Suivez-nous

E-commerce

Amazon veut maintenir ses centres de distribution fermés jusqu’au 13 mai

L’entreprise a par ailleurs décidé de se pourvoir en cassation pour contester la décision rendue par la cour d’appel de Versailles.

Il y a

  

le

 
Amazon Same Day
© Amazon

C’est un arrêt provisoire qui dure pourtant depuis plusieurs semaines. Amazon vient d’annoncer son intention de prolonger jusqu’au 13 mai la suspension de l’activité dans ses centres de distribution français. Le géant du commerce en ligne va proposer cet allongement lors d’un comité social et économique central du groupe aujourd’hui.

« L’astreinte, telle que précisée par la cour d’appel, nous oblige à envisager de poursuivre la suspension d’activité de nos centres de distribution français jusqu’au mercredi 13 mai inclus. Dans le même temps, nous continuons à travailler avec nos partenaires sociaux et à évaluer la meilleure façon d’opérer nos centres de distribution à la lumière de la décision de la cour », précise Amazon dans un communiqué.

Une période délicate pour Amazon

Pour rappel, le 24 avril dernier, la cour d’appel de Versailles a en effet confirmé l’ordonnance du 14 avril du tribunal de Nanterre. Il est demandé à l’entreprise de s’en tenir à la vente de produits essentiels pendant la pandémie de coronavirus afin d’assurer la sécurité des employés. Dès lors, la firme demande depuis à ses 10 000 salariés français de rester chez eux, tout en assurant le paiement de leurs salaires.

Elle persiste dans cette voie tout en luttant sur le terrain judiciaire. On a ainsi appris que la société allait se pourvoir en cassation afin de contester la décision de la cour d’appel de Versailles.

Amazon estime que l’astreinte de 100 000 euros qu’elle est censée payer en cas d’infraction est trop importante. Si un produit vendu sort du cadre des bien jugés indispensables (high-tech, informatique, bureau, santé et soins du corps, nutrition, épicerie, boissons et entretien…), elle serait contrainte de débourser cette somme. D’après ses calculs, la compagnie estime que faire seulement 0,1 % d’erreurs lui coûterait un milliard d’euros.

Pendant cette fermeture, il est toujours possible de commander sur Amazon auprès des entreprises indépendantes. La compagnie s’appuie par ailleurs sur ces centres logistiques européens. Dans ces conditions loin d’être idéales, il faut toutefois s’attendre à des délais de livraison plus importants.

La pandémie de coronavirus est assez délicate à gérer pour Amazon qui doit aussi faire face à des grèves aux États-Unis. Très récemment, le Congrès américain a également demandé à Jeff Bezos de venir s’expliquer sur les pratiques de l’entreprise concernant des vendeurs tiers.

Amazon Prime Video
Par : Amazon Mobile LLC
4.5 / 5
2,1 M avis
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top forfait mobile

Partenaire

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests