Votre toit est-il éligible à l’installation de panneaux solaires ?

Si vous envisagez de poser des panneaux solaires chez vous, et que vous n’êtes pas réfractaire à la conversion d’unités de mesure made in USA, ce site basé sur un mashup Google Maps pourrait bien vous aider à vous faire un idée sur le potentiel énergétique solaire de votre habitation. RoofRay est un service gratuit

Si vous envisagez de poser des panneaux solaires chez vous, et que vous n’êtes pas réfractaire à la conversion d’unités de mesure made in USA, ce site basé sur un mashup Google Maps pourrait bien vous aider à vous faire un idée sur le potentiel énergétique solaire de votre habitation.

RoofRay est un service gratuit reposant sur une idée lumineuse (haha) : calculer le potentiel d’ensoleillement d’une surface donnée à partir de données cartographiques géolocalisées sur Google Maps.

Pour tout connaître sur la puissance énergétique de votre toit, il vous suffit, après une inscription gratuite qui servira juste à retrouver vos calculs (mettez un pseudo et une adresse email bidon, le site ne vérifie pas) de dessiner sur la carte la surface ce celui-ci à l’aide de votre souris, d’en indiquer l’orientation et l’angle d’inclinaison, et le service calcule et vous indique les données à connaître, comme la puissance électrique fournie par mètre carré (en l’occurrence mesurée en pieds), la surface de l’aire donnée, son orientation et le pic d’électricité potentiellement possible.

Mieux : en indiquant vos factures d’électricité mensuelles sur une année, vous obtiendrez un calcul détaillé de l’impact qu’aurait l’installation de panneaux solaires sur la surface donnée en termes d’économies réalisées.

Bien sûr ce mashup, aussi génial qu’il soit, et qui rappelle un peu ce service, ne vous donnera qu’une indication approximative et ne dispensera pas d’une véritable étude effectuée par un spécialiste, mais ce type de services pourraient trouver leur vraie pertinence avec les futures images en 3D haute définition qui viendront bientôt compléter et remplacer les cartes actuelles de Google Maps.


Nos dernières vidéos

12 commentaires

  1. La grande blague des panneaux solaires en France, avec cette revente à EDF…
    Vivement que ça cesse et que chacun essaye d’être autonome électriquement.

  2. Pour l’instant, la simple fabrication de cellules photovoltaiques dégage énormément de co2… Je crois me rappeler que c’est l’équivalent de 3 ou 4 ans de fonctionnement… Donc c’est pas encore très ‘écolo’ tout ça, un peu comme les ‘bio’carburants qu’on pensait être la panacée au début… Pas facile de mettre tout dans la balance…
    En tout cas site très intéressant 🙂

  3. Pingback: Ecolo-Info » Créer/Bâtir » L’éco-construction… il faut en vouloir!

  4. bonjour

    votre commentaire est juste, la fabrication de panneaux émet du CO2, et est rentable au bout de 3 ou 4 ans, vu que vous vendez de l’électricité pendant 20 ans et que le système peut fonctionner jusqu’à 45 ans… ça fait quand même 16 à 41 ans d’électricité fabriquée sans émission de CO2.. c’est mieux que le charbon ou le nucléaire… non?

  5. Le problème ?

    L’immense majorité des installations en France sont faites en « direct » sur EDF et ne permettent même pas d’alimenter sa propre maison.

    C’est fait uniquement par intérêt financier, et une fois les 20 ans passés, je ne sais pas ce qu’il adviendra des panneaux.

    Pourquoi est-ce ainsi ? Parce que ça permet d’économiser sur les batteries (quasi-inexistantes en France). Et sans batterie, le soir, plus de jus (si on est en autonome au bout des 20 ans).

    Je ne sais pas si j’ai été très clair.

  6. Pingback: L’éco-construction ? il faut en vouloir ! « MNE Bordeaux Aquitaine

  7. Pingback: RenaLId.com :: Revue du Geoweb et de la géolocalisation de la semaine

  8. « L’immense majorité des installations en France sont faites en “direct” sur EDF et ne permettent même pas d’alimenter sa propre maison. C’est fait uniquement par intérêt financier… » => lol

    Ah c’est sûr c’est mieux de s’autoalimenter et d’acheter plein de batteries, qui sont constituées de pleins de bonnes choses pour dame nature comme chacun sait…

Répondre