3 raisons de passer sur Photos, et 3 raisons de ne pas le faire

Vous ne savez pas quoi penser de Photos sur OS X ? Presse-Citron vous aide à faire le point.

Photos OS X

Apple compte de nombreux produits à son catalogue mais son offre ne se structure pas uniquement autour de ses terminaux nomades et de ses ordinateurs.

Il propose aussi plusieurs logiciels. Dans le lot, il est évidemment impossible de ne pas citer iPhoto ou Aperture et c’est assez logique car ils ont séduit des millions d’utilisateurs à travers le monde.

Cela n’a cependant pas suffit et le constructeur a ainsi décidé de les abandonner au profit d’un seul et même outil : Photos.

Disponible en version bêta depuis l’année dernière, il vient d’être déployé chez tous les croqueurs de pommes. Vous, moi, ma boulangère, son cousin germain. Du coup, vous vous demandez peut-être s’il vaut mieux vous diriger cette solution, ou opter pour un produit concurrent.

Le hasard fait bien les choses car l’objectif de cet article est justement de vous aider à y voir un peu plus clair.

Photos OS X : capture 1

La vue photos affiche toutes les photos, rangées par ordre chronologique.

3 raisons de passer sur Photos

Apple est réputé pour le soin apporté à ses solutions. La firme a toujours été un peu perfectionniste et Photos ne déroge pas à la règle.

L’outil est très agréable à utiliser et voici précisément trois raisons qui pourraient vous donner envie de migrer dessus.

1/ Il s’inscrit parfaitement dans l’écosystème Apple

Ce n’est pas vraiment une surprise mais la solution développée par la firme s’inscrit parfaitement dans son écosystème. Si vous avez un Mac et un iPhone ou un iPad à la maison, c’est sûr, elle ne manque pas d’arguments pour séduire.

Le plus significatif, de mon point de vue, touche à la synchronisation des données. Photos va être capable d’envoyer toute votre librairie dans les nuages, sur les serveurs d’iCloud.

Vous pourrez ainsi retrouver vos photos sur le web ou même sur votre terminal nomade sans avoir à passer par une solution tierce. Le gain de temps n’est pas négligeable et il faut aussi compter sur quelques options bien pensées.

Si vous allez fouiller dans les préférences du logiciel, vous pourrez même spécifier si vous voulez télécharger les originaux de vos clichés sur votre ordinateur.

2/ Son interface est très accessible

Pas besoin d’être un virtuose de la souris pour maitriser Photos.

L’interface est simple, intuitive et bien pensée. On est à des années lumières de ce que propose Lightroom par exemple et la solution pourra être utilisée par des néophytes sans aucun problème.

Elle a aussi la bonne idée de reprendre la plupart des codes introduits avec Yosemite. L’apprentissage n’en sera que plus rapide.

3/ Il va vous aider à mieux organiser vos photos

Photos ne se limite pas aux albums. Loin de là, même. Si l’utilisateur le souhaite, il peut aussi créer des albums intelligents.

Ils fonctionnent sur le même principe que les dossiers intelligents disponibles sur les dernières versions d’OS X. L’idée ici, ce n’est pas de regrouper physiquement des photos, mais plutôt de créer des collections virtuelles en s’appuyant sur un ou plusieurs critères.

Comme la date de prise de vue, les mots-clés utilisés, la description de l’image, le nom de son fichier ou même la marque de l’appareil photo utilisé.

Il y a une petite vingtaine de critères en tout et il sera évidemment possible de les combiner les uns avec les autres.

La solution est flexible et la cerise sur le gâteau, c’est que l’application sera même capable de générer des albums intelligents en s’appuyant sur le format des images ou encore sur les visages des sujets.

Photos OS X : capture 2

Les albums intelligents sont extrêmement flexibles.

3 raisons de ne pas passer sur Photos

Aucun outil n’est parfait, et Photos ne fait pas exception à la règle. S’il a de nombreuses qualités, il souffre aussi de quelques défauts assez agaçants et qui, on l’espère, seront corrigés dans les prochaines versions.

1/ Les fonctions d’édition sont trop limitées

C’est assez surprenant mais les fonctions d’édition ne sont pas mises en valeur. Pour accéder à ces outils, il faudra commencer par ouvrir l’image en grand et cliquer ensuite sur le bouton « Modifier » placé en haut, sur la droite.

Six boutons apparaitront alors à droite de l’image. Ils nous permettront d’appliquer des réglages automatiques, de faire pivoter la photo, de la recadrer, de lui coller des filtres, de l’ajuster ou de gommer certains détails.

Si vous voulez modifier la clarté ou la saturation de votre cliché, vous devrez cliquer sur le bouton « Ajuster » et des réglages supplémentaires apparaîtront alors sur la gauche.

Toutefois, Apple a fait le choix de masquer la plupart de ces outils et vous devrez cliquer sur le bouton « Ajouter » pour afficher la balance des blancs, par exemple, ou l’outil de netteté.

Pensez à enregistrer cette configuration en cliquant de nouveau sur le même bouton pour gagner du temps par la suite.

2/ La solution n’est disponible que sur OS X

Cela tombe sous le sens mais Photos est uniquement disponible sur OS X pour le moment, et ce n’est sans doute pas prêt de changer.

Conséquence directe, si vous voulez accéder à vos photos depuis une autre machine qu’un Mac, alors vous devrez forcément vous appuyer sur le portail iCloud.com. L’outil est bien conçu, c’est vrai, mais il propose nettement moins d’options.

Mais ce n’est pas le plus gros problème. Que se passera-t-il le jour où vous échangerez votre Mac contre un PC sous Windows ? Là, il faudra revoir toute l’organisation de vos photos.

3/ On a vite fait le tour

Il n’y a pas que les fonctions d’édition qui sont limitées. Ce constat s’applique à l’ensemble de la solution.

Prenez les favoris, par exemple. Le système de notation si pratique laisse sa place à un simple coeur. Si vous utilisiez l’ancien système pour faire le tri de vos images, il faudra changer votre fusil d’épaule et trouver une autre solution.

Même chose pour tout ce qui est trait à la géolocalisation. Les données associées aux photos ne peuvent pas être modifiées à la main. Idem pour toutes les données EXIF.

Photos OS X : capture 3

Les outils d’édition m’ont laissé sur ma faim.

Alors, je fais quoi maintenant ?

Il n’y a que vous qui puissiez répondre à cette épineuse question.

De mon point de vue, Photos ne remplit qu’une seule part de son contrat. S’il remplace efficacement iPhoto, il n’est pas aussi complet qu’Aperture.

Conséquence directe, les photographes professionnels – ou tout simplement exigeants – n’y trouveront pas leur compte. Il ne leur restera donc plus qu’à se tourner vers des solutions concurrentes, comme Lightroom.


Nos dernières vidéos

7 commentaires

  1. Pingback: 3 raisons de passer sur Photos, et 3 raisons de...

  2. Contrairement à ce que dit Apple, et comme le dit la conclusion, Photos remplace iPhoto, pour la photographie un peu plus sérieuse, il ne reste plus que des solutions tierces, cela dit, il fallait vraiment le vouloir pour continuer à utiliser Aperture… Lightroom ou DXO étant mis à jur ét améliorés bien plus souvent.

  3. Pingback: Marketing News | 3 raisons de passer sur Photos, et 3 raisons de ne pas le faire

  4. @FLOP : Et c’est très problématique pour les gens qui veulent aller plus loin. Perso, ça fait un moment que j’ai migré sur Lightroom mais j’avais quand même commencé par me mettre sur Aperture et je regrette amèrement ce choix compte tenu de ce qui s’est produit ensuite.

    Le truc, c’est que ça risque de se retourner contre Apple au bout d’un moment. Ce qui fait le succès des Mac, ce n’est pas uniquement le design des machines, mais aussi l’OS et l’écosystème derrière. Or plus le temps passe et plus la firme privilégie le grand public au détriment des autres.

  5. Pingback: 3 raisons de passer sur Photos, et 3 raisons de...

  6. Photos me laisse vraiment sur ma faim. L’ergonomie n’est pas au rendez-vous et selon l’option de navigation choisi, on se retrouve à faire défiller des kilomètres de photos (pour ceux qui disposent d’une grande bibliothèque). Il est difficile de retrouver ses petits et les fonctions d’édition sont minimalistes. Les choix d’Apple de pousser ses utilisateurs vers le Cloud et cette version de Photos plus que minimaliste m’ont définitivement convaincu de passer sur Lightroom, et ce malgré une petite formation bienvenue.

  7. Bonjour, il y a bien plus de trois raisons de ne pas passer à Photo !!! Qui est une sorte de nullité en tout par rapport à iPhoto.
    Mais le plus fort est la manière fourbe dont à fait preuve Apple pour imposer sa vrai fausse nouveauté en abandonnant iPhoto ! Mise à jours du système avec perte de iPhoto et passage obligé vers Photo sans information .Donc passage obligé vers iCloud ,donc passage obligé vers …tiroir caisse! ( i Cloud ne stockant que juste 5 GO gratuit ! Et c’est très vite rempli ! ) après si vous voulez plus de place…tiroir caisse!
    Avec iPhoto je pouvais également et dans de très belles présentations partager toute ma bibliothèque en interne avec Apple TV , c’était un ravissement !!!
    Terminé! Disparu! Et Apple TV tourne en boucle en me demandant de partager avec mon Mac comme il y a 7 ans lorsque j’ai commencé à utiliser cette merveille… Quelle désinvolture ! Et je passe sur le fait que la version IPhoto sur mon Mac , je l’ai payé! Elle n’était pas gratuite ! déjà installée! Il fallait acheter iLive .
    J’ai tellement apprécié ces méthodes adopté par Apple que voici ce que j’ai fais pour conserver iPhoto ( hélas pas toutes les fonctions )
    Suis revenu à une version système antérieure suite à une mise à jour Yosemite avec disparition de iPhoto sans préavis( scandaleux) et ne ferai plus aucune mise à jour jugées dans l’intérêt exclusif d’Apple ! Pas de l’usager !
    Je suis très décu par cet abandon ,et de ces conséquences et me demande si je ne vais pas en retour abandonner Apple

Répondre