56 jours de prison pour un tweet raciste sur Fabrice Muamba

En Angleterre on ne plaisante pas avec les insultes racistes, fussent-elles proférées sur Twitter. C’est ce que vient d’apprendre à ses dépens Liam Stacey, un jeune étudiant de 21 ans, supporter de foot .

En Angleterre on ne plaisante pas avec les insultes racistes, fussent-elles proférées sur Twitter. C’est ce que vient d’apprendre à ses dépens Liam Stacey, un jeune étudiant de 21 ans, supporter de foot qui a eu la mauvaise idée de publier ses opinions en direct sur Twitter pendant une scène dramatique d’un match de son équipe des Bolton Wanderers contre Tottenham Hotspur.

stacey muamba Tweet

Nous sommes le 17 mars, vous avez peut-être vu ça en direct : Fabrice Muamba, jeune espoir du foot anglais, s’effondre sur la pelouse, les yeux révulsés, en plein match. Une scène terrible et un verdict rapide : arrêt cardiaque. Muamba est évacué vers le premier hôpital, ou il restera 78 minutes en état de mort clinique avant que son cœur ne se remette à battre.

De l’autre côté de l’écran, donc, Liam Stacey, qui ne trouve rien de plus intelligent à tweeter que “LOL, Fuck Muamba. He’s dead!!! HAHA,”. Je vous laisse le soin de traduire. S’en suit un clash dont Twitter a les secret, avec des réactions indignées d’autres twittos, et c’est là que Stacey déraille complètement en répliquant des insultes racistes à la tonalité particulièrement choquante, alors qu’au même moment le pauvre Muamba lutte contre la mort.

Les forces de l’ordre et la justice britannique n’ont pas traîné pour retrouver Stacey qui a dû répondre de ses insultes cette semaine devant un juge, et la sentence est tombée : 56 jours de prisons pour le jeune beauf, qui, selon la BBC se serait à son tour effondré en larmes lors de l’énoncé du verdict.

Des insultes et des excuses

Le plus étonnant dans cette histoire est la réaction et le retournement total d’attitude de Stacey au fil de ses tweets seulement quelques minutes après ses saillies racistes. Sur la vidéo de la timeline publiée par Mashable, on voit qu’il se confond subitement en excuses auprès de Stan Collymore, un journaliste sportif lui-même ancien footballeur professionnel, comme si la confrontation directe avec une autorité morale respectée lui faisait prendre conscience de l’indécence et de la bêtise de ses propos (ou tout simplement a-t-il réalisé qu’il risquait gros d’un point de vue judiciaire ?).

Je ne sais pas si un tweet, quelque soit sa nature, mérite 56 jours de prisons, mais j’imagine que si ce type de sentence était prononcée en France, il y aurait du monde derrière les barreaux, surtout depuis quelques jours (cf l’affaire Merah)…

PS : Fabrice Muamba a récupéré et est apparemment tiré d’affaire

(source)

 


Nos dernières vidéos

8 commentaires

  1. Je n’aurais pas mis cette personne en prison (ça ne lui fera pas comprendre l’absurdité de ses propos, tout au plus, il saura qu’il faut le faire anonymement pour ne pas se faire attraper).

    Des TIG auraient été plus approprié.

  2. Pingback: 56 jours de prison pour un tweet raciste sur Fabrice Muamba | Social Media & Community Management | Scoop.it

  3. Le racisme doit être sévèrement puni. Ce n’est pas une opinion c’est un délit. Mais la conclusion de votre article est terriblement vraie… Il y aurait peut être même des politiques derrière les barreaux!

    Peut être devons nous nous inspirer du modèle anglais pour éviter que des pensées aussi stupides se répandent dans notre société.

  4. Le racisme doit être sévèrement puni

    Comme le viol, le meurtre, l’abus de pouvoir sur des personnes fragile, mais aussi comme le vol, l’extorsion, le recel.

    Va-t-on pour autant infliger la même sentence à une personne qui viole qu’à celle qui à eut des propos raciste ?

    Personnellement, je pense qu’il y une « hiérarchie » dans les actes et des condamnations appropriées tant au niveau de gravité de l’acte que sur les conséquence et les résultat de la peine.

    Si ce n’était pas le cas, nous en serions toujours à trancher la main des gamins qui volent un bonbon et couper la tête des nos prisonniers.

    Comme je l’ai dis, infliger X jours de prisons à cet imbécile ne lui fera pas comprendre sa connerie. Ça va juste lui apprendre à faire plus attention à son anonymat. Mais sur le fond, il ira toujours distiller son
    venin, ce qui est limite bien plus grave.

    Trouver des TIG dans un secteur le mettant en contact avec des étrangers, et lui montrer qu’il ne sont en rien différent de lui serait bénéfique, pour la société, pour l’imbécile en question, pour les étrangers et pour la prisons qui ne verra pas une place monopolisé.

  5. Pingback: 56 jours de prison pour un tweet raciste sur Fabrice Muamba | Applications du Net | Scoop.it

  6. On a beau critiquer la tournure financière qu’a prise ce sport, on a beau ne pas aimer le dopage… Le racisme est bel et bien la pus grosse tare qui plombe le football. Ça et la violence sont des valeurs d’une frange minime de supporters, mais celle-ci se fait hélas beaucoup trop remarquer…

  7. Bien fait pour lui j’ai envie de dire, il n’a que ce qu’il mérite.
    Faut avoir un grain pour poster ce genre de trucs.
    Ca me fait penser aux commentaires qu’on peut lire de plus en plus fréquement sur le site Msn actus.Gerbant.

Répondre