Connect with us

E-commerce

Après Apple, Amazon est désormais valorisé à plus de 1 000 milliards de dollars

Amazon est désormais valorisé à plus de 1 000 milliards de dollars en bourse, devenant la deuxième société américaine à passer ce cap symbolique.

Il y a

le

Jeff Bezos Amazon milliards

Le mardi 4 septembre, la compagnie de e-commerce a dépassé la barre des 1 000 milliards de dollars de valorisation lorsque le prix de son action a atteint 2 050,27 dollars à la bourse de Wall Street. À 17h40, Amazon rentrait alors dans le cercle ultra privé des entreprises ayant passé cette barre symbolique, puisque seul Apple en faisait déjà partie depuis le mois d’août.

Pour rappel, l’action de la firme fondée par Jeff Bezos avait déjà passé les 2 000 dollars en août dernier, atteignant alors le double de ce qu’elle valait à la même période un an auparavant. Quant aux 100 dollars, le montant a été dépassé il y a près de dix ans, en 2009. Une fois de plus, Amazon fait preuve d’une croissance incroyable, si bien que la barre des 900 milliards de dollars n’a été franchie qu’au mois de juillet, après le Prime Day. En comparaison, Apple a mis 13 776 jours à atteindre ce cap, là où il n’aura fallu que 7 783 jours à Amazon pour accéder à cette valorisation.

> Lire aussi :  La startup de serrures connectées Latch lève 70 millions de dollars

Amazon, la multiplicité des commerces et des services

Comme le rappelle CNBC à raison, c’est la diversité des activités d’Amazon qui a contribué à ce que cette valorisation puisse être atteinte. Là où la compagnie faisait office de simple librairie en ligne à ses débuts, les secteurs auxquels elle s’est intéressée se sont multipliés avec le temps. Outre sa gigantesque plateforme en ligne, la firme s’est tournée vers la grande distribution en rachetant la franchise Whole Food Market. Au total, elle a donc fait l’acquisition d’environ 400 magasins dispersés dans tout le pays.

Dédié au cloud computing, Amazon Web Services (AWS) a également tiré son épingle du jeu. Mark Mahaney, analyste de RBC Marchés des Capitaux résume à ce sujet : « Oui, Amazon a très bien réussi dans la vente au détail en ligne, mais les actions ont pris de la valeur quand elles ont montré qu’elles pouvaient réussir dans le cloud ». Après la hausse du prix des actions, Gene Munster, analyste chez Loup Ventures a indiqué pour sa part : « Ils ont donné aux investisseurs l’assurance qu’ils peuvent aller perturber les marchés comme ils l’ont fait pour le commerce de détail ».

> Lire aussi :  Snap et Amazon s’allient dans le e-commerce

Comme l’évoque Les Échos, Amazon semble avoir rassuré investisseurs et actionnaires, si bien qu’il est difficile d’imaginer que l’on puisse lui barrer la route à l’avenir. Néanmoins, deux hommes pourraient avoir les capacités d’influencer son avenir, dont Donald Trump, qui a déjà fait part de sa véhémence à l’égard de l’entreprise. Bernie Sanders est également critique envers la société, en raison de ses conditions de travail, régulièrement pointées du doigt.

Pour sa part, le fondateur Jeff Bezos est désormais l’homme le plus riche au monde, détrônant Bill Gates (Microsoft) de la première place. La fortune de l’entrepreneur est désormais estimée à 155 milliards de dollars. Pour la comparaison, un tel montant représente plus que les PIB de l’Estonie, de la Lettonie et de la Lituanie réunis.

1 commentaire

1 Commentaire

  1. morel

    5 septembre 2018 at 13 h 06 min

    Magnifique 1 000 milliards de dollars , j’espère que cela va doubler picsou à côté c’est rien par contre picsou restera pour toujours et Jeff Bezos partira un jour pour toujours

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests