(interview) We Do Good : la start-up nantaise qui vous veut du bien

WE DO GOOD est la premiĂšre plateforme de financement participatif en royalties dĂ©diĂ©e aux projets Ă  impact positif. Une opportunitĂ© de faire du business de maniĂšre maligne et respectueuse. L’Ă©quipe a acceptĂ© de nous en dire plus sur ce chouette projet ! 

0 (1)

Quelle est la diffĂ©rence avec d’autres sites de financement participatif ?
Il y a deux grandes diffĂ©rences : d’abord sur le mode de financement, l’investissement en royalties, plus simple, flexible et Ă©quitable. Le porteur s’engage tout simplement Ă  reverser une partie de son chiffre d’affaires aux investisseurs, pendant une durĂ©e dĂ©terminĂ©e. Cela lui permet d’avoir une flexibilitĂ© dans ses paiements et de ne pas diluer son capital, tout en fĂ©dĂ©rant une communautĂ© de personnes directement intĂ©ressĂ©es Ă  la rĂ©ussite du projet. Nous avons rĂ©cemment rĂ©alisĂ©e une petite vidĂ©o qui explique de façon plus dĂ©taillĂ©e les diffĂ©rences avec les autres modes de financement.


WE DO GOOD est par ailleurs une plateforme dédiée exclusivement aux projets à impact positif, car nous souhaitons que ce mode de financement soit mis au profit de projets qui contribuent à aller vers un monde plus soutenable.

Vous avez dĂ©cidĂ© de faire le bien autour de vous mais aussi au sein de votre entreprise : pouvez-vous nous en dire plus sur ce projet sur le bien ĂȘtre ?
Nous sommes engagĂ©s sur les questions de bien-ĂȘtre au travail : la dĂ©marche WE FEEL GOOD veille Ă  ce que le travail soit aussi un moyen d’épanouissement personnel pour chacun d’entre nous. Au programme : des points rĂ©guliers sur chaque membre de l’équipe, partage des profils psychologiques (MBTI), sĂ©ances de sport rĂ©guliĂšres, la pratique du “clean language” avec un expert (pratique d’expression par mĂ©taphores), des moments de dĂ©tente (on aime bien les jeux de sociĂ©tĂ© et le Mölki !) et bientĂŽt un week-end “FEEL GOOD” avec un naturopathe.

Quels sont les projets qui réussissent à lever le plus de fonds ?
La rĂ©ussite d’une levĂ©e de fonds dĂ©pend essentiellement de la capacitĂ© du porteur de projet Ă  expliquer son besoin et Ă  mobiliser une communautĂ©. Bien entendu, un projet qui a du sens, surtout s’il s’agit d’un projet innovant notamment au niveau technologique, a plus de chances de lever des fonds importants. Mais si le porteur de projet n’a pas les compĂ©tences ou les moyens pour mener une campagne, ses chances restent trĂšs limitĂ©es. C’est pour cela que chez WE DO GOOD nous avons dĂ©veloppĂ© un accompagnement personnalisĂ© auprĂšs des entrepreneurs, qui a permis d’atteindre un taux de rĂ©ussite de 85% contre environ 55% pour les plateformes de don et de prĂȘt.

Quels ont été les challenges pour lancer WE DO GOOD ?
Le challenge pour lancer WE DO GOOD a Ă©tĂ© de faire la preuve de concept de son mode de financement innovant : les royalties (aprĂšs l’avoir crĂ©Ă© !). Aujourd’hui, avec 12 projets financĂ©s dont un sur la transition Ă©nergĂ©tique Ă  90 000 € fin 2015 nous pouvons dire que nous avons rĂ©ussi ce challenge ! Nous avons par ailleurs obtenu l’agrĂ©ment du PĂŽle de compĂ©titivitĂ© mondial Finance Innovation pour le caractĂšre innovant et pertinent de notre mode de financement.

De quoi avez-vous encore besoin pour développer votre projet ?
Aujourd’hui nous avons besoin d’accĂ©lĂ©rer notre dĂ©veloppement car, chez WE DO GOOD, nous ne manquons pas d’idĂ©es… nous manquons par contre de ressources financiĂšres pour les mettre en oeuvre ! Pour cela, nous avons essentiellement besoin de pĂ©renniser les postes des personnes passionnĂ©es mais non rĂ©munĂ©rĂ©es, qui ont travaillĂ© sur ce projet pendant deux ans. C’est avec cet objectif que nous avons lancĂ© notre levĂ©e de fonds en royalties sur notre propre plateforme ! Vous avez encore quelques jours, jusqu’au 13 mars, pour rejoindre cette belle aventure ! Ca se passe sur www.wedogood.co/campaigns/goodpower.

Cb1QtBOW8AAt0Pm

Quels conseils donneriez-vous aux start-ups qui se lancent ?
La rĂ©ussite d’une start-up dĂ©pend surtout des gens qui la constituent ! Prenez donc le temps de vous entourer des bonnes personnes, qui comprennent oĂč vous voulez aller, qui partagent vos valeurs, et qui apportent des compĂ©tences complĂ©mentaires utiles au projet.
Sur le financement participatif, ne vous prĂ©cipitez pas ! Il y a plus de 200 plateformes en France et derriĂšre chaque plateforme il y a un mode de financement et des conditions particuliĂšres. Faites un benchmark, discutez avec d’autres porteurs de projet ayant rĂ©alisĂ© des campagnes et faites un test pour trouver le financement qui vous convient sur www.trouverlebonfinancement.fr !

Ce projet vous a plu ? Retrouvez We Do Good en ligne !

RĂ©pondre

Lire les articles précédents :
Rankbrain : l'intelligence artificielle au service du moteur de recherche de Google
Google : de plus en plus de dĂ©rĂ©fĂ©rencement et cela n’est pas prĂšs de s’arrĂȘter

Google est un spĂ©cialiste du rĂ©fĂ©rencement et de l’indexation de contenu, mais depuis quelques mois il est devenu Ă©galement un...

Fermer