Xaphir, le moteur de recherche français qui veut affronter Google

Après Qwant, voilà qu’un autre moteur de recherche français souhaite faire la guerre à Google, son nom : Xaphir. Malgré une situation qui fait penser au pot de fer contre le pot de terre ou à David contre Goliath, cela n’empêche pas de plus en plus de moteurs de recherche de s’attaquer aux faiblesses du géant américain.

Xaphir: le nouveau moteur de recherches français

Là où Google voit une force, Xaphir voit une faiblesse exploitable pour convaincre une niche d’utilisateurs à migrer vers son service. Ce moteur de recherche français a pris le parti de proposer des résultats non pas par leur popularité comme la majorité des outils actuels, mais par un faisceau de critères redéfinissant la pertinence d’un résultat.

Xaphir le nouveau moteur de recherche français qui part en guerre contre Google

Eric Mathieu, PDG fondateur de Xaphir a expliqué : « Google et ses alternatives, Baidu, Bing ou Yandex utilisent le PageRank, qui consiste à faire remonter les pages les plus populaires. L’utilisateur est enfermé dans une bulle de la connaissance qui l’empêche, par exemple, de voir qu’Arsenal n’est pas seulement un club de foot ».

Sur ce point, on ne peut en effet que lui donner raison, l’indexation des résultats est parfois discriminant pour les recherches proches, mais cependant différentes, d’un résultat populaire. Xaphir souhaite donc remettre de l’ordre dans tout cela et veut offrir « impartialité, diversité et universalité ». Il indique d’ailleurs que les résultats font apparaître aussi bien des pages, que des vidéos ou des images.

Même s’il est possible de faire des recherches par mots clés, Xaphir n’en fait pas une priorité et souhaite justement sortir de ce type de résultats souvent tronqués par des optimisations SEO, le poids de certains sites et la popularité de ces derniers. Le moteur de recherche prendra en compte la géolocalisation par exemple dans ces nombreux critères permettant l’indexation.

Xaphir dans le top 5 des alternatives à Google d’ici 2020 ?

Eric Mathieu, PDG fondateur de Xaphir a de l’ambition et il souhaite faire partie du Top 5 des meilleurs moteurs de recherche d’ici 2020. Rien que cela ! L’entreprise espère profiter des réseaux sociaux et de la viralisation de son arrivée dans l’univers des moteurs de recherche, pour se faire une place dans ce marché à la fois concurrentiel, mais dominé très largement par des mastodontes (Google, Bing, Baidu, Duckduckgo, Yahoo, Yandex, etc.)

Seul le temps nous montrera si Xaphir saura s’imposer et s’il pourra rejouer l’histoire de Google la petite start-up faisant chavirer le mastodonte de l’époque Altavista.


Nos dernières vidéos

8 commentaires

  1. SoftXpert on

    Nul, incapable de comprendre correctement une seule requête sur 3 essais
    Une faillite a prévoir dans les mois qui viennent.

  2. Concernant Xaphir, en plus de ne pas être très joli, il est inefficace en terme de résultat de recherche.
    Combien de fois j’ai lu ce genre de titre dans les actus et personne n’a réussi et ne réussira vu la grandeur de l’empire Google et cie… Lachez l’affaire les gars, allez sur d’autres innovations

  3. Tiens, j’ai été modéré !!! Bref ce moteur n’est même pas fichu de trouver un blog en donnant son nom !!! Va falloir l’améliorer pour espérer quelque chose !!

  4. Vous croyez sérieusement qu’un site ayant deux des lettres les moins utilisées au mondes et les plus différentes à prononcer au monde sera dans le top 5 mondial ? Sérieusement ?

    Trés honnêtement, le foot c’est un sport de manchots (oui, sans bras, tu n’as pas besoin de jouer au foot et je vous laisser comparer le calendrier 2017 des joueurs de foot vs les joueurs de rugby (même si je déteste presque autant le rugby, au moins c’est un sport complet)). Et je vois quoi sur « xxxuphphphpyyyyr » euh « xaphir » : à gauche, une image de pingouins en noir qui se sautent dessus et à droite une nana qui tient un oscar ou un trophée. Oui je sais il y a plein de personnes qui se croient plus intelligentes que les autres car elles se tiennent au courant de ce qui se passent dans le monde et de ce fait croiront que j’ai un QI inférieur à celui de la blatte, et eux un QI qui ferait passer Einstein pour Forest Gump, parce que je ne sais pas ce qui s’est passé sur les 6 derniers mois (je n’ai pas de télévision chez moi).

    Quand j’ai vu les images sous forme de carte, premier réflexe : j’ai tenté de cliquer + scroller à gauche ou droite (sinon ils n’auraient pas mis d’image sous forme de carte pour montrer qu’il y en a plusieurs, pas vrai ?). Bah non, rien ne se passe, on nous fait des promesses d’interaction visuelles qui n’ont rien à voir avec la manière dont ça fonctionne vraiment : ce sont des bonnes checkboxes de base, bien basiques – mais bien, bien basiques, quoi….

    Mais bref, rien que ces deux images, il faut les checker donc pour moi cela revient au même que de dire « je veux que ma recherche soit sur les célébrités ou je veux qu’elle soit sur le sport ».

    Le texte « entrez votre recherche ici » n’est pas proportionnel à l’écran. J’ai deux écrans de la taille d’une table de billard, et là je vois un texte en font-size 12.6 pixels. C’est inestéthique et laid au possible.

    Le X du logo, avec le choix de couleurs qui sont toutes les couleurs RGB en dégradé, relève d’un choix que j’aurais fait (et c’est pas un compliment, je suis affreusement mauvais en terme de choix de couleurs), et que j’aurais fait il y a 20 ans.

    Bref. Les gens se fient à la carosserie, et là, même si on a un moteur de Tesla (c’est la meilleure accélération au monde devant toutes les Porsches et autres Lamborghini pour les non connaisseurs), la carosserie donne envie de partie en courant.

    Allez je teste : je tape « olivier pons » et j’appuie sur entrée. Et là, pof. Tranformation de mon texte en checkboxe. Ok. Je fais quoi après ? Bon même si ça n’est absolument pas logique, j’appuie une seconde fois sur entrée.

    Et là :
    – premier résultat : la page ne contient que « Patrick Pons »
    – deuxième résultat : la page ne contient que « Yves Pons ».

    Sur google, il y a plus de 18300 résultats qui contiennent VRAIMENT le mot « Olivier Pons ». En entier. Même si les résultats de recherche ne sont pas idéalement rangés, ils contiennent VRAIMENT le mot « Olivier Pons ».

    Si « xxxuphphphpyyyyr »[rââââh crache, ravale, réessaie] euh « xaphir » avait au moins affiché des pages en numéro un qui contiennent VRAIMENT le mot « Olivier Pons » j’aurais donné une chance, mais là faut pas se moquer du monde…

    Je pense très sérieusement qu’il y a de très bons techniciens, qui ont encore énormément de boulot à faire, et un PDG qui essaie de faire de la pub, mais que c’est beaucoup trop tôt : logo à revoir, esthétique à revoir. Je pense que l’ergonomie ne serait pas à revoir (pas beaucoup) si l’esthétique était plus parlante. Dommage.

Répondre