Google : entre le droit à l’oubli et le droit de savoir

Après s’être conformé aux règles européennes concernant le droit à l’oubli sur les moteurs de recherche, Google compterait également nous faire savoir lorsque des liens ont été retirés de son index.

Gomme Crayon rédaction effacer écrire pixabay 700

Il y a quelques semaines, la Cour de Justice de l’Union Européenne rendait un arrêt concernant le droit à l’oubli par les moteurs de recherche, qui permet à tout citoyen de demander aux sociétés comme Google de retirer des liens impliquant celui-ci, sous certaines conditions.

Voir notre tribune sur le sujet : Le jour où Google dut apprendre à oublier.

Suite à cet arrêt, Google a publié un formulaire en ligne qui permet aux citoyens européens de jouir de ce droit. Un porte-parole du géant du web aurait confirmé à l’AFP qu’en l’espace d’une journée, celui-ci a reçu 12.000 demandes de désindexation.

Mais en plus de respecter ce droit à l’oubli, le moteur de recherche se doit certainement de défendre le droit à l’information, ou en tout cas l’accès à celle-ci, même si elle a changé. Ainsi, nous ne doutons pas du fait qu’il lui sera difficile de choisir quelles informations peuvent être retirées de son index et lesquelles ne doivent pas l’être. Il ne faut pas oublier que si trop d’informations disparaissent de l’index du moteur de recherche, celui-ci pourrait peu à peu perdre de sa pertinence.

Mais dans le cas où une information sera retirée de l’index de Google, le moteur de recherche compterait le signaler à ses utilisateurs. Une information du Guardian, qui affirme que la firme de Mountain View envisage de placer une alerte sur le bas des pages où des liens ont été retirés en vertu de ce droit à l’oubli, en Europe.

Cette transparence pourrait être similaire à celle dont fait déjà preuve le moteur de recherche lorsque des liens sont retirés de son index, suite à des plaintes reçues dans le cadre de la loi de protection des droites d’auteurs, aux Etats-Unis.

(Source)


Comments are closed.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
SlenderMan
Slenderman, quand les démons d’Internet reviennent à la surface

Slenderman n'est qu'une création d'Internet mais, pourtant, une deuxième tentative d'assassinat a été perpétrée en son nom...

Fermer