Google Earth est en train de devenir un réseau social

Google Earth réussira-t-il là où Google+ a échoué ?

Il y a une semaine, Google Earth se mettait au Live. Pour le moment, le fonctionnement de la plateforme n’est pas similaire à celui de Twitter et Facebook, où n’importe qui peut diffuser en direct depuis son mobile.

Sur Google Earth, seuls des partenaires triés sur le volet peuvent utiliser cette fonctionnalité. Le premier à en bénéficier est Explore.org, qui diffuse des images de l’Alaska en direct, via la fonctionnalité Voyager.

Mais le but de Google avec son atlas, sur le long terme, est bien d’en faire une sorte de réseau social. En effet, si cette fonctionnalité ne peut pour le moment être utilisée que par quelques organisations, Google entend la mettre à disposition de tous les internautes dans deux ou trois ans.

C’est ce que révèle la directrice de Google Earth, Rebecca Moore, à Reuters, durant un événement au Brésil. Celle-ci a aussi indiqué que les utilisateurs de Google Earth pourront publier leurs stories (du storytelling associé à un endroit) en mode public ou privé, selon leurs choix. Cela pourrait être n’importe quoi, comme l’histoire d’une famille ou celle d’une randonnée, a-t-elle aussi expliqué.

Et si aucun budget n’est évoqué pour la fonctionnalité, Google assure que ce réseau social ne sera pas monétisé avec de la publicité. « En termes de budget, Google fait de bons revenus grâce à la publicité, et tous ce que Google propose ne génère pas nécessairement des revenus », indique Moore à Reuters.

Voyant le succès de Facebook, Google avait lancé le réseau social Google+, qui s’est soldé par un échec malgré de bonnes fonctionnalités et quelques coups de forcing. Et si Google+ n’as pas disparu, il n’est cependant plus très évoqué par la firme de Mountain View. En revanche, l’application de stockage Google Photos est devenue très populaire et celle-ci contient quelques fonctionnalités sociales.


Nos dernières vidéos

Répondre