Après l’annonce retentissante faite par Google la semaine dernière sur son arrêt de Reader, les utilisateurs de son service semblent avoir déjà entrepris la recherche d’une nouvelle terre pour leurs bons vieux flux RSS. De toute évidence, Feedly fait partie des grands gagnants.

L’agrégateur, présent sur la toile depuis 2008, a ainsi révélé ce week-end sur son blog officiel avoir comptabilisé pas moins d’un demi-million d’inscriptions à son service en seulement 48 heures. Si l’on en croit leurs dires, celles-ci proviendraient dans leur intégralité d’actuels utilisateurs de Google Reader.

La décision prise par Google de mettre fin à Reader aura soulevé des torrents de protestations sur la toile, la pétition créée à cet effet sur change.org regroupant à ce jour plus de 120 000 signatures.

feedly presse citron1 Après lannonce de larrêt de Google Reader, Feedly récupère 500 000 utilisateurs

De leur côtés, les serveurs de Feedly semblent avoir pris un sacré coup de chaud suite à l’impressionnante masse de visites subites constatées, et l’équipe a d’ailleurs fait du maintien de l’activité de son service sa priorité numéro 1. Parmi les autres évoquées dans son article : l’écoute et la prise en compte des suggestions des nouveaux utilisateurs et l’ajout de nouvelles fonctionnalités chaque semaine.

Profitant (à juste titre) de l’occasion, Feedly a même publié un post présentant à ses utilisateurs quelques astuces qui leurs permettront de configurer leur compte de manière à ce que celui-ci se rapproche le plus de leur bien-aimé Google Reader, par l’affichage d’une vue condensée, « moins esthétique, mais plus fonctionnelle ».

Feedly, qui se base encore aujourd’hui sur l’API de Google Reader, tient à rassurer ses utilisateurs : l’équipe travaillerait déjà depuis quelques temps sur un projet de substitution de cette dernière, nom de code « Normandie ». Au jour de la fermeture officielle de Reader, Feedly effectuera en toute transparence la transition vers « Normandie », n’interférant en rien avec l’expérience utilisateur.

Pour finir, l’application iOS de Feedly est passée première du classement des applications gratuites sur l’Apple Store en cette fin de semaine.

Une chose est sure : cette semaine, le célèbre adage « le malheur des uns fait le bonheur des autres » sied comme un gant à la situation de Feedly.

(Source)