Wikileaks : quand l’arnaque téléphonique s’adapte à l’actualité

Comme Wikileaks fut certainement l’un des mots du web les plus repris et buzzés au cours des derniers mois, il n’en faut pas beaucoup plus aux escrocs et opportunistes de tous poils pour tenter de faire un peu de beurre frais sur les déboires du site et la médiatisation de Julian Assange. Ainsi le FBI

Comme Wikileaks fut certainement l’un des mots du web les plus repris et buzzés au cours des derniers mois, il n’en faut pas beaucoup plus aux escrocs et opportunistes de tous poils pour tenter de faire un peu de beurre frais sur les déboires du site et la médiatisation de Julian Assange.

Ainsi le FBI vient-il d’être alerté d’une tentative d’arnaque téléphonique, ou scam, portant sut Wikileaks : des appels automatisés visent des abonnés américains et diffusent un message assez inquiétant disant en substance que l’adresse IP de leur ordinateur a été identifiée comme ayant récemment visité le site Wikileaks, et qu’ils risquaient d’avoir à en assumer de graves conséquences, allant d’une amende de 25.000 à 250.000 dollars ou même une peine de prison. Le message indique ensuite la façon de procéder pour répondre et s’affranchir de l’amende en question.

Canular ou vraie tentative d’arnaque ? Le truc est tellement gros qu’il aurait surtout tendance à faire rire aux éclats, mais qui sait quelle serait la réaction d’un correspondant affolé, un peu naïf et peu au fait du culot dont peuvent faire preuve certains escrocs ? On a déjà vu comment certains scams africains fonctionnent : plus c’est gros et plus ça passe.

Un scam qui pourrait en tout cas avoir un certain avenir en France : entre Eric Besson qui voulait interdire Wikileaks d’hébergement et l’article 4 de Loppsi2, il y aurait presque de quoi rendre le truc crédible.

(source)


Nos dernières vidéos

10 commentaires

  1. Merci Bessonn! Je vais de ce pas lancer mes serveurs Asterisk hébergés en cloud à l’autre bout du monde avec compte voipbuster dirigés sur le préfixe 33XXXX 🙂

  2. Oui difficile de rester stoique quand on est accusé ou que l’on vous propose 10 millions d’euros juste pour servir d’intermédiaire ?… Et il suffit à ces gens de plumer quelques pigeons pour que ce soit un buzness hyper lucratif dans des pays où le salaire moyen ne dépasse pas 100 euros… par mois…
    un stoicien

  3. Pingback: Affairer.com - Wikileaks : quand l’arnaque téléphonique s’adapte à l’actualité

  4. Ils sont quand même créatifs ces escrocs parce qu’il fallait y penser à ce scénario… Bon perso, j’y aurais pensé et j’aurais eu envie de m’en servir, j’aurais jamais cru que ça puisse fonctionner mais ça c’est une autre histoire…

  5. Pingback: Tweets that mention Une arnaque téléphonique profite de Wikileaks -- Topsy.com

  6. @Eric, POUR INFO : (concernant la phrase initiale)
    Le terme « Wikileaks » dans l’actualité en 2010 :
    – 157 fois « A la une », 37ème place (mais certains noms communs sont au-dessus, donc la place est largement sous-estimée).
    – est au fond du classement annuel dans la catégorie « Informatique » (au niveau de Twitter ou Youtube).
    – est 19ème dans la catégorie « Divers » (probablement dû à mon système de classement, disons que nombre de ces occurences auraient dues être comptabilisées dans Informatique).

    En « toutes catégories, normalisé », le terme n’est que 80ème…
    Encore une fois, certains mots communs sont à exlure de ce classement, mais je pense, Eric, que tu sur-estimes l’évènement.

    Bon, certains évènements de début 2010 ont phagocyté le classement (Haïti par exemple…). Je relance donc, en précisant comme dans ton article « les derniers mois »… 🙂
    Si je restreins la recherche sur les 3 derniers mois de 2010, j’obtiens :
    – 9ème place « A la Une : jolie progression effectivement ! (mais encore en dessous de ‘neige’ et ‘Ivoire’, et même de ‘mineurs’ (cf. le Chili).
    – 23ème en « Informatique » : mais c’est impossible de s’imposer dans cette catégorie tant ‘Google’ et autres (‘mobile’, ‘site’, ‘Microsoft’, ‘Windows’) dominent.
    – 21ème en toute catégorie : beau résultat… (il y a là aussi des termes indétrônables qui trustent le haut du classement année après année).

    Conclusion : sur l’année 2010, non. Sur les derniers mois, OK Eric, je valide ton impression… 😉

    • Eric

      @Mpok : merci pour ces précisions 🙂 En fait nous sommes déformés par notre activité, tu as raison de relativiser, le phénomène Wikileaks reste avant tout consigné au web, aux blogs et à ceux qui y exercent une activité (médias etc). L’impact de Wikileaks dans le grand public reste très limité

Répondre