Un vol retardé à cause du nom d’un hotspot Wi-Fi

Le vol QF481 est retardé à cause d’un point d’accès Wi-Fi appelé « Mobile Detonation Device ».

Un avion de Qantas, domaine public

La prochaine fois que vous embarquerez dans un avion, pensez à désactiver votre point d’accès Wi-Fi, surtout si celui-ci porte un nom comme « bombe », « détonateur » ou « explosif ».

En Australie, le vol QF481 de la compagnie Qantas qui relie Melourne et Perth a été retardé à cause du nom inapproprié du point d’accès « Mobile Detonation Device ».

Après être montée  dans l’avion, une passagère voit ce nom sur l’écran de son smartphone puis elle alerte immédiatement l’équipage.

Par la suite, comme le rapporte The West Australian, le commandant a diffusé un message pour annoncer que le vol sera retardé en raison d’un appareil qui devait d’abord être localisé.

Un passager raconte aussi qu’étant donné la menace suggérée par le nom du Wi-Fi, ils ont été informés que l’avion ne décollerait pas tant que l’appareil qui émet celui-ci ne sera pas apporté au commandant.

Cependant, comme l’appareil dont le point d’accès Wi-Fi était « Mobile Detonation Device » n’a pas été trouvé, le commandant décide tout de même de décoller trente minutes plus tard et aucun problème n’a été signalé durant le vol.

Mais 40 passagers ont pris la menace au sérieux et sont descendu de l’avion. Leurs bagages ont également dû être déchargés, ce qui a encore plus retardé le vol. Selon Mashable, ce vol de 6h50 n’a été autorisé à décoller qu’à 9h55. Personne ne sait s’il s’agissait d’une blague ou d’un acte involontaire.

(Sources : 1 / 2 )

Répondre

Lire les articles précédents :
navigateurs-browser-ie-chrome-firefox-safari
Internet Explorer n’est plus le premier navigateur

Google Chrome a dépassé Internet Explorer et devient le navigateur le plus utilisé au monde.

Fermer