Google Earth vient d’ajouter une nouvelle fonctionnalité qui va ravir ceux qui s’intéressent aux transports aériens et qui sont curieux de connaître les trajectoires parfois biscornues et couloirs empruntés par les avions de ligne. En partenariat avec Flightwise, un service web spécialisé dans la publication de données aériennes en temps réel, Google Earth propose l’installation

Google Earth vient d’ajouter une nouvelle fonctionnalité qui va ravir ceux qui s’intéressent aux transports aériens et qui sont curieux de connaître les trajectoires parfois biscornues et couloirs empruntés par les avions de ligne.

fxge01 Suivre les vols commerciaux (presque) en temps réel sur Google Earth

En partenariat avec Flightwise, un service web spécialisé dans la publication de données aériennes en temps réel, Google Earth propose l’installation d’un plugin KML (et non pas KLM) gratuit qui permet d’observer tous les vols en cours au-dessus du territoire américain.

Les vols sont représentés par des petites icônes en forme d’avion bleu. Un survol (haha) d’un avion avec le pointeur de sa souris permet d’obtenir le numéro du vol et la trajectoire complète de l’appareil depuis son décollage, tandis qu’un clic sur le même avion fait apparaître une fiche complète du vol, incluant le nom de la compagnie, le numéro, la durée du vol, le temps écoulé depuis le décollage, les aéroports de départ et d’arrivée avec les heures précises. Un autre clic sur « Download flight path » déclenche le téléchargement immédiat dans votre Google Earth du plan de vol complet, que vous pouvez « rejouer » en vidéo à l’aide d’un petit player paramétrable.

fwge02 Suivre les vols commerciaux (presque) en temps réel sur Google Earth

Pour installer Flightwise, téléchargez ce fichier KML, puis rendez-vous dans l’onglet « Lieux » inclus dans le menu de gauche de Google Earth, et dépliez l’onglet « Mes lieux préférés », et enfin « Flighwise/Lieux temporaires/Flightwise ». Ce service n’est malheureusement applicable que pour les lignes intérieures américaines. Notez également qu’en raison des législations relatives à la sécurité, les vols ne sont pas suivis exactement en temps réel mais reproduits avec un décalage de vingt minutes.

Un conseil d’ami : si vous êtes un peu charrette ce matin n’installez pas, n’essayez pas (ou attendez la pause café). Cette nouvelle option est en effet tellement ludique que vous risqueriez bien d’y passer un peu plus de temps que prévu, et de tuer une fois de plus votre productivité.

Mise à jour : vous êtes nombreux à me signaler l’existence de Radar Virtuel : http://www.radarvirtuel.com/, un service similaire, mais pour l’Europe et en temps réel. Les données affichées sont plus complètes et nombreuses que sur Google Earth, mais, comme je l’indique dans mon commentaire, Radar Virtuel n’affiche pas les trajectoires et ne propose pas de fonction « replay » qui font une grande partie de l’intérêt du service de Google Earth. Google n’oublie jamais le côté ludique dans ses applications, et c’est à mon avis ce qui fait toujours la différence : savoir parler à l’enfant qui est en nous…