WhatsApp suspend le partage de nos données avec Facebook

Sous la pression de l’Union Européenne, Facebook suspend le partage d’informations entre WhatsApp et son réseau social.

whatsapp

Comme WhatsApp était un service payant, l’un des arguments qu’il mettait en avant était l’absence de publicités. Mais en 2014, celui-ci est racheté par Facebook pour 19 milliards de dollars. Et cette année, le numéro un des réseaux sociaux a supprimé les frais d’abonnement de WhatsApp, faisant de l’application un service gratuit, plus accessible aux utilisateurs des pays émergents.

En août, la politique de confidentialité de WhatsApp a également été mise à jour. Celle-ci permettait notamment de partager des informations sur son milliard d’utilisateurs avec Facebook. « […] en connectant votre numéro de téléphone avec les systèmes de Facebook, ce dernier peut vous offrir de meilleures suggestions d’amis et vous montrer des publicités plus pertinentes si vous avez un compte Facebook. Par exemple, vous pouvez voir une publicité d’une entreprise avec laquelle vous avez déjà travaillé au lieu de voir celle d’une entreprise dont vous n’avez jamais entendu parler », lisait-on dans un communiqué (une astuce permettait néanmoins de s’opposer à ce partage d’informations entre WhatsApp et Facebook).

Ce partage de données entre WhatsApp et Facebook n’était cependant pas du goût de l’Union Européenne qui, fin octobre, évoquait «  des finalités qui n’étaient pas incluses dans les conditions d’utilisation et la politique de confidentialité au moment où les actuels utilisateurs ont souscrit au service WhatsApp » ainsi qu’un problème de consentement des utilisateurs. Les autorités avaient donc demandé à WhatsApp de cesser immédiatement ce partage de données.

Et aujourd’hui, on apprend d’AFP que sa maison-mère Facebook a décidé d’arrêter ce partage en Europe, afin de réagir aux inquiétudes de l’Union Européenne. Cet arrêt, semble-t-il, n’est cependant pas définitif, puisqu’il vise à permettre l’examen des inquiétudes de l’UE, selon les sources de l’agence de presse.

(Source)


Répondre

Send this to friend

Lire les articles précédents :
actualite
Election aux USA : les 5 canulars qui ont fait le buzz sur Facebook (et qui auraient aidé Trump)

La mécanique virale de Facebook a-t-elle aidé la campagne de Donald Trump ?

Fermer