une consommation indépendante au socle, lorsqu’aucun smartphone n’est posé. Les mesures pourraient paraître infimes. Elles ne le sont pourtant pas, à l’échelle de 3 milliards de smartphones présents dans le monde, et après des centaines de milliers d’heures.

Le rapport des spécialistes sur le « Pixel Stand » échelonne à 0,25 watt par heure cette consommation inutile. Sur 24 heures, un seul appareil correspond déjà à 6 watts, ce qui a plusieurs dans une maison correspondrait rapidement à l’énergie dépensée pour recharger l’accumulateur entier d’un smartphone.

« Si tout à coup, les 3 milliards [de plus] de smartphones en cours d’utilisation, nécessitent 50 % de puissance en plus pour se recharger, cela représente une somme considérable. C’est donc un problème à l’échelle de la société, pas un problème personnel » alertait Kyle Wiens, PDG de Fixit à OneZero.

5 Commentaires

5 Commentaires

  1. Dodutils

    9 août 2020 at 10 h 25 min

    C’est pas nouveau que la recharge sans fil est une aberration en terme d’efficacité énergétique, c’est même la première chose dont j’ai parlé autour de moi quand les gens ont commencer à s’en servir.

  2. La main du Kremlin

    9 août 2020 at 22 h 00 min

    Le toujours plus idéologie capitaliste va nous tuer , c est inéluctable !

  3. alterre

    9 août 2020 at 22 h 40 min

    Si l’on part du principe que tous les téléphones se rechargent sans fils, a t’on mesuré l’économie d’énergie et de matière de la non production des câbles correspondants ? Combien de câbles sont produit, consommé, remplacé pour un smartphone ?

  4. Snowel

    10 août 2020 at 14 h 21 min

    Une solution de type magsafe amélioré pourrais régler ça

  5. Edouard

    11 août 2020 at 0 h 22 min

    Je ne rachèterai jamais un smartphone filaire, ça fait 10 ans que j’en’ai pas branché un, alors maintenant que je suis myope, je me fois mal trouver ce petit trou dans le noir. Je préfère couper le chauffage quelque minutes par semaine pour re équilibrer la conso.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la une

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests