Amazon dépasse désormais Alphabet (Google) en bourse

La compagnie américaine de Jeff Bezos est désormais positionnée devant Alphabet. De fait, elle devient la deuxième entreprise la plus valorisée au monde.

Jeff Bezos Amazon

© Richard Brian

Il y a quelques mois, c’est le fondateur de l’entreprise qui faisait parler de lui. Au coude à coude avec Bill Gates, Jeff Bezos avait vu sa fortune atteindre les 90,9 milliards de dollars contre 90,7 pour le fondateur de Microsoft. Successivement, tout deux ont perdu puis regagné leur place jusqu’à ce que les positions se stabilisent au mois de mars. Évaluée à 112 milliards par Forbes US, la fortune de Bezos est actuellement la seule à dépasser le nombre symbolique de 100 milliards de dollars. Si l’homme s’en sort aussi bien, c’est aussi logiquement le cas de son entreprise e-commerce. Alors qu’Alphabet maintenait sa deuxième position au classement des entreprises les plus chères du monde, l’entreprise a été dépassée par Amazon.

cours bourse Amazon Alphabet

© Bloomberg

Les investisseurs ont confiance en les services d’Amazon

Le 20 mars, Amazon a gagné pas moins de 2,69%, atteignant ainsi une capitalisation boursière de 768 milliards de dollars (627 milliards d’euros). De fait, elle dépasse ainsi la maison-mère de Google pour la première fois. Au même moment, cette dernière perdait 0,4% et se positionnait ainsi à 762,5 milliards de dollars. À ce sujet, il est possible que cette légère baisse soit due aux actuelles problématiques de Facebook, qui auraient également impacté Alphabet en termes de confiance en la publicité numérique. Quant à la première place du classement, elle est toujours fermement maintenue par Apple avec un chiffre impressionnant de 889 milliards de dollars.

> Lire aussi :  Amazon : le nouveau Fire TV Stick à la sauce Ultra HD 4K DHR

La hausse de capitalisation boursière d’Amazon n’est bien sûr pas innocente puisqu’elle suit une tendance en cours depuis douze mois, période durant laquelle le titre de la firme a augmenté de 85%, dont 35% depuis le 1er janvier de l’année en cours. Ces chiffres reflètent également la confiance que les investisseurs placent en Amazon et ses services. Le cloud computing, – secteur dans lequel la firme est leader – a particulièrement rassuré, ainsi que l’alimentaire et les haut-parleurs intelligents.

Si les deux compagnies américaines s’en sortent bien, il en est une troisième qui éprouve actuellement plus de difficultés. Durement éprouvée par le scandale lié à Cambridge Analytica, la valorisation de Facebook a accusé une chute de 11% depuis le début de la semaine.

Source


2 commentaires

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.