Wunderlist : être meilleur tout en étant gratuit

Je vous parlais récemment du web qui était un monde rempli de mono-maniaque, cela se vérifie encore avec la société que je vais vous présenter aujourd’hui.

En effet, 6wunderkinder est une société allemande qui a fait de votre productivité sa spécialité.

Je vous parlais récemment du web qui était un monde rempli de mono-maniaque, cela se vérifie encore avec la société que je vais vous présenter aujourd’hui.

En effet, 6wunderkinder est une société allemande qui a fait de votre productivité sa spécialité.

Sur la page d’accueil de la société, on peut lire « Does using your software fell like Rocket Science ». « Est-ce que l’utilisation de vos logiciels ressemble à de la physique quantique ». J’ai questionné l’équipe sur cette phrase qui m’a dit que le terme « Rocket science » renvoyait à la difficulté d’utilisation de la plupart des logiciels actuels. En effet, 6wunderkinder considère que la plupart des solutions utilisées pour rester productif sont compliqués et utilisent des fonctionnements dépassés. Par exemple, de nombreuses personnes utilisent Microsoft Outlook pour gérer leurs tâches et se servent d’Excel pour la gestion de projet. Et s’il s’agit de bons logiciels, la plupart des personnes n’utilisent que 5% de leurs fonctionnalités.

L’équipe de 6wunderkinder en est arrivé à conclusion qu’un système de gestion de tâche mettant l’accent sur la simplicité serait suffisant pour gérer la productivité quotidienne de la plupart des gens.

C’est ainsi que la société est arrivé à l’été dernier avec Wunderlist, un système de gestion de tâche extrêmement bien pensé qui fonctionne sur Windows et sur MacOS. La disponibilité sur les différentes plateformes mobiles étant un élément crucial de la stratégie de 6wunderkinder, Wunderlist se voit depuis décliné en version pour iPhone, iPad, Android, et possède maintenant également une version web.

Fonctionnement de Wunderlist

Que ce soit sur n’importe quelle version de Wunderlist, mobile ou non, les fonctionnalités de base restent les mêmes. Vous avez une boîte de réception où se trouvent toutes les tâches qui n’ont pas été classées, un onglet « tâches importantes » où vous retrouverez toutes les listes que vous avez marqué d’une étoile (idéale pour sélectionner du matin les tâches à réaliser dans la journée), un classement par date (avec la possibilité de savoir ce que vous avez sélectionné comme étant à faire pour aujourd’hui, demain, les 7 prochains jours, etc.), et un classement par dossiers.

Les habitués des logiciels de GTD (Get Things Done) ne seront pas désorientés.

Mais que ce soit sur MacOSX, sur Windows ou sur mobile… Wunderlist n’a pas oublié d’être visuellement agréable. En effet, là où l’ensemble des logiciels du genre choisissent un visuel très sobre (le gris semble avoir remporté l’unanimité chez la concurrence) Wunderlist propose un choix d’images de fonds pour personnaliser un peu votre expérience.

Dans les plus de la fonction mobile, vous pouvez demander à recevoir une alerte le jour et l’heure d’une tâche à réaliser. Vous pouvez alors choisir entre la réception d’un email ou l’envoi d’un message push sur votre téléphone.

Et grand avantage face à la concurrence (et je pense notamment à Things de Cultured Code dont j’étais utilisateur avant de passer à Wunderlist), la synchronisation des tâches ne se fait pas impérativement quand les 2 appareils sont connectés sur le même Wi-Fi. En effet, les données sont enregistrées sur Internet et il suffit d’être connecté à Internet pour que la synchronisation se fasse.

Être meilleur tout en étant gratuit

Et c’est là où 6wunderkinder fait presque de la concurrence déloyal. En effet, tout en ayant un produit extrêmement bien réalisé, elle a l’audace de proposer l’ensemble de ses applications gratuitement… sans aucun frais d’aucune sorte et sans aucune publicité.

Cela peut être surprenant quand on regarde les tarifs pratiqués par 2 concurrents : je pense ici à Things & à Omnifocus.

En effet, si l’application pour MacOSX de Things coûte 49,95€ il faudra débourser encore 7,99€ pour la version iPhone et 15,99€ pour celle iPad. Chez Omnifocus, c’est encore pire. 62,99€ pour le Mac + 15,99€ iPhone + 31,99€ iPad pour un total de 110€.

74 et 110€ pour des applications que vous ne pourrez pas utiliser sur Android et qui ne possède pas de version web. On est d’accord, ces applications embarquent des fonctionnalités qui ne sont pas (encore) présentes sur Wunderlist et qui manqueront probablement à certains, mais pour une bonne majorité des gens : Wunderlist suffira amplement.

Le futur de 6wunderkinder

La société allemande ne va pourtant pas s’arrêter là. En réalité, si elle s’est lancé l’été dernier, ce n’était pas avec Wunderlist en tête. Depuis l’origine, l’équipe de 6wunderkinder prépare leur produit phare, le vaisseau mère de leur stratégie : Wunderkit.

Quand on questionne l’équipe sur le sujet, elle reste très évasive : personne n’a pu voir le projet jusqu’à présent. De ce que l’on peut voir du petit teaser sur le site de 6wunderkinder, avec la phrase « an online working plateform » cela ressemble à une plateforme de gestion de projet à la Basecamp. L’équipe me détrompe sur ce point… Wunderkit n’est pas un simple logiciel de gestion de projet. Il ne s’agit en vérité que d’une infime partie d’une plateforme qui couvre toute la productivité et non pas seulement la gestion de projet.

Et quand on creuse un peu la question, l’existence du logiciel de gestion de tâche Wunderlist devient une évidence : il s’agissait de préparer le terrain pour Wunderkit.

Ce n’est pas un secret, si Wunderlist était totalement gratuit, il s’agissait d’une manière de se faire connaître et acquérir une base d’utilisateur nécessaire pour assurer à Wunderkit (solution payante) un succès immédiat.

En effet, même si rien n’est définitif, l’équipe pense à proposer un abonnement mensuel pour utiliser Wunderkit.

De même, si aujourd’hui l’équipe de 6wunderkinder apporte progressivement des applications iPhone/iPad/Android/… pour Wunderlist, c’est avec le but d’être prêt lorsque Wunderkit va sortir et avoir immédiatement des applications natives pour les OS les plus importants (que ce soit mobile ou desktop).

Cependant il faudra attendre encore un peu avant de voir arriver Wunderkit. Mais aucun doute n’est possible… vous entendrez de nouveau parler de cette ambitieuse équipe qui a décidé de vous rendre productif.


Nos dernières vidéos

14 commentaires

  1. ça me parait prometteur tout ça…le tout gratuitement va en effet faire de l’ombre à la concurrence, qui réagira sans doute rapidement…C’est plutôt une chance.

  2. Things intégrera le cloud sync début mai en beta sur Mac, pour mettre ensuite à jour toutes ses applications avec ce système (qui aura certes eu du mal à arriver). Il ne faut néanmoins pas oublier que si Wunderlist est disponible sur autant de plateformes, c’est parce qu’il est développé avec Appcelerator Titanium, un framework permettant de concevoir en langages Web une app native… ce qui en fait malheureusement quelque chose de très instable. Je ne défends pas particulièrement Things, mais c’est une solution que l’on peut elle qualifier de GTD — étant beaucoup plus complète notamment par l’intégration de projets, et dont l’interface et la qualité générale justifient son prix.

  3. Bonjour,
    « Rocket Science » n’est pas la physique quantique mais plus l’étude des fusées, l’aérospatiale.
    Le sens de leur phrase reste le même 🙂

  4. Eric

    @gloubi : « rocket science » est une expression américaine qui qualifie quelque-chose de très compliqué ou très sophistiqué accessible et compréhensible uniquement par des personnes supérieurement intelligentes et hautement qualifiées

  5. @Joffrey : Merci pour les précisions 🙂 Pour utiliser Wunderlist depuis quelques temps maintenant… je n’ai pas encore constaté de problèmes liés à l’instabilité.

    @gloubi : Eric m’a devancé sur ce coup-là 🙂 En effet, j’ai préféré utiliser le terme de « physique quantique » pour garder l’idée de complexité tout en gardant une expression plus percutante que « l’étude des fusées » :p

  6. Pour avoir utilisé Things et maintenant Omnifocus et testé Wunderlist il est clair que toutes ces applications ne jouent pas tout à fait dans le même registre au niveau des fonctionnalités et des outils intégrés. Elles ne correspondent donc pas au mêmes utilisateurs et publics. En revanche, il faut peut être inclure TaskPaper dans le comparatif, plus proche de Wunderlist

  7. Leur stratégie est intéressante : occuper le terrain, notamment au niveau de la com. Par contre, pour être un grand « essayeur » de ce type de solutions, Wunderlist n’est pas très orienté GTD (ce qui n’est pas grave docteur, d’ailleurs beaucoup d’autres solutions affichent aussi ce sigle avec plus ou moins d’à propos), a certes une jolie interface mais beaucoup de lacunes – je ne vais pas entrer ici dans le détail – et surtout on commence à trouver de plus en plus d’offres dans le genre, moins connues mais parfois plus (ex. Producteev) ou moins (ex. Todoly) complètes et avec des fonctionnalités très variées ; la question étant clairement de savoir d’un côté ce qu’on attend personnellement de l’offre, et de l’autre si la solution reste ergonomique, et dans ce qu’elle prétend ptoposer – comme dirait Coluche – « Jusqu’où s’arrêteront-ils ? ».
    A préciser qu’il pré-existait déjà pléthore d’offres parfois assez intéressantes dans ce vaste domaine, mais avec des interfaces web ou soft plus ou moins modernes (RTM, Toodledo, etc.) que ce qui sort actuellement.

  8. @Bertrand & @MarcoAix : Oui, Wunderlist n’est pas dans le GTD poussée et ne veut pas forcément avoir autant de fonctionnalité que ses concurrents.
    Ils misent sur la simplicité pour intéresser le « grand public »… et, avec son offre gratuite, il est en mesure de vraiment convaincre pas mal de monde.
    Personnellement, j’ai abandonné Things pour Wunderlist qui me convient bien mieux.

    Mais merci de citer les autres solutions… chacun pourra donc piocher pour trouver LA solution la plus adaptée à ses propres besoins 😉

  9. @yet another todo list manager : En effet, 6wunderkinder a fait appel à ses utilisateurs récemment pour demander LA fonctionnalité qui manquait le + et j’ai bien l’impression que c’est cette question de hiérarchisation qui revient souvent.
    ça laisse à penser que cela ne devrait pas manquer pendant encore très longtemps 😉

  10. Pour moi il manque 2 fonctions indispensables sur la version android :
    1 – Un widget pour voir ses taches en un coup d’oeil sans lancer l’appli.
    2 – Des rappels utilisant les notifications d’android (voir mieux, des alarmes.) (et pas uniquement des rappels par e-mail.)

    En attendant que celà soit disponible, je continue à utiliser Got To Do…

  11. Wunderkit est sorti il y a qq jours.
    La messe est entrain de se dire. Et on verra s’ils s’imposeront.

    Néanmoins ils parlaient de « rocket science ». Je trouve qu’il faut quand même etre un grand geek pour pouvoir maitriser leur bete.

Répondre