56% des Américains acceptent la traque par téléphone mobile

La majorité des Américains n’est pas dérangée lorsque le gouvernement accède aux métadonnées de leur téléphone pour ‘lutter contre le terrorisme’.

Suite à l’affaire PRISM, il semblerait que les Américains ne soient pas plus dérangés que cela quand on accède à leurs données privées. Une nouvelle étude du centre de recherche de Pew a montré que 56 % des habitants des États-Unis pensent que la récolte des métadonnées de leur téléphone par la NSA est une manière acceptable pour combattre les menaces terroristes, seulement 41% trouvent cette pratique inacceptable.

Les chiffres sont encore plus impressionnants lorsque l’on demande aux sondés qu’est-ce qui est le plus important entre l’ « enquête sur les menaces terroristes » et « la protection de la vie privée ». 62% d’entre eux pensent que la traque aux terroristes prédomine sur le respect de la vie privée. Même si le chiffre est un petit peu moins élevé qu’en Novembre 2010, – 68% – il reste relativement haut. Ces résultats sont à nuancer selon les catégories d’âge, 45% des 18-30 ans pensent que la vie privée l’emporte sur l’enquête et seulement 30% des plus de 50 ans sont d’accord avec eux.

PhoneSpy

Cependant, à la question de l’espionnage des e-mails – par le gouvernement – pour prévenir d’éventuelles attaques terroristes, 52% des sondés s’y opposent, soit 5% de plus qu’en 2002. On peut donc constater que les américains considèrent leurs e-mails comme plus confidentiels que les métadonnées de leur téléphone. Ils sont enclins à être traqués sur leur mobile quand ils refusent que l’on consulte leurs mails.

Ces chiffres pourraient laisser penser que les Américains ne suivent pas vraiment l’affaire PRISM et pourtant le centre Pew a révélé que presque la moitié des sondés la suivaient de près, voire de très près. Ceux qui sont le moins concernés par ce sujet d’actualité sont les jeunes qui, eux, ne sont que 12% à vraiment s’intéresser à PRISM.

(source)

Image: ‘This Phone is Tapped
http://www.flickr.com/photos/23912576@N05/3440857122
Found on flickrcc.net


Nos dernières vidéos

9 commentaires

  1. Le patriotisme des Américains m’étonnera toujours…
    A moins qu’en France on ne soit vraiment que des râleurs puissance 10!

  2. Pas exactement le même sujet mais extrêmement proche, lié, et tout aussi important.
    Il n’y a pas de fatalité technique à la goinfrerie actuelle d’informations personnelles sur les « profils utilisateurs », ni utilisation de vrais noms plus ou moins imposée, etc.
    Et *aucun besoin technique d’ID unique* partagé entre les services par utilisateur pour que les choses fonctionnent « sans friction ».

    Par contre clairement besoin d’un nouveau rôle, d’une notion de « sphère privée » ou compte pour les données clés, séparation des rôles, plusieurs organisations dans le rôle, et possibilité de déménager.
    D’autre part aucune loi « défensive ou contraignante sur l’existant » ne fonctionnera.
    http://iiscn.wordpress.com/201.....aise-idee/
    (IDeNum : dossier repris actuellement par Fleur Pellerin)

  3. De toute façon depuis le 11 septembren au nom de la protection de la patrie, ils sont prêts à accepter beaucoup de chose…

  4. Nous savons depuis un moment déjà que tous les téléphones et mails sont susceptibles d’être traqués,tracés et espionnés.

  5. Forcément en posant la question comme ça, beaucoup de gens disent oui. Si la question étaient: Cela vous dérange-t-il qu’on regarde tous vos sms au hasard en espérant trouvé un terroriste, pas sur que le résultat soit le même.

  6. Traquer tous les citoyens américains ne les empêchera pas de nuire : ils sont super dangereux.

  7. Ahaha c’est pas étonnant de voir que les américains acceptent toutes ces surveillance…
    Ils sont la cible de nombreuses attaques terroristes et en ont marre…
    Merci pour cet article!

  8. Plus rien ne dérange les américains a l’heure actuelle. Moi je trouve ça flippant de savoir qu’on peut être traquer h24. Bientôt on n’aura plus aucune vie personnelle!! Toujours un plaisir de lire les articles de presse citron :).

  9. Mais le truc c’est que le malaxage de données personnelles est maintenant considéré comme un relai de croissance économique majeur.

    Dans le Monde d’aujourd’hui on peut lire :

    « La France est également tiraillée entre deux exigences : favoriser la formidable croissance promise par l’exploitation des données personnelles par les entreprises, tout en garantissant leur protection. »

    « formidable croissance promise par l’exploitation des données personnelles » Ça sort d’où ? Qu’est ce que ça veut dire ? Que le relai de croissance serait maintenant la capacité à produire de la publicité ciblée ? C’est ça ?

    Vision « statistico pseudo économiste » d’une paresse inouïe surtout. Et cela en plus à une époque n’étant quasiment plus capable de nommer les choses, comme par exemple le fait que l’une, si ce n’est la principale raison de la crise est le fait que l’on est dans un monstrueux choc pétrolier, qui hélas ne fait que commencer :
    http://goo.gl/LzmGp

Send this to a friend