Connect with us

Actualités

Yahoo et Mozilla en guerre après le lancement de Firefox Quantum

En cas de rachat de Yahoo, Mozilla aurait le droit de changer de moteur de recherche par défaut, tout en continuant à recevoir un paiement annuel de 375 millions de dollars jusqu’en 2019.

Il y a

le

En lançant le nouveau navigateur ultra-rapide Firefox Quantum, Mozilla a également décidé de remplacer Yahoo par Google en tant que moteur de recherche par défaut, aux Etats-Unis, au Canada et dans d’autres pays.  Ce changement n’a bien entendu pas plu au nouveau propriétaire de Yahoo, qui a décidé de porter l’affaire devant les tribunaux. Puis, à son tour, Mozilla a déposé une contre-plainte.

Si Yahoo était le moteur de recherche par défaut de Mozilla Firefox, c’est parce qu’en 2014, les deux parties ont signé un accord.

Un droit contractuel ?

Mais selon Recode, le contrat stipule aussi qu’en cas de rachat de Yahoo, « Mozilla a le droit de quitter le partenariat si – à sa seule discrétion et dans un certain délai – il n’a pas jugé le nouveau partenaire acceptable ». Mais même si Mozilla quitte le partenariat, le nouveau propriétaire serait cependant obligé de payer une somme annuelle de 375 millions de dollars par an jusqu’en 2019.

> Lire aussi :  Yahoo Messenger est mort, mais voici Yahoo Together

Il semblerait qu’il s’agissait d’un scénario que Marissa Mayer (ancienne PDG de Yahoo) croyait impossible. Mais en 2016, Yahoo fut racheté par Verizon. Et en novembre, en lançant le navigateur Firefox Quantum, Mozilla a remplacé Yahoo par Google en tant que moteur de recherche par défaut.

La réaction de Verizon ne s’est bien entendu pas faite attendre puisque ce mois de décembre, le géant des télécoms a déposé une plainte contre Mozilla, accusant la fondation d’avoir « indûment mis fin à l’accord » signé avec Yahoo.

Et à son tour, Mozilla a déposé une plainte contre Yahoo Holdings et Oath (la branche de Verizon qui a racheté Yahoo) pour « rupture de contrat ».

« Nous avons récemment exercé notre droit contractuel de résilier notre entente avec Yahoo en nous fondant sur un certain nombre de facteurs, notamment faire ce qu’il y a de mieux pour notre marque, fournir une recherche Web de qualité et élargir l’expérience du contenu pour nos utilisateurs », écrit la fondation dans un billet de blog.

> Lire aussi :  Mozilla digère mal l’adoption de Chromium par Microsoft

Après « un long processus de plusieurs mois pour obtenir des assurances de Yahoo et de ses acquéreurs à l’égard de ces facteurs », Mozilla en serait venu à la conclusion que « continuer d’utiliser Yahoo comme moteur de recherche par défaut aurait un impact négatif […] ».

(Source)

1 commentaire

1 Commentaire

  1. un mec

    13 décembre 2017 at 13 h 59 min

    dommage d’avoir choisi google

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests