Suivez-nous

Séries

À la demande de l’UE, Netflix réduit ses débits pour ne pas saturer internet

Pour soulager les infrastructures d’internet, Netflix va réduire son débit. Le trafic de la plateforme en Europe devrait donc baisser de 25 %. La Commission Européenne demande aussi aux utilisateurs de ne passer à la résolution standard et de n’utiliser la HD que lorsque cela est indispensable.

Il y a

  

le

 

Par

Union Européenne, Commission Européenne
© Jai79 (via Pixabay)

On s’y attendait. Alors que les gouvernements annoncent des mesures de confinement plus strictes, les internautes passent plus de temps devant leurs écrans à regarder des films et des séries sur Netflix. Et cela a déjà un impact sur internet, qui commence à être engorgé.

Face à cette situation, Thierry Breton, le Commissaire européen pour le marché intérieur, a indiqué sur Twitter qu’il a eu une discussion avec le patron de Netflix, Reed Hastings. Il a, par la même occasion, demandé aux utilisateurs d’internet en Europe de passer à la définition standard, et de n’utiliser la HD que lorsque cela est nécessaire. « En période de #confinement face au #COVID19, le télétravail et le streaming sont très utiles, mais les infrastructures peuvent être mises à rude épreuve », a-t-il indiqué.

Netflix va réduire son débit

Netflix a été très réactif face à la situation évoquée par Thierry Breton puisqu’aujourd’hui, nous apprenons via le correspondant de l’AFP à Bruxelles que Netflix va réduire son débit en Europe pendant une période de 30 jours. « Nous estimons que cela réduira le trafic Netflix sur les réseaux européens d’environ 25% tout en garantissant un service de bonne qualité à nos membres », aurait indiqué le SVOD.

Le Commissaire européen pour le marché intérieur a, quant à lui, salué cette action très rapide qui permettra, selon lui, de préserver le bon fonctionnement d’internet pendant la crise du COVID-19. « Le CEO Reed Hastings démontre un fort sens de la responsabilité », a-t-il déclaré.

Alors que de nombreuses entreprises sont affectées directement par les mesures de confinement, d’autres doivent gérer un trafic particulièrement élevé. C’est le cas de Netflix, mais aussi de Facebook. Le numéro un des réseaux sociaux observe en effet un trafic exceptionnellement élevé qui est bien au-delà du pic qu’il observe généralement au Nouvel An. Par exemple, sur WhatsApp et Messenger, le nombre d’appels vocaux et vidéo est deux fois plus élevé. Et tout en gérant cette hausse de fréquentation inhabituelle, Facebook doit également s’assurer que sa plateforme ne sert pas d’outil pour propager des contenus de désinformation sur le coronavirus (alors que des employés sont encouragés à faire du télétravail). De son côté, Google a récemment annoncé qu’il suspend la sortie de la prochaine version du navigateur Chrome, à cause des horaires de travail ajustés.

Netflix
Par : Netflix, Inc.
4.3 / 5
10,2 M avis
1 commentaire

1 Commentaire

  1. TBaguette

    18 avril 2020 at 3 h 35 min

    L’idée est mignonne, mais je vois déjà les boîtes de VPN sortir leur champagne. Reste à voir si les gens penseront aux autres où s’ils vont encore prendre leur nombril pour la 8ème merveille du monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests