Windows 8 : le tour des nouveautés

Après la présentation mondiale hier de la première mouture opérationnelle de Windows 8, préfigurant ce que sera la version définitive, qui n’arrivera pas avant encore de longs mois (on parle de l’automne 2012), voici un tour d’horizon de ses principales nouveautés.

Après la présentation mondiale hier de la première mouture opérationnelle de Windows 8, préfigurant ce que sera la version définitive, qui n’arrivera pas avant encore de longs mois (on parle de l’automne 2012), voici un tour d’horizon de ses principales nouveautés.

Edit : vous pouvez maintenant télécharger une version de démo de Windows 8 destinée aux développeurs. Ces versions sont en anglais mais si c’est comme sur la tablette qui m’a été fournie, vous pouvez modifier la langue dans les paramètres et passer en français.

En préambule, Steven Sinofsky, président de la division Windows et Windows Live, a insisté sur deux points : d’une part ses équipes ont « ré-imaginé » Windows, du processeur à l’expérience utilisateur, et d’autre part Windows 8 est construit sur « le meilleur de Windows 7 ».

Une interface utilisateur qui aime autant les doigts que le clavier et la souris

L’interface « Metro style » inspirée de Windows Phone 7 constitue la grande nouveauté de Windows 8. Simple et élégante, elle se manie aussi bien au contact tactile qu’avec le duo clavier-souris. Les démos, faites successivement sur la tablette Samsung et sur des PC portables étaient assez convaincantes : il y en a pour tous les goûts, tous les usages et toutes les situations.

Le navigateur web Internet Explorer 10 bénéficie de cette fluidité, et se manipule comme un navigateur mobile : on lance le défilement des pages d’un glissement du doigt et on pince pour zoomer.

Des applications connectées entre elles, et dans le cloud

Les applications spécialement développées pour la plate-forme sont capables de communiquer entre elles. Bon. Qu’est-ce que cela signifie exactement ? Que comme sur Windows Phone on retrouve une logique transversale par « hubs » ou thèmes. Ainsi si vous cherchez une personne avec qui vous êtes en contact, l’appel de sa fiche fera apparaître en un seul lieu (ou écran) toutes les interactions récentes que vous avez eues avec elle : messages sur Facebook, chat sur MSN ou email, et éventuellement photos. Les photos aussi peuvent être réunies et visibles en un seul point, qu’elles proviennent de Flickr, de Facebook ou de votre disque dur.

Avec Skydrive, le service de stockage dans le cloud de Microsoft, les données peuvent être partagées et synchronisées en temps réel sur plusieurs terminaux. Ainsi on peut retrouver par exemple son calendrier, ses photos, ses contacts et encore d’autres types de fichiers et dossiers à jour sur tous ses terminaux, smartphone, tablette ou PC.

Une application de gestion de tâches pour économiser des ressources telle que celles que nous connaissons sur certains mobiles fait son apparition. Ultra-simple d’utilisation, elle permet de tuer des tâches une par une ou par lots.

Windows Store, magasin d’applications

A l’instar de Windows Phone, Windows 8 aura aussi son store ou magasin d’applications. Déjà présent sur l’écran d’accueil de la tablette, celui-ci n’est pas encore très fourni puisqu’il ne contient que des apps développées en vue de cette version provisoire de l’OS.

Compatibilité élargie

Windows 8 est compatible avec les processeurs ARM, les terminaux à base de x86, x32 et x64, les écrans tactiles et les machines équipées de capteurs sensitifs. D’autre part, Windows 8 est compatible avec les machines et programmes Windows 7, avec par exemple déjà plus de 70% des imprimantes du marché.

Le chemin est encore long jusqu’à la sortie de la version finale de Windows 8 auprès du grand public, et les annonces faites au cours de cette conférence Build sont avant tout destinées aux développeurs, que Microsoft doit séduire afin de les inciter à se remonter les manches pour produire plein de jolies petites applications qui viendront peupler l’écran personnalisable de Windows 8 et le Windows Store. Mais aussi les convaincre de mettre à jour les logiciels existants afin de les rendre « metro-compatibles ». C’est peut-être la partie la plus ardue du pari…


Nos dernières vidéos

20 commentaires

  1. Bon… j’attends de voir… Mais en ce qui me concerne, j’aime bien bidouiller le système de ma machine. Avec Seven c’était encore possible, j’espère qu’il ne vont pas enlever ça…

    Par ailleurs, quand il parle de l’expérience utilisateur repensée, j’espère qu’il n’ont pas jeté l’interface au menu démarrer si ancien et désormais si universel.

    Je suis un papy pour ainsi dire… J’ai 24 ans mais j’ai touché à mon premier PC voilà quinze ans, c’est peu, mais quand on voit ce qui se fait aujourd’hui et ce qu’il y avait voila quinze piges, y’a forcément quinze années d’habitudes qui n’ont pas forcément envie de se laisser chasser ainsi ^^

    Quand au concept de cloud (que je conçois très bien au titre d’un serveur privé) et d’interconnection entre tout mes contacts, je crois que j’offre suffisamment de mes données personelles au monde numérique, plus que je ne voudrais. Donc le cloud, il reste dans FF XII ^^

  2. Assez d’accord avec le commentaire précédent certaines habitudes vont être très dures a changer. Sinon c’est FF VII Cloud =P

  3. Oh ! Mais on dirait la description de Mac OS X Lion. Ou de Ubuntu Unity de la fournée d’octobre…

    Enfin ça facilitera la transition vers Mac et Linux…

  4. Difficile de ne pas être emballé, surtout par certains changements sur l’interface.
    Alors oui, comme toujours, c’est du pompé d’autres logiciels, du genre supercopier et les gestionnaire des tâches, mais quand même, c’est propre, joli et sympathique.

  5. Pingback: Windows 8 : le tour des nouveautés | Logiciels | Scoop.it

  6. Pingback: Microsoft dévoile Windows 8 sur une tablette Samsung

  7. Automne 2012 ! j’ai bien peur qu’ils arrivent encore après la bataille. Bcp d’eau aura coulé d’ici là, surtout chez les autres. Je ne comprends pas comment une boîte comme M$ n’arrive pas à être plus réactif (peut-être justement parce c’est M$ : trop gros, trop d’histoire, trop d’emprise avec le passé…)

  8. Au contraire, l’interface est claire, simple, rationnelle et efficace. Elle ne ressemble pas du tout à celle d’Apple.
    Il est aussi probable qu’en version Cloud elle soit digeste pour une connexion 3G.
    Et M$ sait très bien ce qu’ils font. Ils ont les moyens de leur ambition.

  9. Je suis totalement d’accord avec le tout premier commentaire de Kaes !
    J’ai déjà refusé de passer à seven car je n ‘aime pas l’interface, alors vu ce qu’ils font pour le 8… Laisse tomber, je suis pas prêt de quitter mon bon vieux XP 🙁 J’aime avoir la possibilité de faire ce que je veux avec mon pc mais plus on avance et moins on peut faire ce qu’on veut…

  10. la tendance est au « grand public », à la rapidité d’usage et à la simplicité poussée à l’extrème
    Pour cela qu’Apple a gagné tant de parts de marché ces derniers années.
    C’est un parti pris de Microsoft pour garder ses PdM : faire comme Apple, des trucs simples mais limités avec impossibilité de mettre les mains dans le cambou et de faire du hors-piste.

  11. Pingback: 3 étudiants de l’Exia Strasbourg au Tour de France Windows 8 Camp | exi'@ctu

Répondre