Achats d’applications : 85% pour iOS, 7% pour Android !

Une étude publiée par un cabinet spécialisé montre que les iPhone et iPad restent de loin les plateformes les plus lucratives pour les développeurs d’applications payantes.

Article rédigé par Guillaume Favez, expert smartphones et mobilité et blogueur sur http://bysus.fr

Début 2011, le responsable de la plateforme Android estimait que les ventes d’applications payantes sur la plateforme mobile de Google progressaient trop lentement. Il a toutefois tenu à rassurer les développeurs avec une roadmap censée faire décoller les ventes :

  • In-App purchase : les achats intégrés au sein des applications permettent de débloquer des options via des micropaiements sans sortir de l’application (par exemple, passage d’une version lite avec publicté à une version pro sans pub sans télécharger de nouvelle application sur le market). iOS propose déjà cette option.
  • Carrier billing : le paiement via la facture de l’opérateur du client. Évite de saisir sa carte bancaire ou toute autre information de paiement pour ne pas décourager les consommateurs : si l’opérateur est supporté, la détection du client se fait via le numéro de téléphone et le paiement sera reporté en fin de mois sur la facture. Ce mode de paiement a permis de décupler les paiements sur Symbian et Bada lorsqu’ils ont proposé cette option. iOS ne permet pas le paiement par l’opérateur.
  • Web Market : accès à tout l’Android Market sur market.android.com pour faciliter la navigation dans les catégories, la recherche et donc la découverte de nouvelles applications. iOS propose un équivalent avec iTunes.
  • Amélioration de l’Android Market : Il s’agit d’une modification des algorithmes de classement des applications sur l’Android Market afin de promouvoir les nouvelles applications de qualité au lieu de n’afficher que les classiques Facebook, Google Maps…
  • Social : Partage d’application, vote pour les meilleurs commentaires, etc.

Maintenant que cette roadmap a été mise en place, il est temps d’en faire un premier bilan. C’est le cabinet d’analystes Piper Jaffray qui s’en charge en annonçant que les iPhone et iPad restent de loin les plateformes les plus lucratives pour les développeurs d’applications payantes : plus de 85% des achats d’applications mobiles seraient réalisés via iOS ! En effet, depuis la création de son Appstore, Apple a reversé 3.4 milliards de dollars aux éditeurs d’applications, contre 240 millions pour Android. Non la plateforme d’Apple génère plus de téléchargements, mais en plus la proportion d’applications payantes est 10 fois plus importante que sous Android :

Pourquoi les utilisateurs d’Android n’achètent-ils pas d’applications ?

Malgré la montée en puissance d’Android, les nouveautés apparues au fil des mois, l’OS de Google ne parvient pas à faire vendre des applications mobiles. Pourquoi ? Les explications sont multiples.

Tout d’abord, les applications gratuites financées par la pub ont prouvé qu’elles pouvaient être encore plus rentables que les payantes : En Décembre 2010, l’éditeur d’Angry Birds a annoncé que son jeu générait 1 million de dollars par mois grâce à la publicité, ce qui était largement supérieur aux 550 000 dollars réalisés avec les 10 millions de ventes sur iOS au moment de l’annonce. Depuis, aucun chiffre officiel n’a été annoncé mais la version gratuite d’Angry Birds avec des publicités a fait son apparition sur l’Appstore…

Ensuite, même si Android comble petit à petit son retard, il existe encore moins d’applications « évoluées » sous Android, comme de gros jeux 3D, donc moins d’opportunités de vendre des applications. De plus, comme les applications sur l’AppStore sont toutes validées manuellement, ça limite la présence d’applications de piètre qualité, contrairement à l’Android Market. Il en ressort une meilleure impression de qualité générale des applications, moins de déception et donc plus d’achats.

La multiplication des smartphones Android s’est accompagnée d’une progression des ventes de mobiles Google bas de gamme : des smartphones vendus à très bas prix avec abonnement alors que leurs utilisateurs n’ont parfois pas de forfait data et ignorent même qu’ils possèdent un mobile capable de télécharger des applications…

L’utilisation d’un login Apple est obligatoire pour utiliser un iPhone alors qu’elle est optionnelle pour un Android. Du coup, il suffit d’aller sur l’Appstore sur un iPhone pour accéder au catalogue d’applications alors que sur Android il faut créer un compte. Si la connexion avec un compte Google était obligatoire pour utiliser son smartphone, le téléchargement via l’Android Market serait peut-être plus courant.

Enfin, comme l’ont montré certaines études, les utilisateurs Android et iOS ont des profils bien différents : le cliché qui veut que les utilisateurs iOS sont plus aisés financièrement que les autres serait donc vrai, ce qui peut aider à l’achat d’applications iOS…

Android peut-il rattraper Apple ?

On serait tenté de répondre par l’affirmative tant les ventes d’Android explosent ces derniers mois. Mais même si Android est désormais très populaire, rien ne garantit que les nouveaux utilisateurs vont acheter des applications : Google est souvent lié à la notion de gratuité, contrairement à Apple plutôt associé au luxe, et donc à la dépense d’argent.
Autre avantage de taille pour Apple : les informations bancaires sont associées au compte iTunes si la même adresse email a servi à acheter un produit sur le site Apple. Ça signifie que tous les propriétaires d’iDevices ayant commandé sur le site d’Apple n’ont pas besoin de ressaisir leurs informations bancaires. Google n’a pas de base de données équivalente… C’est d’autant plus important que le parcours client permettant l’achat d’applications est complexe (entrer ses informations de carte bancaire sur le smartphone) et chaque information demandée à l’utilisateur réduit le taux de transformation…

Finalement, la vente d’applications payantes sur Android pourrait décoller grâce aux opérateurs qui intègrent progressivement la facturation de l’Android Market sur la facture mobile (AT&T, T-Mobile et Sprint aux Etats-Unis et Vodafone en Europe). En attendant, Google restera probablement encore longtemps derrière Apple…


Nos dernières vidéos

34 commentaires

  1. Pingback: Achats d’applications : 85% pour iOS, 7% pour Android... il n'y a pas photo ! | Veille Techno Autrement | Scoop.it

  2. Il me semble plus intéressant de trouver les chiffres du CA généré par chaque plateforme et par tous les business modèles, pas que ceux de la vente unique. (ex: in-app, pub, etc)

  3. Assez impressionnant la différence entre les deux plateformes.
    Mais comme il est souligné dans l’article, ce n’est pas la vente qui rapporte le plus d’argent (sauf à apple ou google) mais la publicité sur les applications.
    Je crois d’ailleurs beaucoup au système d’application gratuite avec des choses à acheter plus tard dans le jeu.

  4. « plus de 85% des achats d’applications mobiles seraient réalisés via iOS ! En effet, depuis la création de son Appstore, Apple a reversé 3.4 milliards de dollars aux éditeurs d’applications, contre 240 millions pour Android »

    Il serait plus pertinent de comparer les reversements sur la période de Novembre 2011 par exemple.

    Le panier moyen est presque deux fois plus important sur Android…

    Etude orienté. Dommage

  5. « plus de 85% des achats d’applications mobiles seraient réalisés via iOS ! En effet, depuis la création de son Appstore, Apple a reversé 3.4 milliards de dollars aux éditeurs d’applications, contre 240 millions pour Android »

    Il serait plus pertinent de comparer les reversements sur la période de Novembre 2011 par exemple.

    L' »average ASP » est presque deux fois plus important sur Android…

  6. Pour moi le problème vient de la qualité des applications, qui vient lui du problème du nombres de terminaux android différents
    Même des grosses entreprises font des applications moyennes sur Android, à voir l’application Facebook par exemple, ou encore celle de L’Equipe.fr

  7. J’ai une explication bien plus simple : Androïd écrase iOS parcequ’il est gratuit et que les constructeurs peuvent le mettre par défaut sur leurs mobiles.
    Un acheteur d’iPhone l’achete en grand partie pour sa capacité à avoir des applications (pro, ‘cool’, ‘fashion’, amusantes, pour les enfants, etc.) qu’ils ont souvent vues chez leur voisin.
    Un acheteur d’Androïd n’en est pas un… On n’achete pas Androïd, on en hérite parceque le consommateur veut juste… un téléphone. Le fait d’avoir Androïd en standard n’emporte aucune envie d’application, qu’on soit riche ou pas. Outres les multiples difficultés liées au versonning, à l’intégration plus ou moins bien réussie, à l’UI plus ou moins intuitive, l’acheteur d’un téléphone qui a Androïd en standard n’en a pas grand chose à faire des apps… et s’il avait envie d’avoir des applis, il aurait acheté… un iPhone!

    Androïd à un grand avenir sur le fait d’aller sur du multi plate-forme… mais les apps ne sont pas un fabuleux driver sur le téléphone où pour Apple c’est un des drivers d’achat.

  8. @Lucas :
    Se sont des branleurs. Faire une appli Android de qualité qui fonctionne sur tous les téléphones (surtout les deux dont tu parles qui sont des boites à bouton), ce n’est pas plus compliqué que sur iOS.
    Parole de développeur Android.

  9. Hum, pourquoi cet argument récurent sur l’explosion des ventes d’Android ???

    Oui ma mère a un Androïd, le téléphone lui a coûté 1€
    – l’ergonomie est lamentable pour un utilisateur lambda
    – la puissance ne permet pas de faire tourné des appli sympa

    Il faut comparer ce qui est comparable et passer au-delà du chiffre marketing …

  10. utilisateur d android depuis 2 ans pour moi la raison est simple je n ai pas envie de mettre mon n° de carte pour
    1 euros
    Bouygues a commencé le principe du paiement par
    l operateur et ca peut tout changé car ce n est pas une question de prix mais de simplicité d achat
    a bientot

  11. Pingback: Achats d’applications : 85% pour iOS, 7% pour Android ! | E-Tourisme Mobile | Scoop.it

  12. ouh la… pas mal d’approximation dans les chiffres, difficle de savoir de quoi on parle. et on peut décidément vraiment leur faire tout dire. Concernant l’argent qu’Apple a reversé aux éditeurs, vous indiquez que c’est depuis le lancement, or je crois lire sur la source que c’est uniquement en 2011 logique car si c’était depuis sont lancement, on compare à une plateforme android dont le market a été lancé plusieurs années après et dont le nombre d’applications et d’utilisateurs disponibles pour acheter a certe progressé plus vite cette année mais a démarré doucement.

  13. il est difficile de dire que Ios est plus rentable alors que n’est pris en compte que les revenus reversés par Apple et google sur les achats, alors que, vous en parlez plus loin, la majorité des revenus reversé par google aux développeurs s’obtient sur la publicité.
    D’ailleurs, je ne vois pas dans l’article source une quelconques phrases indiquant une rentabilité supérieure

  14. Une fois encore, l’étude est biaisé.

    On compare les achats fait pour des iphones (téléphones performant, mais résolument haut de gamme et cher) avec une GROSSE majorité d’Andro-Device bas de gamme et low-cost.

    Il serait plus interessant de comparer (toutes proportions gardés) les taux d’achat entre iphone et smartphone de plus de 500$.

  15. Je ne m’inquiète pas pour le marché Android. Les bonnes applications trouvent preneurs/acheteurs.

    Par exemple, Cut The Rope et Fruit Ninja ont été vendus à plus de 500 000 exemplaires, ce n’est pas banal:
    https://market.android.com/details?id=com.zeptolab.ctr.paid
    https://market.android.com/details?id=com.halfbrick.fruitninja

    Une chose que je me suis rendu compte aussi, ma copine a un iPhone et elle a tendance à acheter une application même si elle n’est pas certaine de la qualité… Est-ce que c’est une habitude que d’autres utilisateurs de iOS ont en général?

    Personnellement, j’achète environ une application ou un jeu par mois.

  16. Pingback: Achats d’applications : 85% pour iOS, 7% pour Android ! | Smartphones infos | Scoop.it

  17. Je ne vois pas ce que tu veu dire avec le système de payement sur Android.
    On peu associer une ou plusieurs cartes bancaires à un compte Gmail. Et une application achetée est associée à un compte Gmail.

    A aucun, moment il ne faut reasisir ses informations bancaires. On s’enregistre une fois, et c’est bon.

  18. “l’éditeur d’Angry Birds a annoncé que son jeu générait 1 million de dollars par mois grâce à la publicité, ce qui était largement supérieur aux 550 000 dollars réalisés avec les 10 millions de ventes sur iOS au moment de l’annonce.”

    Heu.. 10 millions de ventes à 0.55€ par vente ça fait 5,5 millions de dollars, et non 550,000 dollars.
    Et c’est sans compter les achats in-apps.

  19. Pingback: Achats d’applications : 85% pour iOS, 7% pour Android ! | E-commerce & M-commerce | Scoop.it

  20. S’est-il déjà servi d’un smartphone Android? Ou du moins, a-t-il déjà acheté des applications pour un smartphone Android? L’Android market enregistre nos informations de paiement et ne les redemande jamais. De plus, c’est tout à fait faut qu’on prend Android parce qu’il est par défaut sur la majorité des smartphone. Pour ma part, j’ai choisi Android parce qu’il me semblait le meilleur système d’exploitation. iOS est super fermé et personnellement, Apple me dégoute au plus haut point. Tout ce que ce dernier sait faire, c’est poursuivre les autres parce qu’il se voit devancé. Il est aussi à noter qu’il existe de très bons jeux en 3d sur Android, aller voir le site de Gameloft par exemple.

  21. Etude totallement biaisé qui ne veut pas dire grand chose :

    -Le chiffre est comparé depuis l’ouverture des market. Hors, on sait bien que le succès d’Apple est plus ancien sur Android . Il faudrait comparer sur une même duréé
    -Les chiffres ne prennent pas en compte les autre moyens de paiement (InApp, pub…)
    -Les chiffres ne prennent pas en compte les autres moyens de se procurer les appli (Amazon Store, téléchargement direct pour les jeux gameloft).

    Pourquoi alors vouloir faire une dissertation sur des chiffres aussi orienté.

    Coté puissance et appli, il y a maintenant largement de la qualité coté Android. Et les applis de qualité se vendent bien. C’est pas encore aussi probant que sur l’IPhone, mais c’est peut être du aussi au fait que tout le monde n’a pas besoin d’acheter 100 applis (ce qui rapportent le plus à Apple, c’est les jeux). Maintenant, il y a plein d’exemple de studio gagnant bien leur vie sur Android. Pourquoi a tout pris vouloir faire du FUD pour développeur genre « vous allez rien gagné pour Android »….on se le demande!!

  22. C’est pour ça que j’ai un Android. C’est tellement has been ios, tout le monde l’a maintenant ! Non, moi je suis un geek, un vrai, il me faut autre chose que le téléphone de madame Michu.

  23. Facilement crackable, c’est faut, c’est aussi simple de Jailbreak et télécharger les ipa qui trainent.
    Déjà dans les ventes, retirez tout le profits que se fait Angry Birds sous iOS, car sur ANDROID, c’est GRATUIT, et quand je pense que c’est le jeu le plus vendu… Y’en a pas mal dans le meme cas 🙂

  24. Pingback: Général by isolutio - Pearltrees

  25. Comme vous l’avez si bien dit, Google est lié à la gratuité, contrairement à Apple où les utilisateurs sont habitués de payer. Je ne crois pas que ça va changer dans les prochains mois/années. Quand tu as inculqué aux gens que Android = apps gratis, difficile de revenir en arrière disons. J’espère me tromper.

  26. Pingback: iOs, plus sûr qu’Android. – Logiciel.net | France - iWooho.com

  27. Pingback: Android ne sera jamais aussi fluide qu’iOS ou Windows Phone … – Test Mobile | France - iWooho.com

  28. Pour compléter l’article :
    – L’AppStore a ouvert le 11 Juillet 2008 avec la màj 2.0 d’iOS. L’Android Market a ouvert le 22 Octobre 2008. Donc je pense que c’est largement comparable.
    – Les chiffres prennent en compte le reversement aux développeurs, donc la publicité incluse dans les applications est censée être comptée dedans.

  29. Les chiffres ne sont pas exactes, beaucoup de nouvelles donnent des chiffres différentes.

    Les dernier chiffres que j’ai lu étaient 27% android 73% Apple pour comparer entre les 2.

    De plus sur Android market offrent beaucoup beaucoup d’applications gratuites versus le App Store qui offrent beaucoup beaucoup énormément d’applications à 99 cents inutiles mais que le monde achètes car elles ne coûtent que 99 sous.

    Il ne faut pas oublié non plus que Apple copie Android et pas le contraire.

  30. Pingback: Actualités du monde ! - Android : 700 000 activations par jour !

  31. Pingback: Android : 700 000 activations par jour ! | Pierre André Fontaine developpement d'affaires

Répondre