WebOS maintenu en vie par Gram

Devenu l’OS mobile de Hewlett-Packard, HP webOS pourrait bien avoir droit à un soubresaut grâce à Gram. La filiale de HP s’occupera de webOS mais aussi du framework Enyo et des APIs attenantes.

C’est un mail diffusé en interne par HP qui a permis d’en savoir un peu plus sur l’avenir de HP webOS. Il pourrait être indissociable de Gram qui devient une « nouvelle marque » de HP.

Revenons sur les événements qui ont jalonné l’histoire de l’ancien OS mobile de feu Palm. En avril 2010, HP fait l’acquisition de Palm (pour 1.2 milliard de dollars) et ainsi de Palm webOS.

En août 2011, la société alors dirigée par Leo Apotheker cesse la production d’appareils sous webOS, mettant un coup d’arrêt à l’ancien OS de Palm. Mais fin 2011, HP annonce la libération du projet webOS et sa distribution en logiciel libre.

Fin janvier, la société américaine avait alors précisé la feuille de route avec en ligne de mire la mise en ligne du code source de webOS pour septembre 2012. Un calendrier jalonné par plusieurs étapes clefs dont l’annonce fin juillet 2012 d’Enyo 2 en version stable avec diffusion de son code source. Le framework JavaScript dans sa version 2 dépasse le simple cadre de webOS et se veut multiplateforme. Voilà pour le préambule nécessaire pour comprendre ce que Gram devrait englober dans son périmètre.

Dans le mail, on peut lire que « Gram ne s’apparente pas à une marque de hardware » mais qu’elle s’oriente vers « le logiciel, l’expérience utilisateur, le cloud, l’informatique et le partenariat. » La filiale sera une entité indépendante et servira d’incubateur à HP pour garder un pied dans la mobilité en parallèle de la nouvelle business unit Mobility Global qu’elle vient de créer dans l’entité Personal Systems Group. «  Gram est une nouvelle société. Nous sommes en mode furtif sur notre offre de produits. » En filigrane, on comprend donc que la nouvelle entité en mode startup aura pour tâche de maintenir en éveil un écosystème mobile et que de nouveaux produits pourraient suivre.

Enfin, le mail s’adresse aux équipes de HP qui ont travaillé sur webOS et sur le framework Enyo. La nouvelle entité renommée Gram regroupe donc les personnes de l’ancienne business unit en charge de webOS au sein de HP et reste localisée à Sunnyvale.

On peut espérer qu’elle saura prendre les rênes de webOS et d’Enyo. L’OS mobile et le framework libérés ont besoin d’un leadership pour perdurer. Enfin, les possesseurs de la TouchPad ont ainsi espoir de voir des mises à jour de webOS arriver.

(source)


Nos dernières vidéos

Répondre