Connect with us

Réseaux sociaux

Le coup de semonce politique de l’Allemagne à Facebook

Les efforts de l’Allemagne pour réglementer les pratiques de Facebook pourraient s’intensifier dans un proche avenir.

Il y a

le

allemagne gouvernement

Facebook bientôt persona non grata en Allemagne ? Peut-être pas. Mais les autorités politiques d’outre-Rhin semblent s’agacer de plus en plus de l’omnipotence des réseaux sociaux et de leur exploitation frénétique des données personnelles. On se souvient que les rapports entre l’Allemagne et les géants d’internet ont déjà été tendus, notamment lors de l’épisode entre Google Actualités et les éditeurs de presse il y a quelques années, mais dans le cas présent, ce sont les politiques qui s’en mêlent.

Selon des sources mentionnées par Bild am Sonntag, l’Office fédéral des cartels du pays s’apprêterait à demander à Facebook de cesser de recueillir certaines données sur les utilisateurs (on ne sait pas lesquelles). Cet organisme s’intéresse à Facebook, mais également à ses filiales et notamment à la façon dont le réseau social partage des données avec des applications et des sites comme Instagram et WhatsApp. L’autorité de surveillance antitrust présentera sa décision à Facebook dans quelques semaines, selon Bild am Sonntag.

Pas d’ultimatum et une amende symbolique

L’Allemagne n’aurait pas fixé d’ultimatum pour le moment, et pourrait s’accorder sur un délai d’application au lieu d’exiger des réformes immédiates. Cela étant, Facebook pourrait se voir infliger des amendes allant jusqu’à 10 millions d’euros en cas de refus, une somme qui ressemble plus à une sanction symbolique qu’à une véritable mesure de rétorsion.

Les organismes de réglementation du pays ont déjà déterminé que Facebook a abusé de son avance dans les réseaux sociaux pour recueillir des renseignements sans consentement, ce que Facebook dément, indiquant qu’il « continuerait à défendre cette position », selon un porte-parole.

Cela n’empêcherait pas Facebook de recueillir des données, mais il pourrait devoir changer la façon dont il recueille ce contenu et la façon dont il est relié aux profils des utilisateurs. Une modification qui pourrait avoir un impact significatif sur le traitement des données par Facebook, le contraignant à revoir son approche à l’échelle mondiale.

Source

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests