VLC passe en version 2.0.4

L’organisation videoLAN vient de publier la version 2.0.4 de son lecteur multimédia VLC. La mise à jour majeure intègre plus de 300 modifications par rapport à la version 2.0.3.

La version 2.0.4 est une mise à jour majeure du lecteur multimédia VLC. Elle corrige un grand nombre de bugs et autres problèmes de sécurité. Elle rectifie des régressions introduites avec la branche 2.0.x de VLC.

La version 2.0 avait permis d’accélérer le décodage avec les processeurs multi-coeurs, le hardware propre aux appareils mobiles et l’accélération matérielle via les processeurs graphiques, et avait apporté le support de codecs professionnels ainsi que 10 bits et HD.

La version 2.0.4 corrige une centaine de bugs et intègre plus de 300 changements par rapport à la version 2.0.3. C’est la raison pour laquelle l’organisation videoLAN parle de mise à jour majeure.

Les améliorations concernent la lecture via les fichiers MKV et Ogg, mais aussi celle des DVD, des blurays et du protocole HLS (HTTP Live Streaming). Est également concernée la lecture des flux en provenance de Youtube, Vimeo, Koreus et Soundcloud.

La mise à jour introduit le support du format ouvert de compression audio Opus, ce qui inclue le décodage multicanaux et celui des flux.

Les possesseurs de MacBook Pro 15 pouces Retina Display (et peut-être les futurs acquéreurs de sa déclinaison 13 pouces) ou de moniteurs très haute définition seront ravis d’apprendre que la version 2.0.4 reçoit des améliorations relatives au HiDPI, c’est-à-dire le Retina Display.

Vous pouvez dès maintenant effectuer la mise à jour ou bien la télécharger pour Windows, Mac OS X 10.6 (deux versions pour machines disposant de Mac OS X 10.5 avec CPU Intel et PowerPC sont également disponibles) et Linux via votre programme d’installation de paquets.

Support prononcé donc du format bluray avec la 2.0.4 pour lequel videoLAN avait saisi l’Hadopi en début d’année pour cause d’intégration du DRM AACS (Advanced Access Content System) dans les blurays empêchant la lecture via son lecteur, ce qui pénalise le consommateur. VideoLAN désire pouvoir obtenir les clefs de décryptage propres au standard de distribution AACS afin de les intégrer dans son logiciel ouvert.

(source)


3 commentaires

Commenter