La vidéoconférence (ou appels en visio), première promesse et gros flop des opérateurs lors du déploiement des réseaux 3G en 2004/2005, décollera-t-elle un jour ? Cette technologie qui relevait encore de la science-fiction et des rêves qu’on y associait est aujourd’hui au point, et normalement l’infrastructure est prête pour ce nouveau type d’usage. Restent les

La vidéoconférence (ou appels en visio), première promesse et gros flop des opérateurs lors du déploiement des réseaux 3G en 2004/2005, décollera-t-elle un jour ? Cette technologie qui relevait encore de la science-fiction et des rêves qu’on y associait est aujourd’hui au point, et normalement l’infrastructure est prête pour ce nouveau type d’usage.

oovoo ooVoo, la vidéoconférence sur mobile qui permet de relier jusquà six participants

Restent les applications et les terminaux… La startup américaine Qik, pionnière avec quelques autres (Flixwagon, puis Ustream et plus récemment Justin.TV) ne ménage pas ses efforts pour investir et développer ce marché en proposant une application gratuite de chat vidéo entre mobiles, disponible pour iPhone, Android et de nombreux autres mobiles. Le français Tango a également récemment fait l’actualité en lançant une superbe application qui permet de faire de la visio entre deux iPhone à la façon de Facetime mais sans passer par Facetime, et qui n’est pas réservée aux iPhone 4 ni limitée aux connexions WiFi puisqu’elle fonctionne aussi en 3G. Et puis il y a Facetime d’Apple, justement : iPhone 4 et visioconférence : Apple va-t-il reproduire avec FaceTime le succès du web mobile ?

L’avantage de ces applications (hors Facetime) est d’être « universelles » et de ne pas dépendre d’une marque de mobile ni d’un opérateur : avec Qik par exemple, vous pouvez lancer une conversation vidéo entre un iPhone et un mobile Android. Mais ces services sont encore limités à des conversations entre deux personnes (ce qui est cela dit probablement l’usage principal).

ooVoo, déjà mentionné ici en 2008 pour ses services de vidéo-conférence web multi-participants, vient d’annoncer le lancement de son application de chat vidéo pour Android, qui permet de lancer des appels vidéo incluant jusqu’à six participants en simultané. Le service fonctionne sur les réseaux 3g, 4G et WiFi avec une fluidité et une qualité d’image vidéo encore jamais vue dans ce type d’application, en tout cas si l’on en croit la vidéo de démonstration ci-dessous, et en attendant un vrai test en conditions réelles. Pour parvenir à ce résultat, ooVoo indique que le traitement (encodage et processing) des vidéos est déporté dans le nuage, sur ses propres serveurs, ce qui permet d’alléger d’autant la charge du processeur du mobile et de faire fonctionner le service y compris sur les téléphones les moins puissants. Cependant, dans ce cas, j’imagine que les vidéos transmises sont plus lourdes puisque non traitées par le mobile, donc on perd probablement en temps de transmission ce que l’on gagne en temps de traitement.

ooVoo prévoit de publier une version pour iOS (iPhone, iPad) d’ici février prochain de son application.

(source)