Voitures autonomes : Tesla rentre dans la danse

Tout comme Google, Nissan ou encore Mercedes, Tesla Motors est veut également dominer le marché des véhicules autonomes, d’ici quelques années.

D’après Reuters, Tesla Motors serait également dans la course et travaillerait actuellement sur une voiture bénéficiant d’une fonction d’autopilotage. Selon une interview accordée par Elon Musk, CEO de Tesla, au Financial Times, le véhicule du constructeur californien pourrait gérer de façon autonome 90% des commandes du véhicule (espérons que les freins soient inclus dans les 90%). Il a aussi déclaré que le développement d’une voiture complètement autonome mettra du temps. Elle utilisera une technologie développée par Tesla et ne passera pas par une autre compagnie (Google ?).

Tesla Motors a d’ailleurs annoncé récemment que la startup est à la recherche d’un ingénieur chargé du développement d’un système avancé d’assistance à la conduite.

Outre les obstacles techniques, Tesla et les autres constructeurs devront faire face à des problèmes d’ordre légal. On effet, on ne sait pas quand les véhicules autonomes seront autorisés à circuler sur nos routes. Pour le moment, la Californie fait partie des rares endroits où les véhicules autonomes sont « autorisés » à la circulation. Rappelons que le gouverneur a permis Google de faire des essais sur ses voitures autonomes.

Au mois d’août, Nissan a annoncé qu’il allait produire des véhicules autonomes dès 2020. Lors d’un événement qui s’est déroulé en Californie, le constructeur japonais a régalé le public avec une petite démonstration : un Nissan Leaf en mode self-driving. Mais à la différence de Nissan, Tesla compte développer un véhicule autonome (ou partiellement) dans 3 ans.

De son côté, Mercedes a déjà développé un système d’automatisation qui permet au S-Class Mercedes de maintenir la distance de sécurité par rapport au véhicule de devant, dans les embouteillages.

Mais si l’enthousiasme des constructeurs nous laisse espérer de la science-fiction pour un futur assez proche, il reste à savoir si les véhicules autonomes seront acceptés au niveau de l’Union Européenne.

(Source)

Image : Wikimedia Common


Nos dernières vidéos

Un commentaire

Send this to a friend